Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la nationalisme ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:29

salam

je ne comprends pas pourquoi ce que j appelle pommés ne supportent pas le nationalisme ...

moi je me revendique être très nationaliste et même trop et plus le temps passe , plus je me cultive sur mes origines et mon pays et plus mon nationalisme s accentue et pas forcément dans le sens de mes parents ...
je n ai pas peur de dire que si j étais au pays , je serais de droite...

en quoi est-ce mal ?

ne l êtes-vous pas vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golesangam
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 433
Localisation : D'après les autres: un jour dans l'enfer
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:33

C'est meme tres bien d'etre nationaliste et n'a rien avoir avec le rassicme, je pense que les gens ne peuvent pas faire cette différence!

Nationalisme: moi meme je le suis et je suis aussi tres droite ce qui concerne la politique en générale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juba
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 7003
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:36

salam

on est tous un peu nationaliste a differents degré; c la nature de l homme;
mais ce n est pas une qualité au contraire: le nationalisme est le point de depart du racisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:51

Hessam a écrit:
salam

on est tous un peu nationaliste a differents degré; c la nature de l homme;
mais ce n est pas une qualité au contraire: le nationalisme est le point de depart du racisme

pas pour moi , le racisme n a pas les mêmes valeurs que la nationalisme ...
l un est positif , lautre négatif...

l un veut le bien de sa nation , l autre méprise les autres nations ..


mais c est vrai que les deux peuvent se marier ...je te l accorde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:55

en fait je voudrais préciser le sujet...

nous venons d horizons différents d afghanistan...

comment percevez-vous les afghans des différentes provinces?
svp , ne jouez pas les hypocrites ou diplomates...hônnetement ...vous sentez-vous nationalistes envers tout les afghans et chaque provinces du pays ??
ou vous êtes centrés sur la vôtre?


Dernière édition par zarlachte le Mer 11 Juin - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juba
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 7003
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:55

la discrimination ds le milieu du travail ce n est pas dut au racisme ms au nationalisme! les gens qui preferent embaucher un blanc a la place d un noir c pas qu ils deteste les noirs ms juste qu il prefere travailler avec un compatriote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:56

Hessam a écrit:
la discrimination ds le milieu du travail ce n est pas dut au racisme ms au nationalisme! les gens qui preferent embaucher un blanc a la place d un noir c pas qu ils deteste les noirs ms juste qu il prefere travailler avec un compatriote

ah oui tu as raison ...

mais si toi tu étais au pays , tu aurais fait quoi??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golesangam
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 433
Localisation : D'après les autres: un jour dans l'enfer
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:58

zarlachte a écrit:
en fait je voudrais préciser le sujet...

nous venons d horizons différents d afghanistan...

comment percevez-vous les afghans des différentes provinces?
svp , ne jouez pas les hypocrites ou diplomates...hônnetement ...vous sentez-vous nationalistes envers tout les afghans et chaque provinces du pays ??
ou vous êtes centrés sur la vôtre?

Et toi? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juba
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 7003
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:58

zarlachte a écrit:
en fait je voudrais préciser le sujet...

nous venons d horizons différents d afghanistan...

comment percevez-vous les afghans des différentes provinces?
svp , ne jouez pas les hypocrites ou diplomates...hônnetement ...vous sentez-vous nationalistes envers tout les afghans et chaque provinces du pays ??
ou vous êtes centrés sur la vôtre?

j essaye d etre le moins nationaliste possible mais comme je te l ai dit tout le monde est ationaliste: c un defaut de l homme;
mais j admire d qualité chez les arabes chez les francais chez les noirs que je voudrais bien voir chez les afghans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juba
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 7003
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 19:59

zarlachte a écrit:
Hessam a écrit:
la discrimination ds le milieu du travail ce n est pas dut au racisme ms au nationalisme! les gens qui preferent embaucher un blanc a la place d un noir c pas qu ils deteste les noirs ms juste qu il prefere travailler avec un compatriote

ah oui tu as raison ...

mais si toi tu étais au pays , tu aurais fait quoi??
tjrs la meme reponse: je serai raciste c pkoi jaime pas le nationalisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 20:03

Hessam a écrit:
zarlachte a écrit:
en fait je voudrais préciser le sujet...

nous venons d horizons différents d afghanistan...

comment percevez-vous les afghans des différentes provinces?
svp , ne jouez pas les hypocrites ou diplomates...hônnetement ...vous sentez-vous nationalistes envers tout les afghans et chaque provinces du pays ??
ou vous êtes centrés sur la vôtre?

j essaye d etre le moins nationaliste possible mais comme je te l ai dit tout le monde est ationaliste: c un defaut de l homme;
mais j admire d qualité chez les arabes chez les francais chez les noirs que je voudrais bien voir chez les afghans

je comprends ...

moi je pense et je ne le dis pas du tout avec fierté que je n aurai pas été objective dans mes choix...
mais que j aurai peut être pioché ce que j ai appris ici , c est à dire à me baser sur les qualifications de la personne...mais sans aucune objectivité sur ce que je dis car je ne le vis pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gorg_maro
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 2015
Age : 30
Localisation : Chez les chti
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 20:29

Je suis d'accord avec Hessam...parce que rien que de voir la galère en France pour des étrangers même naturalisés...c'est écœurant. Je parle pour ceux qui se démarquent et essayent vraiment de gagner leur vie, au lieu de de dormir sur les aides et de travailler au noir à coté en criant tous les jours "N*** la france"...

Tu évoque le nationalisme...je peux comprendre ce que tu éprouve. J'avoue que pour ma part, si je me sens nationaliste c'est pour tout le territoire de l'Afghanistan. Et ce n'est pas hypocrite, je suis issu d'un mélange..plus de 2 ethnies différentes dans la famille, et rien que pour ça j'aurais du mal à me sentir nationaliste qu'au niveau "de ma contré", là ou je suis née. Et je suis plutôt fière de ça...c'est une sorte de "symbole" qui me fait dire qu'on peut tous s'entendre, au delà des conflits passés...

Et quant au nationalisme, je trouve que c'est trop beau de partager avec des gens venant d'autres horizons (en écartant certains cons bien sure...), ce sont des gens auxquels t'aurais aucune envie de "crier" je suis afghane...pour les gens qui savent vraiment échanger ils le "savent" d'eux même. J'en aurais surement pas eu l'occasion, si je n'avais pas à quitter le pays...et c'est le genre d'échange qui repousse un peu le sentiment nationaliste, enfin je parle pour moi...

Salam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juba
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 7003
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Mer 11 Juin - 20:45

gorg_maro a écrit:
Je suis d'accord avec Hessam...parce que rien que de voir la galère en France pour des étrangers même naturalisés...c'est écœurant. Je parle pour ceux qui se démarquent et essayent vraiment de gagner leur vie, au lieu de de dormir sur les aides et de travailler au noir à coté en criant tous les jours "N*** la france"...

Tu évoque le nationalisme...je peux comprendre ce que tu éprouve. J'avoue que pour ma part, si je me sens nationaliste c'est pour tout le territoire de l'Afghanistan. Et ce n'est pas hypocrite, je suis issu d'un mélange..plus de 2 ethnies différentes dans la famille, et rien que pour ça j'aurais du mal à me sentir nationaliste qu'au niveau "de ma contré", là ou je suis née. Et je suis plutôt fière de ça...c'est une sorte de "symbole" qui me fait dire qu'on peut tous s'entendre, au delà des conflits passés...

Et quant au nationalisme, je trouve que c'est trop beau de partager avec des gens venant d'autres horizons (en écartant certains cons bien sure...), ce sont des gens auxquels t'aurais aucune envie de "crier" je suis afghane...pour les gens qui savent vraiment échanger ils le "savent" d'eux même. J'en aurais surement pas eu l'occasion, si je n'avais pas à quitter le pays...et c'est le genre d'échange qui repousse un peu le sentiment nationaliste, enfin je parle pour moi...

Salam

moi aussi chui d accord avec toi ma chere mariam!!!

c beau le brassage ethnik!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 0:40

Salam
Je ne suis pas nationaliste mais plutôt patriote, je considère chaque cm d'Afghanistan comme ma maison, et je ne fais aucune différence entre les ethnies composants ce pays.

Mai je ne vous cache pas que depuis quelques temps, je n'accepte pas les manoeuvres vicieux d'une partie des Hazaras à la solde de l'Iran ainsi que d'une parti des afghans chiites qui travaille main dans la main avec les Usa et l'Iran, pour les intérets de ces deux pays et en dépend des intérets de l'Afghanistan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
farouq
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 2771
Date d'inscription : 05/09/2007

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 6:26

salam
le nationalisme c est la force du pays ; la fierté d etre afghan , un des seul truc sur lequel tout les habitant de l afghanistan soient daccord : etre afghan ....
comunautarisme non " qaom-paresti " je supporte pas mais c est quand meme tres present un peu partout dans le pays
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jebliya
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 528
Age : 29
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 8:40

le nationalisme est ridicule....

C'est une chose non choisi don subit,on aurait tres bien pu naitre kelke centaine de km plus loin et on serai de la nationalité de nos ennemi d'aujourd'hui ...
La division créer des conflits et diminue la force ( c pour sa que les colon on diviser le maghreb en ce qui est devenu le maroc, algerie etc...)

Faire partie de la oumma du prophete est un statut emplement suffisant et tellement valorisant


Ensuite on peu avoir des affinités avec une culture ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 8:47

Salam
le patriotisme c'est aimer son pays et le nationalisme détester celui des autres.
Sinon pour Jebliya, Hobe El Wattan Min Al-Iman, l'amour de la patrie fait parti de la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jebliya
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 528
Age : 29
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 9:16

Golestan a écrit:
Salam
le patriotisme c'est aimer son pays et le nationalisme détester celui des autres.
Sinon pour Jebliya, Hobe El Wattan Min Al-Iman, l'amour de la patrie fait parti de la foi.

C'etait l'epoque du khalifat ... une patrie islamique dirigé par des gens pieux

Sinon le patriotisme n'est pas le nationalisme.

Nationalisme est une idéologie assez agressive "on est nationaliste contre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 9:34

zarlachte a écrit:
en fait je voudrais préciser le sujet...

nous venons d horizons différents d afghanistan...

comment percevez-vous les afghans des différentes provinces?
svp , ne jouez pas les hypocrites ou diplomates...hônnetement ...vous sentez-vous nationalistes envers tout les afghans et chaque provinces du pays ??
ou vous êtes centrés sur la vôtre?
.

Salam,

J ai pas trop saisi la notions de nationalisme.

Mais je vais me baser sur ces qustions plus haut.

Je pense que ca depend de l education, de l environnement, ou de la ville ou du village dont on est orginaire et egalement l origine des nos deux parents.
Moi je ss issu de l ethnie Tadjik et pachtoune normalement je ss considere comme tadjik etant de pere Tadjik mais l influence de ma famille maternelle n est pas neutre.Alors pour simplifier je connais les deux ethnies leur mentalites, les cotoyaer les deux, de + je ss de Ghazni alors la communaute ou l ethnie Haza sont bien implantee aGhazni je dois dire nous avons bcp de travailleurs de cette ethnie donc jes les connais, je les adores.

Ce que je detestes malgre mon metissage c est de dire que moi je ss un vrai afghan (les pachtounes) et pas les autres.je pense c est la source du conflit en Afghanistan depuis pas mal de temps.Ces peuvres Hazaras sont hors debat ils sont consideres comme des etrangrs.le dualisme est entre les tadjik et les pachtounes.

Moi meme je ss victime du racisme en france alors maintenant je les comprends tout a fait ces Hazara ouzbec.. les minorites.

Alors inconsciament on est toujours fiere de sa propre ville tout en respectant les autres si ils me respectent.Surtout GHAZNI.

Je pense que rester entre communaute pure c est l ingorance, bcp de prejuges, des immaginations sans fodement et des fieretes inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 10:56

il est pas mal cet article : lisez surtout le titre msaique humain
Quand l'Afghanistan était l'un des centres du
monde
Jean-Paul Roux
Directeur de recherche honoraire au CNRS Ancien professeur titulaire de la section d'art
islamique à l'École du Louvre

Un prodigieux passé
Ce pays qu'on nomme depuis sa création au XVIIIe siècle l'Afghanistan formait une voie de
passage essentielle entre Inde, Chine et Occident. Il reste cependant peu de monuments pour en
témoigner, tant la fureur des hommes s'est acharnée sur eux. Ce sont, à Bamiyan, gîte d'étape du
bouddhisme dans son expansion vers la Chine, les deux grands Bouddhas (IIe et Ve-VIe siècles),
hauts de cinquante-trois et de trente-cinq mètres, taillés dans une falaise truffée de grottes [1].
C'est, à Hérat, la citadelle d'Alexandre, refaite au XIIIe siècle et en 1416, qu'effritent les rafales de
vent, la Grande Mosquée fondée en 1200, mais dont l'essentiel date de 1498 ; et, près de la ville, le
mausolée du mystique du XIe siècle, Ansari, érigé en 1428, ou encore ce qu'on nomme le
musalla
,
l'enclos pour la prière, ancien complexe architectural qu'un Anglais, en 1885, conseilla de détruire
pour aménager à sa place une aire de défense contre une éventuelle invasion russe – déjà ! – et que
les bombes soviétiques n'ont pas épargné. C'est, à Mazar-i Cherif, l'immense et somptueux
tombeau (1480) où, selon des visions notées par un Arabe andalou en 1135, reposerait Ali, le
gendre du Prophète. À Ghazni, de la splendeur d'antan, il ne demeure que les bases de deux
minarets étoilés du XIe siècle et un ou deux monuments ingrats bien que non dépourvus d'intérêt.
De Bactres, que les Grecs nommaient
metropolis
, – où Alexandre épousa Roxane (389 av. J.-C.),
qui fournit aux califes abbassides les grands vizirs Barmékides (VIIIe siècle) et où naquit Rumi, le
poète mystique de Konya – on ne connaissait que le beau sanctuaire d'Abu Nasr Parsi (XVe) ; on
découvrit par hasard un des joyaux du Moyen Âge, une petite mosquée du VIIIe siècle dont le
décor très proche de celui de Samarra (Irak) oblige à se demander si cette ville a bien eu
l'influence qu'on lui accordait ou si elle a été tributaire de la Bactriane – ce qui remet bien des
idées en question. Peut-être, et la découverte de Bactres incite à le penser, d'autres monuments
existent-ils, que nul n'a encore vus. On parlait beaucoup d'un minaret se dressant très haut dans les
montagnes de Ghur quand, en 1959, un chercheur se décida à aller à sa recherche et trouva, à
Djam, cette tour de Victoire du XIIe siècle qui se pose en rivale du Kutb Minar de Delhi. Hélàs !
Dans les années 90, abandonnée ou victime des combats (comme le mausolée de la belle-fille de
Tamerlan pulvérisé par une bombe en 1984), elle penchait dangereusement. Est-elle toujours
debout ?
Peu de monuments donc, mais quel champ archéologique ! On ne faisait que commencer à creuser
le sol à Mungidak, site préhistorique, à Shotorak, Fundukistan, Guldara, ailleurs. On avait
découvert à Aï Khanum (IVe-IIe siècle av. J.-C.) une ville hellénistique ; à Surkh Kotal, un vaste
temple des Ier-IIe siècles consacré sans doute au culte des ancêtres, sous influence grecque,
jouxtant un autel du feu mazdéen, preuve qu'il existait un art gréco-iranien avant la diffusion du
bouddhisme et avant l'art gréco-bouddhique. De ces deux derniers témoignent Hadda, avec ses
couvents, ses stupas, et surtout Begram, ville construite sur le plan orthogonal d'Hippodamos de
Milet, resplendissante sous les Kouchanes, au IIe siècle, et qui a livré en particulier des ivoires,
chefs-d'oeuvre absolus. La plupart des objets exhumés dans ces sites, et maints autres, de toutes les
époques, jusqu'aux grandes statues de bois du Kafiristan, ont été transportés au musée de Kabul
qui détient (ou détenait) ainsi des collections uniques. Existent-elles encore ? On l'affirme. J'ai
tout de même vu qu'on en vendait sur le marché de Peschawar.
Une mosaïque humaine
À Begram, toutes les influences se font sentir, celles de la Grèce, de l'Inde, de la Chine (laques),
des steppes. Sans doute cela ne se reproduira-t-il plus à un tel point, mais cet afflux des hommes et
des cultures venus des quatre horizons continuera pendant des siècles. On ne s'étonne plus alors,
bien que l'islam ait fini par imposer sa foi et sa culture, que, dans ce pays, vivent dix peuples et
sont parlées vingt langes.
Le fond de la population est iranien. Les Afghans, majoritaires à 55 %, parlent un dialecte iranien
oriental, le
pashtou
, d'autres, dits souvent Tadjiks, en parlent d'autres. À côté d'eux vivent, outre
une poignée d'Arabes, d'Indiens, de juifs, les Nouristanis (anciens Kafirs) d'origine inconnue, des
Mongols iranisés, les Khazara, et une masse (quelque 10 %) de turcophones, Ouzbeks et
Turkmènes, frères de ceux qui peuplent les Républiques à leur septentrion. Tous, avec leur
personnalité propre, sont fiers, durs au mal et à l'effort, rudes, j'oserais dire sauvages, patriotes
certes, mais aussi volontiers brigands, qu'ils soient ou non organisés en clans, irréductibles,
amoureux de leur liberté, de leurs querelles, refusant l'ordre imposé… mais aussi hospitaliers,
fidèles, honnêtes, délicats parfois, voire tendres, de cette délicatesse qu'expriment leurs
miniatures, de cette tendresse que reflètent leurs faïences ; de nos jours encore ils peignent et sont
céramistes ; les faïences qui couvrent les monuments sont presque toutes modernes, si bien faites
qu'on les distingue mal des originales.
Rien ne prédisposait ces peuples et ces terres de l'Iran oriental à devenir un État, lequel commença
à s'esquisser en 1707 et fut créé par un Afghan de la tribu Durrani, Ahmed Khan, en 1744, à un
moment où entraient en décadence les Séfévides d'Iran et les Grands Moghols des Indes qui se les
disputaient. Pour le rendre viable, il fallait pacifier cette mosaïque humaine, ce qui n'aura lieu qu'à
la fin du XIXe siècle avec la soumission depuis 1885 des Khazara et des Kafir – ces derniers
convertis de force à l'islam et nommés dès lors Nouristani , « les éclairés ». Il fallait aussi assurer
son indépendance, menacée un peu par les Iraniens (attaques en 1816, 1834, 1837), beaucoup par
la Compagnie, puis par l'Empire des Indes et par la Russie qui s'installait en Asie centrale. Dès
1839, les Anglais occupent Kaboul, devenue capitale du royaume sous Timur Khan (1773-1793),
se font massacrer en 1841 et lancent, l'année suivante, une colonne de représailles qui détruit la
ville, y compris ses monuments anciens, mais juge prudent de se retirer. Malgré cette leçon, en
1878, la menace russe devenant plus précise, ils récidivent lors de la deuxième guerre afghane,
Copyright Clio 2007
2
échouent encore, mais imposent un traité qui place l'Afghanistan sous surveillance, lui arrache une
partie de ses provinces pashtou, rattachées à l'Inde – aujourd'hui au Pakistan –, ce qui pose des
problèmes qui gardent toute leur acuité. Plus tard encore, en 1919, une troisième guerre afghane,
dite d'indépendance, assure enfin la totale souveraineté du royaume, mais accentue, si possible,
son isolement et fait de lui un État tampon entre l'Inde et la Russie.
Les interventions des Britanniques et leur constante veille aux frontières du nord-ouest découlent
de la conviction que toute puissance installée en Afghanistan, et surtout à Kaboul, non seulement
contrôle une voie de communication essentielle, mais ne peut pas résister au désir de s'emparer de
l'Inde. L'histoire l'avait largement prouvé.
De Cyrus à Tamerlan…
Comme le futur Afghanistan faisait partie de l'Empire achéménide depuis Cyrus (vers 590-530 av.
J.-C.), il fut conquis, comme lui, par Alexandre le Grand. Après avoir pris Bactres (329) et
guerroyé au nord, le Macédonien traverse l'Hindou Kouch et envahit les Indes. Dès lors la voie est
ouverte – si elle ne l'était pas dès la préhistoire) – et ne se fermera plus. Ses successeurs, les
Séleucides et le royaume gréco-bactrien de Diodote (250-235), réunissent sous une même
couronne – et elle est grecque – les terres entre Indus et Oxus. Peu après surgissent les peuples de
la steppe, les Yue-tche d'abord qui franchissent les passes du Khyber, occupent le Pendjab et
fondent en Iran et en Inde le royaume des Kouchanes (60 de notre ère), immortalisé par Kanishka
et l'art gréco-bouddhique du Gandhara ; les Huns Blancs, Ye-ta ou Hephtalites ensuite, vers
440-555, qui font de Kaboul un nid d'aigle – on y voit plus que des traces des murailles qu'ils y
édifièrent–, d'où ils fondent sur les Indes. Ils y laisseront un souvenir atroce.
Cent ans plus tard, les Arabes font leur apparition. Ils sont en 651 à Hérat, en 652 à Bactres, mais
ils ont trop galopé de par le monde. Ils devront se contenter, en Inde, de faire boire à leurs
chevaux l'eau de l'Indus. L'Afghanistan s'islamise, pour toujours, et s'arabise, mais
superficiellement, ce qui permettra à la dynastie des Samanides – transoxianaise –, vassale
théorique des califes, en fait indépendante depuis 875, de se poser en championne de l'iranisme.
Comme tous les princes musulmans de cette époque, les Samanides ont une armée de mercenaires
turcs. Or, en 962, l'un d'eux, Alp Tegin, se soulève contre eux et va s'installer à Ghazni où il fonde
l'Empire ghaznévide qui redonne à l'Afghanistan la grandeur du temps des Kouchanes. Ghazni,
humble bourgade, devient métropole et rivale de Bagdad. L'élite intellectuelle et artistique de
l'Orient y accourt : Firdusi, l'auteur du
Chah name, le « Livre des Rois », qu'on a pu comparer à
Homère, Biruni, le plus grand savant du monde musulman… Il reste peu de vestiges de
l'architecture ghaznévide, décrite avec enthousiasme par les contemporains : essentiellement les
murs des palais de Lachkari Bazar (Bust) qui, comme ceux de Ghazni, mis au jour par les
archéologues italiens, ont livré reliefs figuratifs et peintures murales. Ces oeuvres prouvent, mieux
que quelques autres trouvailles faites sous d'autres cieux, que la sculpture figurative et la peinture
n'ont pas été seulement pratiquées aux premiers et aux derniers siècles de leur histoire par les
musulmans ni sous influence européenne – encore une révolution dans nos connaissances ! Par
ailleurs, les plans cruciformes et les hautes voûtes en berceau brisé ou
iwan des palais démontrent
que ces éléments n'ont pas été utilisés d'abord dans les
madrasa, mais que ce sont les madrasa qui
ont copié le plan palatal.
Nous ne nous sommes détournés des invasions de l'Inde que pour y mieux revenir : le plus grand
prince des Ghaznévides, Mahmud (999-1030), lance dix-sept expéditions. Avec elles, l'islam, pour
la première fois, pénètre dans ce pays pour y faire la carrière que l'on sait. Avec elles, au moins
indirectement, vont naître l'empire de Delhi et, finalement, la domination qu'exerceront, jusqu'à
l'arrivée des Britanniques, les Turcs et les Afghans sur la majeure partie de la population indienne.
Les Ghaznévides vivront peu : des Afghans enfermés dans les monts de Ghur, les Ghurides, tout
juste islamisés, pleins de haine, s'acharneront sur eux. Ils détruiront Bust et Ghazni, et le système
Copyright Clio 2007 3
d'irrigation du Sistan sera rendu au désert (1150). Ils les poursuivront à Peschawar, Lahore,
Ajmeer, Delhi, jusque dans la vallée du Gange (1176) et les feront disparaître (1187).
Le pays n'est pas relevé quand Gengis Khan arrive. En 1221, il rase Bactres, peu après Chahr-i
Golgola, la « ville des Soupirs », Chahr-i Zohag, la « ville Rouge », toutes deux proches de
Bamiyan, où il n'épargne aucune vie, même pas celle des chiens et des chats, puis Hérat où « pas
une tête ne fut laissée sur un corps, pas un corps ne conserva sa tête » : il y a un million et demi de
morts. Il va en Inde, bien sûr, sans y rester, peut-être parce que, disent les Mongols, elle est
chaude comme l'enfer. Quand son empire démesuré est divisé en quatre apanages, l'Afghanistan,
ou ce qu'il en reste, est partagé entre les Mongols d'Iran (Ilkhans) et d'Asie centrale (Djaghatai) ;
et comme, au Djaghatai, ne tarde pas à se lever un nouveau conquérant, Timur, notre Tamerlan,
qui joue un rôle de premier plan. Celui-ci se fait proclamer souverain à Bactres, en 1370. Est-il
utile de dire qu'il se rend en Inde ? Lui qui est le maître de Kaboul dévaste Delhi en 1398 dont il
repart croulant sous le butin.Certes, Timur, dont la brutalité est peut-être pire que celle de Gengis
Khan, apporte à l'Afghanistan un nouveau lot de souffrances, mais ses successeurs sont bénéfiques
pour le pays : ils lui font connaître son troisième âge d'or avec ce qu'on a nommé la « renaissance
timouride ». Hérat, où Husain Baiqara (1461-1506) a établi sa capitale, devient, grâce à celui-ci et
à son ministre Mir Ali Chir Nevaï, lui-même talentueux poète de langue turque, la « Florence
orientale ». On y construit beaucoup et les monuments se couvrent de faïences ; l'histoire y produit
deux maîtres ; la poésie iranienne y voit son dernier grand artiste, Djami (1414 - 1492) ; on y tisse
des tapis ; on y peint surtout, sur les murs et sur les manuscrits. Si les peintures murales ont
disparu, il reste, innombrables, les miniatures sorties de l'Académie du livre, les plus belles que
l'Iran produisit, même quand elles ne sont pas signées par cet homme de génie que fut Behzad
(vers 1450-1520).
Le dernier grand prince à illustrer la famille timouride, Babur (1483-1530), n'est pas d'Hérat et ne
rêve que de Samarcande. Il finit par échouer à Kaboul où il devient roi. Que peut-il faire ?
Descendre en Inde. Il en commence la conquête en 1525 et y fonde la dynastie des Grands
Moghols.
Dès lors l'Afghanistan est partagé entre ces derniers et les Séfévides d'Iran (1501-1734) tandis
que, dans les plaines du nord, s'installent les Ouzbeks (1500). Il peut sortir de l'histoire. Il connaît
pourtant encore un drame au moment même d'oeuvrer pour réaliser son unité. Un Turc d'Iran,
Nadir Chah (1739-1747), le traverse quand il va, comme tout le monde, piller Delhi. Deux ans
après, Ahmed Khan Durrani a fondé son royaume. L'Afghanistan naît et entre en même temps
dans la décadence.
[1] [N.D.L.R.] Depuis la rédaction de cet article, en décembre 2000, ces monuments ont été
détruits par les Talibans.


Dernière édition par ahmad le Jeu 12 Juin - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 11:03

Golestan a écrit:
Salam
le patriotisme c'est aimer son pays et le nationalisme détester celui des autres.
Sinon pour Jebliya, Hobe El Wattan Min Al-Iman, l'amour de la patrie fait parti de la foi.

salam

moi je suis patriotique , nationaliste alors et de plus en plus chaqsue jour ...
j ai même un penchant très droite....

au fait cette question était posé aux afghans ...merci d y avoir répondu..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 11:24

faut pas confondre le nationalisme et le fachisme...celui là est contre les autres dans un excès d amour pour les siens...
pas le nationalisme ...

je suis contre aucun pays mais très très très attachée au nôtre ...
alors que je sois perçue comme nationaliste , afghaniste , patriotique, ou autre ...ce ne sont que des compliments pour moi ...


les gens pommés , ceux qui ont du mal à se situer dans le monde , ceux-là condamnent ceux qui savent d où ils viennent et sont fiers de ça...
aussi ceux qui veulent faire partie de la diaspora afghane utilisent aussi la carte de "tout le monde est pareil , les musulmans sont frères"...pour briser noter ferveur et nos frontières...
je respecte chaque peuple mais je fais une parfaite distinction entre chacun d entre eux ...à chacun ses origines et son appartenance ...

et au pays je n aurai pas le degrès de tolérance qu ont les français face aux étrangers ( certains qui ne rspectent rien et se croivent chez eux )...je suis franche et ça m aurait même conduit à virer bien bien à droite...
je ne crois pas ceux qui pensent qu au pays ..ils auraient été passifs ...c est pas dans notre nature...en tout cas pas la mienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 11:33

Golesangam a écrit:
zarlachte a écrit:
en fait je voudrais préciser le sujet...

nous venons d horizons différents d afghanistan...

comment percevez-vous les afghans des différentes provinces?
svp , ne jouez pas les hypocrites ou diplomates...hônnetement ...vous sentez-vous nationalistes envers tout les afghans et chaque provinces du pays ??
ou vous êtes centrés sur la vôtre?

Et toi? Smile

salam

j ai des efforts à faire ...ma famille m a transmise des valeurs nobles ...mon père adore les hazaras et ma mère les ouzbeks , moi aussi d ailleurs...
mais j ai ce truc en moi qui me dérange parfois et parfois non...jai un amour profond pour tout l afghanistan mais j aime aussi beaucoup beaucoup les pachtouns..
mes parents et ma famille ne font aucune discrimination et je les remercie pour ça ...
plus le temps passe , plus je m attache à ma provenance et m accroche à ça , ce qui fait que je veux rattrapper le temps perdu loin des nôtres ...de ce fait , je n ai pas le droit ni intérêt à être communautariste..la sentance a été suffisemment longue comme ça...
rencontrer un afghan ou une afghane est aujourdhui un privilège pour moi ...

de chaque éthnie j aime un trait , une habitude , un héritage...

mais et c est là que je vais choquer ...
quand je rencontre un afghan qui est étonné de me voir parler ma langue...j ai des petites pensées pas très gentilles contre la personne en queston et ça remet en cause ce que mes parents m ont appris...
ça m irrite de voir des sourires étonnés ou amusés parce que je parle et comprends nos langues...

voilà où j en suis pour le moment... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golesangam
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 433
Localisation : D'après les autres: un jour dans l'enfer
Date d'inscription : 18/02/2008

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 11:50

zarlachte a écrit:
en fait je voudrais préciser le sujet...

nous venons d horizons différents d afghanistan...

comment percevez-vous les afghans des différentes provinces?
svp , ne jouez pas les hypocrites ou diplomates...hônnetement ...vous sentez-vous nationalistes envers tout les afghans et chaque provinces du pays ??
ou vous êtes centrés sur la vôtre?

Merci pour ton avis personelle Very Happy

Comme vous le savez je viens de l'herat et je suis en plus une chiite. Notre famille est tres ouverte, on s'est tous bien mélanger (avec des sunnite p.ex.)

Je suis mariée avec un 3/4 pashtoo et 1/4 tadjik et sunni (mais qui ne peux pas parler pashtoo Mr. Green ). Ma famille n'a aucun probleme avec ca, j'ai beaucoup de cousine qui ont la meme situation.

Je suis tres, tres contente et fier d'etre mariée avec quelqun de mon pays, dont je dois rien expliquer sur ma culture. On a un lien que je n'aurais avec personne d'un autre pays, c'est un sentiment formidable!

Bon il a des problemes avec mon accent et il comprend pas tout, mais on y travaille Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: la nationalisme ...   Jeu 12 Juin - 12:00

alors si je comprends , ça ne dérangerait aucun d entre vous de prendre poru époux ou épouse une ou un afghan d une éthnie différente ?
tout le monde est beau , tout le monde il est gentil...

aucune différence n est faîte d après tout ce que je lis ? et aucune sélection d éthnie non plus pour une union?

mais c est que le monde a bien changé .... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la nationalisme ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
la nationalisme ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Normandie et fantasmes
» MCS ou sport au service du nationalisme, 1917-1962

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Général-
Sauter vers: