Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Dim 19 Mar - 17:53

dimanche 19 mars 2006


Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianisme

KABOUL (AP) - Un Afghan est actuellement jugé par un tribunal de Kaboul et encourt la peine capitale pour s'être converti au christianisme, ce qui est un crime au regard de la loi islamique, a-t-on appris dimanche de source judiciaire dans la capitale afghane.

Selon le juge Ansarullah Mawlavezada, interrogé par l'Associated Press, Abdul Rahman a été arrêté la semaine dernière après avoir été dénoncé par sa propre famille.

L'accusé, qui serait âgé de 41 ans, a été inculpé de rejet de l'Islam et son procès s'est ouvert jeudi à Kaboul.

Au cours des auditions, l'homme aurait avoué s'être converti de l'Islam au christianisme il y a 16 ans, alors qu'il n'était âgé que de 25 ans et travaillait dans un camp de réfugiés afghans au Pakistan.

La Constitution afghane s'appuit sur la Charia, ou loi islamique, en vertu de laquelle tout musulman reniant sa religion doit être condamné à mort.

"Nous ne sommes pas contre une religion en particulier. Mais en Afghanistan, ce genre d'agissement est contraire à la loi", a expliqué le juge. "Il s'agit d'une attaque contre l'Islam (...) la peine de mort a donc été requise par le procureur."

D'après ce dernier, Abdul Wasi, ce procès est le premier du genre en Afghanistan. Il a ajouté qu'il avait proposé d'abandonner les charges retenues contre l'accusé s'il se reconvertissait à l'Islam. Mais l'accusé aurait refusé cette offre.

Le juge Mawlavezada compte rendre son verdict dans un délai de deux mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boldak
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 675
Localisation : Ici devant mon écran
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Mar 21 Mar - 11:42

Je trouve étrange cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Mar 21 Mar - 12:43

Pourquoi ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boldak
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 675
Localisation : Ici devant mon écran
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Mar 21 Mar - 20:07

Connaissant bien l'Afghanistan, cette histoire ne tient pas début.
Ce mec ne vas jamais être tué, c'est de la publicité tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boldak
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 675
Localisation : Ici devant mon écran
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 23 Mar - 8:25

je vous avez dit que c'est un coup de la pub et du cinéma.
Voici la suite de cette affaire.

Il semble que le gouvernement du président Karzaï parvienne à éviter les critiques de ses principaux soutiens occidentaux dans l’affaire du près d’un Afghan converti au christianisme. En effet, « l'accusé a peut-être un problème psychologique. Son cas doit être étudié par les autorités médicales. S'il est prouvé qu'il a un problème psychologique, il pourrait ne pas être jugé », a déclaré Wakil Omari, porte-parole de la Cour suprême.

Le cas d’Abdoul Rahman, converti au christianisme au début de années 1990 au Pakistan, a suscité l’inquiétude de plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis et Allemagne en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boldak
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 675
Localisation : Ici devant mon écran
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 23 Mar - 10:55

KABOUL (AFP) - Surprises par l'ampleur des protestations occidentales, dont celle du président américain George Bush, dans l'affaire de l'Afghan chrétien, les autorités afghanes ont réaffirmé jeudi leur volonté de trouver "une bonne solution", et donc d'éviter la peine de mort à l'accusé.

En quelques jours, depuis l'annonce de l'arrestation d'un Afghan, Abdul Rahman, pour s'être converti au christianisme, passible de la peine de mort selon la loi islamique, une vague de protestations mondiale s'est abattue sur Kaboul, ponctuée mercredi par la déclaration de George W. Bush.

"Je suis profondément troublé, quand j'apprends qu'une personne qui s'est convertie et a abandonné l'islam pourrait avoir à en rendre compte", a déclaré le très chrétien président américain à Wheeling (Virginie Occidentale, est).

Le Premier ministre canadien, Stephen Harper, s'est joint au concert des protestations en affichant sa "profonde préoccupation" et en appelant au respect de la liberté de culte, comme l'Italie, l'Allemagne, l'Australie, la Grande-Bretagne mais également l'Onu et l'Otan avant lui.

Face aux pressions de ses bailleurs de fonds, qui financent les trois quarts de son budget et ont déployé près de 30.000 soldats pour assurer la stabilité du pays, les autorités afghanes se sont employées depuis à calmer le jeu.

"Nous tentons de traiter cette affaire rapidement et de trouver une bonne solution", a ainsi déclaré jeudi matin à Kaboul le juge en charge de l'affaire, Ansarullah Mawlavizada, en soulignant que "l'islam est une religion de pitié, de tolérance et de pardon".

La présidence afghane a de son côté indiqué que la décision appartenait à la justice, tout en réaffirmant son attachement au respect des droits de l'homme.

"Je ne pense pas qu'il sera condamné, car il y a trop de pression internationale autour de cette affaire", a estimé Ahmed Joyenda, député de Kaboul élu à la Wolesi Jirga (assemblée nationale).

Abdul Rahman, 41 ans, a abandonné l'islam pour le christianisme il y a 16 ans, alors qu'il travaillait pour une ONG chrétienne à Peshawar (Pakistan).

La charia, ou loi de l'islam, interdit à tout musulman de se convertir à une autre religion, sous peine d'être exécuté. La constitution de la République islamique d'Afghanistan, adoptée en janvier 2004, stipule de son côté qu'"aucune loi ne peut être contraire aux principes" de la charia.

Abdul Rahman pourrait éviter la peine de mort s'il acceptait de revenir à l'islam, a indiqué le juge Mawlavizada. Mais lors de sa première audition par un tribunal de Kaboul, l'accusé a indiqué n'avoir "aucun regret".

Mercredi, le juge a laissé entrevoir une autre solution en déclarant qu'Abdul Rahman avait peut-être un "problème psychologique" qui, "s'il est prouvé", pourrait lui éviter d'être jugé.

"Ce problème mental tombe à point nommé, et est une porte de sortie possible pour le gouvernement. Mais cela ne va peut-être pas satisfaire les pays occidentaux", souligne un diplomate occidental sous couvert d'anonymat, qui voit dans le cas d'Abdul Rahman "une affaire des caricatures à l'envers".

A Kaboul, plusieurs responsables s'inquiètent des répercussions de ce nouvel épisode de tension occidentalo-musulman, après le "Coran dans les toilettes de Guantanamo" en mai 2004 et l'épisode des caricatures de Mahomet, ponctuées de manifestations qui ont tué près de 30 personnes en Afghanistan.

"J'espère que cette affaire ne va pas créer une fracture entre l'Afghanistan et ses partenaires internationaux", a souligné mercredi le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afghanistan, Tom Koenigs.

"Nous devrions aborder cette affaire avec souplesse et davantage de sérénité, pour éviter tout risque d'affrontement entre l'Occident et les musulmans", remarque de son côté le député afghan Ahmed Joyenda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 23 Mar - 10:55

c'est étrange tout ça What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 23 Mar - 11:11

Parvaneh a écrit:
c'est étrange tout ça What the fuck ?!?
Non c'est pas étrange, c'est l'Afghanistan Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 23 Mar - 11:36

jeudi 23 mars 2006


Afghanistan: dépassé par la tourmente du prisonnier chrétien, Kaboul cherche le compromis



KABOUL (AFP) - Surprises par l'ampleur des protestations occidentales, dont celle du président américain George Bush, dans l'affaire de l'Afghan chrétien, les autorités afghanes ont réaffirmé jeudi leur volonté de trouver "une bonne solution", et donc d'éviter la peine de mort à l'accusé.

En quelques jours, depuis l'annonce de l'arrestation d'un Afghan, Abdul Rahman, pour s'être converti au christianisme, passible de la peine de mort selon la loi islamique, une vague de protestations mondiale s'est abattue sur Kaboul, ponctuée mercredi par la déclaration de George W. Bush.

"Je suis profondément troublé, quand j'apprends qu'une personne qui s'est convertie et a abandonné l'islam pourrait avoir à en rendre compte", a déclaré le très chrétien président américain à Wheeling (Virginie Occidentale, est).

Le Premier ministre canadien, Stephen Harper, s'est joint au concert des protestations en affichant sa "profonde préoccupation" et en appelant au respect de la liberté de culte, comme l'Italie, l'Allemagne, l'Australie, la Grande-Bretagne mais également l'Onu et l'Otan avant lui.

Face aux pressions de ses bailleurs de fonds, qui financent les trois quarts de son budget et ont déployé près de 30.000 soldats pour assurer la stabilité du pays, les autorités afghanes se sont employées depuis à calmer le jeu.

"Nous tentons de traiter cette affaire rapidement et de trouver une bonne solution", a ainsi déclaré jeudi matin à Kaboul le juge en charge de l'affaire, Ansarullah Mawlavizada, en soulignant que "l'islam est une religion de pitié, de tolérance et de pardon".

La présidence afghane a de son côté indiqué que la décision appartenait à la justice, tout en réaffirmant son attachement au respect des droits de l'homme.

"Je ne pense pas qu'il sera condamné, car il y a trop de pression internationale autour de cette affaire", a estimé Ahmed Joyenda, député de Kaboul élu à la Wolesi Jirga (assemblée nationale).

Abdul Rahman, 41 ans, a abandonné l'islam pour le christianisme il y a 16 ans, alors qu'il travaillait pour une ONG chrétienne à Peshawar (Pakistan).

La charia, ou loi de l'islam, interdit à tout musulman de se convertir à une autre religion, sous peine d'être exécuté. La constitution de la République islamique d'Afghanistan, adoptée en janvier 2004, stipule de son côté qu'"aucune loi ne peut être contraire aux principes" de la charia.

Abdul Rahman pourrait éviter la peine de mort s'il acceptait de revenir à l'islam, a indiqué le juge Mawlavizada. Mais lors de sa première audition par un tribunal de Kaboul, l'accusé a indiqué n'avoir "aucun regret".

Mercredi, le juge a laissé entrevoir une autre solution en déclarant qu'Abdul Rahman avait peut-être un "problème psychologique" qui, "s'il est prouvé", pourrait lui éviter d'être jugé.

"Ce problème mental tombe à point nommé, et est une porte de sortie possible pour le gouvernement. Mais cela ne va peut-être pas satisfaire les pays occidentaux", souligne un diplomate occidental sous couvert d'anonymat, qui voit dans le cas d'Abdul Rahman "une affaire des caricatures à l'envers".

A Kaboul, plusieurs responsables s'inquiètent des répercussions de ce nouvel épisode de tension occidentalo-musulman, après le "Coran dans les toilettes de Guantanamo" en mai 2004 et l'épisode des caricatures de Mahomet, ponctuées de manifestations qui ont tué près de 30 personnes en Afghanistan.

"J'espère que cette affaire ne va pas créer une fracture entre l'Afghanistan et ses partenaires internationaux", a souligné mercredi le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afghanistan, Tom Koenigs.

"Nous devrions aborder cette affaire avec souplesse et davantage de sérénité, pour éviter tout risque d'affrontement entre l'Occident et les musulmans", remarque de son côté le député afghan Ahmed Joyenda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 23 Mar - 13:08

parvaneh, tu nous a juste resposté l'article mis déjà en ligne par boldak Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 23 Mar - 17:36

Laughing Embarassed pourrais-tu supprimer les posts en trop stp ?

Merci d'avance

Boldak, pardon Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 23 Mar - 17:41

C'est le dernier article

-----------------------------------------------------------------------------------


jeudi 23 mars 2006


"Afghan chrétien": signes de compromis alors que Washington hausse le ton


KABOUL (AFP) - Les autorités afghanes ont réaffirmé jeudi leur volonté de compromis pour éviter la peine de mort à l'un de leurs citoyens converti au christianisme, sous la pression de l'Occident attaché à la liberté de culte, et notamment de Washington qui a haussé le ton et exprimé son "mécontentement".

"Nous tentons de traiter cette affaire rapidement et de trouver une solution satisfaisante", a déclaré le juge chargé de l'affaire, Ansarullah Mawlavizada, en soulignant que "l'islam est une religion de tolérance et de pardon".

La presse allemande a de son côté rapporté que le président afghan Hamid Karzaï avait assuré jeudi par téléphone à la chancelière allemande Angela Merkel que le cas d'Abdul Rahman "pourrait être réglé rapidement" et "en accord avec les obligations internationales" de l'Afghanistan, qui incluent en théorie le respect de la liberté de culte.

L'envoyé spécial des Nations unies en Afghanistan, l'Allemand Tom Koenigs, a fait part jeudi de son optimisme. "Je pense que l'on va réussir à ramener ce cas dans le cadre d'un procès juridique tout à fait normal", a-t-il déclaré à la radio allemande Deutschlandradiokultur.

L'Afghanistan, largement financé par la communauté internationale, se trouve depuis quelques jours sous la pression de plusieurs de ses bailleurs occidentaux pour éviter une condamnation à mort à Abdul Rahman, un Afghan arrêté il y a deux semaines pour s'être converti au christianisme.

La liberté de culte est garantie par la déclaration universelle des droits de l'homme, mentionnée dans la Constitution afghane de janvier 2004.

Mais la même Constitution afghane stipule également qu'"aucune loi ne peut être contraire aux principes" de la charia, ou code islamique, qui interdit à tout musulman de se convertir à une autre religion sous peine d'être exécuté.

Mercredi le président américain George W. Bush, principal soutien financier et militaire de l'Afghanistan, s'était déclaré "profondément troublé" par cette affaire.

Jeudi, la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a haussé le ton et exprimé son "mécontentement" au ministre afghan des Affaires étrangères Abdullah Abdullah, selon le porte-parole de la Maison Blanche Scott McClellan.

"Cette affaire constitue une violation manifeste des libertés universelles chères aux démocraties dans le monde, elle viole la Constitution afghane qui garantit le droit d'un individu à choisir sa religion", a estimé M. McClellan.

La France s'est jointe jeudi au concert des protestations occidentales en appelant au respect de "la liberté religieuse", à l'instar de l'Italie, de l'Allemagne, de l'Australie, de la Grande-Bretagne, du Canada, de l'Onu et de l'Otan.

"Je ne pense pas qu'Abdul Rahman sera condamné, car il y a trop de pression internationale autour de cette affaire", a de son côté estimé Ahmed Joyenda, député de Kaboul élu à la Wolesi Jirga (assemblée nationale).

Abdul Rahman, 41 ans, s'est converti au christianisme il y a 16 ans, alors qu'il travaillait pour une ONG chrétienne à Peshawar (Pakistan).

Mercredi, le juge Mawlavizada avait évoqué la possibilité qu'Abdul Rahman ne soit pas condamné en déclarant que celui-ci avait peut-être un "problème psychologique" qui, "s'il est prouvé", pourrait lui éviter d'être jugé.

"Ce problème mental tombe à point nommé, et est une porte de sortie possible pour le gouvernement. Mais cela ne va peut-être pas satisfaire les pays occidentaux", soulignait jeudi un diplomate occidental sous couvert d'anonymat, qui voit dans le cas d'Abdul Rahman "une affaire des caricatures à l'envers".

L'affaire Abdul Rahman pourrait constituer un nouvel épisode de la tension entre l'Occicent et le monde musulman après l'épisode des caricatures de Mahomet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boldak
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 675
Localisation : Ici devant mon écran
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 23 Mar - 23:06



Voilà celui qui a abandonné sa religion, j'espère que nos "amis" les chrétiens cotiseront pour lui payer une chirurgie esthétique et lui refaire la face, je n'aime pas me moquer mais là il fait honte aux afghans, surtout qu'il passe sur toutes les chaînes de télé depuis quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Ven 24 Mar - 15:04

Boldak, t'es vraiment pas sympa.

Imagine cet homme qui a risqué sa vie et l'angoisse que cela entraîne : jugé parce qu'il a juste changé de religion .... !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
boldak
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 675
Localisation : Ici devant mon écran
Date d'inscription : 06/12/2004

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Ven 24 Mar - 19:10

Parvaneh a écrit:
Boldak, t'es vraiment pas sympa.

Imagine cet homme qui a risqué sa vie et l'angoisse que cela entraîne : jugé parce qu'il a juste changé de religion .... !!!!
Parvaneh, tu crois encore à ça?
C'est juste du cinéma, ce mec habaitait en Allemagne pendant 16 ans et voilà qu'il repart en Afghanistan et se trouve devant les tribunaux.
Je ne crois pas à cette histoire et je ne peux pas pifrer les traîtres comme ce mec qui accepte de jouer le rôle de singe pour donner encore plus, une mauvaise image des afghans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Sam 25 Mar - 14:50

Il a été remplacé notre converti Very Happy

http://www.sport.fr/Football/foo/Troussier-se-convertit-55487.shtm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miss-naaz
Membre
avatar

Nombre de messages : 12
Localisation : suisse
Date d'inscription : 13/12/2005

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Ven 19 Mai - 7:12

c vré k il fé honte monkey
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NizZzaM
Membre Extra


Nombre de messages : 59
Localisation : paris
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   Jeu 25 Mai - 18:01

Salaam ahleykom,

Je me dis, pour ma part, que cet homme est décidément bien malin.
En attirant les médias sur son cas, il aura eu ce qu'il voulait : apitoyer l'occident dans son ensemble face au monde musulman (pour rester généraliste, bien qu'ici soient mis en cause et 'lislam, et le gvt Afghan), et surtout, se voir proposer un visa dans le pays de son choix, sous couvert de ''refugié politique''.

La traitrise paie, aujourd'hui. Mais viendra le Jour, où...in Allah maa sabirin.

wa salaam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Afghan jugé à Kaboul pour s'être converti au christianism
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jugé à Montpellier pour avoir tiré sur la foule à la fête votive de Canet
» Pour bb2 je veux que tout soit différent, mais j'ai peur...
» où trouver du tissu pour inserts et lingettes?
» bon plan pour toboggan ?
» Marche pied pour poussette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Religion-
Sauter vers: