Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La remise en cause des ONG à Kaboul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: La remise en cause des ONG à Kaboul   Mar 31 Mai - 12:02

Les ONG visées par une campagne de dénigrement à Kaboul


LE MONDE | 31.05.05 |


Les organisations non gouvernementales (ONG) ont présenté, lundi 30 mai à Kaboul, "un code de conduite" visant à séparer le bon grain de l'ivraie, alors que la loi qu'elles réclament du gouvernement se fait attendre. Sur les 2 400 ONG enregistrées, près de 80 organisations ont signé ce code, qui cherche aussi à mettre un terme à la campagne de dénigrement par les autorités, en instaurant de sévères critères de transparence.


Depuis plusieurs mois, nombre de ministres et officiels afghans ont fait des ONG leur bouc émissaire. Elles sont accusées de vivre somptueusement, de dépenser inconsidérément l'argent dû aux Afghans, pour des résultats mineurs aux yeux de leurs pourfendeurs. Certaines de ces ONG sont cependant présentes de longue date en Afghanistan, quand la plupart des officiels qui les dénigrent attendaient à l'étranger un renversement de situation. Dans le contexte afghan, elles ne sont pas les plus privilégiées.

Le salaire moyen d'un chef de mission d'une ONG américaine, par exemple, se situe entre 50 000 et 70 000 dollars par an, selon Paul Barker, qui dirige Care Afghanistan. Les ONG françaises ont traditionnellement des salaires plus bas (entre 1 500 et 2 500 euros par mois). Les chefs de mission gèrent des budgets de plusieurs millions d'euros ; travaillant de douze à quatorze heures par jour en moyenne, ils ont sous leur responsabilité plusieurs dizaines d'expatriés et des centaines d'Afghans éparpillés sur tout le territoire.

Ce statut n'a rien à voir avec celui des "consultants" que le gouvernement afghan emploie, ou se fait imposer par les pays donateurs, qui reprennent d'une main ce qu'ils ont donné de l'autre. "Avant, le statut d'un officiel se mesurait au nombre de ses gardes du corps empressés autour de lui. Aujourd'hui, il se mesure au nombre de consultants qui se pressent dans son sillage" , ironise un haut fonctionnaire. Les histoires pullulent à Kaboul sur les "consultants" fraîchement émoulus des universités américaines, australiennes ou européennes, ignorant tout de l'Afghanistan mais payés 250 dollars par jour. Pour un "expert" , le salaire peut dépasser les 1 000 dollars.

Dans l'enceinte de l'aéroport de Kaboul, le bureau de fret de la compagnie nationale Ariana n'a pas vu de peintres depuis des lustres. Le bleu des murs s'écaille et les tapis élimés dans le bureau directorial font rougir son hôte. Posé à même la poussière d'un bureau, un ordinateur tout neuf patiente sous son enveloppe de plastique. Selon des sources internes à la compagnie afghane, Ariana verse 1 200 euros par jour à la compagnie allemande Lufthansa pour un expert censé améliorer la gestion du fret. "La seule chose qu'il a introduite est cette affiche : "non fumeur"" , déplore un employé. La compagnie Ariana paye, à ce même tarif, cinq experts à Lufthansa. "Cela fait vingt-sept ans que je travaille à Ariana, mais personne ne m'écoute. Ils préfèrent écouter un étranger qui a une connaissance minimum de ce qui se fait ici" , déplore un responsable. "Avec seulement 100 dollars, on aurait pu repeindre les bureaux" , ajoute-t-il.

Le porte-parole d'un ministère s'est vu attacher deux experts internationaux en communication. Deux autres expatriés les accompagnent, l'un pour leur sécurité, l'autre pour la gestion de leur contrat. Difficile à connaître, le nombre des consultants est estimé à 3 000. Certains ministères utilisent plusieurs dizaines d'entre eux, avec des salaires jusqu'à dix fois plus élevés que le traitement officiel du ministre.

Si la majorité des Afghans n'en voient pas la couleur, l'argent coule à flots dans le pays et, la corruption aidant, n'enrichit pas que les étrangers. Un ministre du gouvernement transitoire, dont le salaire officiel était de 2 000 dollars mensuels, vient de se faire construire une maison de 600 000 dollars. Elle est bâtie dans ce secteur de Kaboul appelé le "quartier des voleurs" en raison de la manière dont les propriétaires, commandants, trafiquants ou officiels de haut rang se sont procuré les terrains.

Les ONG indiquent n'avoir reçu directement des donateurs que 9,6 % des 4,9 milliards de dollars alloués à l'Afghanistan, de janvier 2002 à septembre 2004. L'ONU se taille la part du lion (45,5 %), suivie par le gouvernement (28,8 %) et le secteur privé (16,4 %). Certes, note Anja de Beer, coordinatrice d'ACBAR, le regroupement des principales organisations non gouvernementales travaillant en Afghanistan, "les ONG reçoivent aussi de l'argent du gouvernement et de l'ONU pour des projets spécifiques, mais elles rendent des comptes sur leur action" .

En s'attaquant aux ONG, le gouvernement afghan poursuit divers objectifs. Il tente d'expliquer la lenteur de la reconstruction, cherche à montrer qu'il est maître chez lui et essaye de convaincre les donateurs de lui donner plus d'argent directement. Les ONG ont cependant le mérite de travailler dans les endroits reculés de l'Afghanistan, où peu d'experts s'aventurent. Même les plus critiques reconnaissent que, sans elles, l'assistance aux populations se tarirait, en particulier dans les campagnes, où vivent la plupart des Afghans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra


Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: La remise en cause des ONG à Kaboul   Mar 31 Mai - 12:35

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: La remise en cause des ONG à Kaboul   Mer 1 Juin - 6:42

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La remise en cause des ONG à Kaboul   Aujourd'hui à 22:56

Revenir en haut Aller en bas
 
La remise en cause des ONG à Kaboul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche personne pour soutien scolaire remise a niveau en CM2 urgent paris
» Edition remise en cause de la loi Lang
» Remise en forme ?
» 2e Rima: la Valeur militaire sera remise le 10 avril aux Invalides
» remise de la croix de la Valeur Militaire au Fanion de la 3° compagnie du 1° RCP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Général-
Sauter vers: