Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre à un Musulman étudiant en Occident (Hassan Al Banna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olympique95
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 428
Age : 31
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: Lettre à un Musulman étudiant en Occident (Hassan Al Banna)   Mer 2 Déc - 19:34

Cet article présente la traduction française d’une lettre envoyée par Hasan Al-Bannâ à l’un de ses disciples parti étudier en Occident. Cette lettre rappelle à son destinataire et à tous les Musulmans que le premier et plus important objectif de la vie du Musulman c’est de plaire à Dieu et de vivre en harmonie avec Sa Loi sacrée. Elle rappelle aussi que les études ne devraient pas être un objectif en soi ni viser à amasser des biens matériels. Les études constituent une préparation nécessaire à un projet d’action profitable pour soi et pour l’humanité toute entière.

Mon frère en islam — que Dieu te garde et te protège —,

Je rends louange à Dieu car il n’y a de divinité que Lui. Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur Mohammad, celui qui fut envoyé en guise de Miséricorde pour l’humanité toute entière, et sur sa famille, ses compagnons et ceux qui s’agrippent à la Sharî`ah jusqu’au jour du jugement.

Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur toi lorsque tu voyages en étant mû par une bonne intention et un dessein noble, et lorsque tu reviens avec un projet solide et le dévouement pour une cause.

Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur toi lorsque tu sers l’islam avec les meilleurs fruits de la science et les meilleures connaissances.

Cher frère, tu vivras parmi des gens que tu ne connaissais pas auparavant et des mentalités auxquelles tu n’es pas accoutumé. En toi, ils verront l’exemple du Musulman. Tâche donc de leur donner le meilleur exemple et de leur refléter la meilleure image, afin qu’ils associent le mot Musulman à l’incarnation de la vertu et de la noblesse.

À tes côtés se trouve un précieux dépôt, à savoir ta vertueuse épouse, apprécie sa valeur. Pour elle, sois un compagnon fidèle. Apporte-lui réconfort et bonheur. Partage avec elle la félicité, sans transiger dans l’acquisition de tes droits ni négliger l’accomplissement de tes devoirs.

Lis ces quelques mots émanant de mon amour et de ma sincérité à ton endroit, tel un grand frère exprimant à son frère et à sa sœur les meilleurs vœux d’une vie heureuse.

1. Cher frère, excelle dans l’observance de Dieu dans toutes tes affaires. Comprends que Dieu — Exalté soit-Il — veille sur toi, qu’Il te voit et cerne parfaitement toutes tes affaires — où que tu te trouves. Il connaît la tricherie de tes yeux et ce que renferme ton cœur. Fais de ton mieux afin que Dieu ne te voie que là où Il lui plaît de te voir.

Ne sois pas insouciant dans ton observance de l’Unique — Glorifié et Exalté soit-Il —, sinon Satan s’infiltrera en toi et tu seras accablé par les murmures de tes caprices et de tes désirs. Cher frère, crois bien que lorsqu’un cœur est conscient de l’observance de Dieu, il ne sera jamais approché par Satan. Toutefois, lorsqu’il s’écarte de la conscience de Dieu, le mal est attiré vers lui et il sera hanté par les caprices et les désirs. Renforce donc ton cœur par l’observance de Dieu et dans la vigile cherche refuge contre ce qui t’entoure et ne sois pas du nombre des insouciants.

2. Accomplis les obligations que Dieu t’a enjoint avec ponctualité. Ne les néglige pas en renvoyant leur accomplissement à un autre moment au motif que tu es occupé, ou en te justifiant par quelque excuse que ce soit. Il s’agit d’une ruse de ton âme et l’une de tes lubies : « …Et ne suis pas la passion : sinon elle t’égarera du sentier de Dieu. » [1]

Comprends aussi, cher frère, que nul ne se rapproche de Dieu par une œuvre préférable à l’accomplissement des obligations, comme cela est stipulé dans le hadith d’Al-Bukhârî. Veille donc à ne pas négliger tes obligations ni à te laisser gagner par la paresse pendant leur accomplissement ; ce sont les droits de Dieu sur toi. Sois constant dans ta prière et impeccable dans ton jeûne.

Si tu es dans l’incapacité de jeûner, alors conformément à la parole de Dieu — Exalté soit-Il — tu bénéficies d’une dérogation : « …Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’[avec grande difficulté], il y a une compensation : nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait davantage de son propre gré, c’est pour lui ; mais il est préférable pour vous de jeûner, si vous saviez. » [2] Garde-toi de trouver en ce verset une excuse pour tes manquements.

Jeûner en Occident malgré les difficultés te vaudra une précieuse récompense et constituera un actif sur ton compte ; cela fait plaisir à ton Seigneur et est profitable pour toi. Ne songe donc pas à rompre le jeûne, à moins d’être incapable de le mener jusqu’au bout. Inutile de te conseiller davantage concernant tes obligations, il s’agit après tout de ton capital. Dans quel état se trouvera celui qui gaspille son capital, quelle serait sa position parmi les actionnaires de demain ?

3. Passe le plus de temps possible dans l’accomplissement d’œuvres surérogatoires comme s’il s’agissait d’œuvres obligatoires. Accomplis les prières surérogatoires. Multiplie les demandes de pardon et les louanges envers ton Seigneur Glorifié. Souviens-toi que les suppliques faites pendant les voyages ou l’expatriation sont exaucées. Multiplie donc les suppliques secrètement et en toute humilité. N’aie de cesse d’évoquer Dieu — Exalté soit-Il —.

Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — recommanda à `Alî — que Dieu l’agrée — d’humecter sa langue en permanence par l’évocation de Dieu. Ne t’écarte point de ce chemin menant à davantage d’œuvres pies et d’obéissance à Dieu, tel un investissement aux multiples récompenses. L’évocation de Dieu parmi une nation insouciante est comme une lumière éclatante. Tire profit de ce temps, car c’est la saison des récoltes des récompenses de l’Au-Delà, au profit exclusif de ceux qui souhaitent saisir ces opportunités et bénéficier de telles saisons.

4. Augmente ta récitation du Saint Coran avec compréhension et méditation. Cela constitue une guérison pour l’âme et un réconfort pour le cœur. Choisis-en un passage à lire au début et à la fin de la journée. Quel excellent début et quelle excellente fin !

5. Dans les délices de la vie et les plaisirs de ce monde, tu trouveras des choses qui font pencher le cœur, marquent l’esprit, attirent l’œil et déroutent les esprits faibles. Ne laisse pas ces leurres t’attirer loin de la vertu et te faire oublier l’Au-Delà : « Et ne tends point tes yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains groupes d’entre eux, comme décor de la vie présente, afin de les éprouver par cela. Ce que Dieu fournit [au Paradis] est meilleur et plus durable. Et commande à ta famille la prière et accomplis-la avec persévérance. Nous ne te demandons point de nourriture : c’est à Nous de te nourrir. La bonne fin est réservée à la piété. » [3]

Sache, cher frère, qu’au regard de Dieu — Exalté soit-Il — tous ces plaisirs ont moins de poids que l’aile d’un ciron et ne conduisent ni à l’honneur ni à la vertu. Ils ne sont que des manifestations fantaisistes et des leurres de la séduction. Veille donc à ne pas laisser Satan abuser de toi, sinon tu plongeras dans les abysses du péché et de la corruption.

Souviens-toi en permanence de la parole de Dieu — Exalté soit-Il — : « On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs ; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près de Dieu qu’il y a bon retour. » [4] Le Livre de Dieu récite ces faits jour et nuit. Ne sois donc pas du nombre des gens qui préfèrent la vie ici-bas à l’Au-Delà ; ni de ceux qui se laissent tromper par l’apparence des choses sans considérer leur essence.

Tous les plaisirs apportés par la civilisation contemporaine ne mèneront qu’à la souffrance, une souffrance qui l’emportera sur leur attrait et ôtera leur douceur. Évite donc les aspects mondains de ces gens.

6. Cher frère, les choses que Dieu a rendu illicites pour nous, ces gens les considèrent licites pour eux. Par conséquent, s’ils commettent un acte illicite, ils ne ressentiront aucune honte et ne s’en abstiendront aucunement. Tu ne devrais ni approuver leurs fantaisies ni te mêler à eux dans leurs péchés. Sinon, tu ne seras pas exempté de rendre compte devant Dieu — Exalté soit-Il — et tu n’auras point d’excuse le jour du Jugement.

7. Ne cherche pas la compagnie de leurs filles, et ne laisse se développer entre vous aucune sorte d’amitié ni relation sentimentale. Si cela constitue un péché pour les autres, cela l’est doublement en ce qui te concerne et tu en es parfaitement conscient. Bien que tu sois connu parmi nous comme une personne fiable et décente, je mentionne ce point pour te mettre en garde contre la débâcle du péché afin que tu ne trébuches jamais. Que ta chasteté soit assortie de contentement et ta dignité de convenance.

8. Pour ce qui est de l’alcool, ne t’en approche guère et ne trouve pas d’excuse dans la rigueur du climat. Car lorsque Dieu l’a rendu illicite, il connaissait parfaitement tous les types de climat et n’a pas fait de distinction entre les pays ni entre les nations face à cette prohibition. Dieu l’a rendu illicite sans laisser de place au doute et sans faire d’exception. Veille donc à ne pas lui faire une place dans ton ventre, sinon cela restera comme une tache noire sur une peau immaculée.

Sois ferme autant que possible avant le premier verre. Car une fois que ton esprit aura été grisé par le premier verre, un deuxième suivra puis un troisième. À ce moment, tu auras chuté au fond d’un gouffre dont il est difficile d’échapper, et tu auras commis une injustice contre ta propre personne et contre les autres. Ensuite, même si tu expies ce péché par le repentir, tu ne pourras pas retrouver ta pureté originelle ni ta superbe crédibilité.

9. Ne goûte à rien dans les restaurants qui servent la nourriture illicite, comme le porc et la bête morte. Tu trouveras dans ce qui est licite des substituts et une satisfaction. Ne goûte donc pas aux aliments illicites et ne laisse pas ta chaire croître sur eux, faute de quoi le feu sera ce qu’elle mérite. Dieu — Exalté soit-Il — nous a prohibé les impuretés : « …Il leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises… » [5] Délaisse donc ce qui est mauvais à la faveur de ce qui est bon.

10. Quant aux casinos, boîtes de nuit et autres lieux de vanité, ton temps est bien trop précieux pour y être gaspillé. J’ai médité l’adage « le temps c’est de l’argent » et je ne l’approuve pas. Le temps est plus précieux que l’argent, car le temps c’est la vie. N’est-il pas vrai que ta vie ne dure que quelques heures et que l’on ne sait jamais quand elle touchera à sa fin ? Cher frère, sois rigoureux avec ton temps et ne le dépense que pour ce qui est significatif et ne cherche le plaisir que dans ce qui est licite.

Dans les cieux se trouve le calme et sur terre la beauté. Dans les jardins il y a la fraîcheur et en toi un signe. Dans la mer il y a une force et dans l’air une nourriture. Puise dans tout cela du réconfort pour ton âme et du repos pour ton esprit. Ne perds pas ton temps par insouciance, cela t’aliènera du bien et te conduira vers le mal.

11. Sois perspicace dans ta critique ; sois juste et sociable. Que la bonté des gens ne te fasse pas oublier leur méchanceté et que leur méchanceté ne te fasse pas oublier leur bonté. Étudie-les plutôt à la manière d’un chercheur ou d’un examinateur. Embrasse toutes leurs affaires, puis examine-les avec précision. Rapporte le bien que tu y trouveras à ton peuple et à ta nation, et reviens victorieux et soutenu. Rejette le reste et ne reviens qu’une fois que tu t’en seras lavé les mains et libéré l’esprit.

Tu trouveras là-bas des gens qui déshonorent ton Prophète — paix et bénédictions sur lui —, trouvent à redire dans ton Coran et honnissent les tiens. Ne t’assois pas avec eux jusqu’à ce qu’ils traitent d’un autre sujet, quand bien même il serait nécessaire à tes yeux d’initier un dialogue avec eux. Discute avec eux de la meilleure façon. Expose-leur le bien que tu connais et évite de rentrer dans des polémiques qui ne cultivent que la haine et la dissension. « Tu [Muhammad] ne guides pas ceux que tu aimes : mais c’est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés. » [6]

Cher frère, sache que l’exemple vivant est un bien meilleur appel que le meilleur des discours. Il est bien plus efficace et bénéfique d’user de ton bon caractère, de ta personne irréprochable et de ta droiture pour défendre et promouvoir ta religion et ta nation. Si tu as l’occasion de donner un discours ou une conférence à l’un de leurs lieux de réunion ou l’une de leurs assemblées, prépare-toi bien pour cet événement. Choisis un sujet qui ne sèmera pas le trouble et n’insultera pas la probité intellectuelle. Ne sois pas impressionné par leur position, car l’aide de Dieu est du côté de ceux qui sont sincères. Sois positif et n’insulte pas les croyances d’autrui. Attache-toi plutôt à révéler leur bonté innée et à leur exposer nos croyances. Ce faisant, tu auras convenablement éveillé leur conscience et leur motivation.

Enfin, il y aurait tellement de choses à dire et j’aurais tant aimé poursuivre mon conseil à ton endroit, mais je crains en prolongeant ce discours outre mesure que tu n’oublies la plupart de mon propos, car l’excès de discours fait oublier l’essentiel. Vous concernant tous les deux, puisse Dieu vous élever pour faire de vous les meilleurs successeurs et puisse Sa protection vous accompagner.

Puisse-t-Il vous préserver tous deux et vous ramener sains et saufs, comme le voudraient tous les sincères. Je confie à Dieu votre religieux, vos obligations, et le fruit de vos actions. Que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur vous. Amen.



P.-S.
Traduit de l’anglais du site jannah.org.
Notes

[1] Sourate 38, Sâd, verset 26.

[2] Sourate 2, Al-Baqarah, La génisse, verset 184.

[3] Sourate 20, Taha, versets 131 et 132.

[4] Sourate 3, Âl `Imrân, La famille d’Amram, verset 14.

[5] Sourate 7, Al-A`râf, Les limbes, verset 157.

[6] Sourate 28, Al-Qasas, Les récits, verset 56.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: Lettre à un Musulman étudiant en Occident (Hassan Al Banna)   Mer 2 Déc - 22:05

Salam
Hassan Al Benna, quel homme mashallah, que Dieu l'accepte parmi les martyres et les véridiques.
Mille merci pour cette lettre que je lirai avec la tête reposée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges2012
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 214
Age : 37
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Lettre à un Musulman étudiant en Occident (Hassan Al Banna)   Sam 16 Juin - 13:06

Hassan Al Banna
Sayed Qoutb
Mawddoudi

Voilà trois hommes qui ont donné à l'islam une forte impulsion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juba
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 7003
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: Lettre à un Musulman étudiant en Occident (Hassan Al Banna)   Mar 19 Juin - 22:56

olympique95 a écrit:
. J’ai médité l’adage « le temps c’est de l’argent » et je ne l’approuve pas. Le temps est plus précieux que l’argent, car le temps c’est la vie. N’est-il pas vrai que ta vie ne dure que quelques heures et que l’on ne sait jamais quand elle touchera à sa fin ? Cher frère, sois rigoureux avec ton temps et ne le dépense que pour ce qui est significatif et ne cherche le plaisir que dans ce qui est licite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à un Musulman étudiant en Occident (Hassan Al Banna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre à un Musulman étudiant en Occident (Hassan Al Banna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Offre Job d'étudiant
» CRFCB sans être étudiant ?
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» petite lettre au père noël
» Approche socio-politique de l'Asie musulman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Religion-
Sauter vers: