Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 R. Gates rencontre le "fer de lance" des forces américaines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: R. Gates rencontre le "fer de lance" des forces américaines   Ven 3 Sep - 12:49

Afghanistan: Robert Gates rencontre le "fer de lance" des forces américaines
De Daphné BENOIT (AFP) – Il y a 3 heures

KANDAHAR — Le secrétaire à la Défense, Robert Gates, tentait vendredi de galvaniser les soldats américains dans le sud de l'Afghanistan, qualifiés "fer de lance" de la guerre contre les talibans, au moment où les insurgés leur infligent leurs plus lourdes pertes.

Les soldats des Etats-Unis représentent plus des deux tiers des quelque 150.000 militaires des forces internationales, l'essentiel sous la bannière de l'Otan.

Le chef du Pentagone, en visite surprise depuis jeudi en Afghanistan, s'est d'abord rendu sur une petite base avancée de la force de l'Otan (Isaf) dans la province de Kandahar, principal bastion des talibans.

"Vous êtes assurément sur la ligne de front", a lancé M. Gates à une centaine de soldats américains qui tiennent cette base située dans la banlieue de la grande ville de Kandahar, capitale de la province, une unité qui a perdu récemment huit hommes au combat.

Geoff Morrell, porte-parole du Pentagone, a estimé au cours de ce voyage que les soldats dans la province de Kandahar étaient "le fer de lance" des troupes engagées dans le combat contre les talibans.

Depuis plus de trois ans, l'insurrection des talibans s'est considérablement intensifiée et étendue à la quasi-totalité du pays, et les rebelles infligent de plus en plus de pertes aux troupes étrangères.

Au bout de huit mois seulement, 2010 est devenue l'année la plus meurtrière pour les forces américaines qui ont déjà perdu en Afghanistan 326 soldats depuis le 1er janvier sur les 493 soldats tués dans les rangs des forces internationales.

L'année 2009, avec 521 morts, avait déjà été de très loin l'année la plus meurtrière pour les forces internationales.

En une semaine, 28 soldats américains ont péri, la majorité dans le sud, dans l'explosion de mines artisanales, l'arme de prédilection des talibans, ou dans des attaques.

"Cela a été une semaine très dure pour vous tous", a lâché M. Gates devant les militaires de la base avancée.

Cette hécatombe survient à un moment où, sous la pression d'une opinion publique de plus en plus opposée à l'envoi des "boys" en Afghanistan, le président Barack Obama a répété mercredi que le retrait des troupes américaines commencerait bien à l'été 2011 comme il l'avait promis en décembre dernier, après l'envoi de quelque 30.000 hommes en renforts pour tenter d'inverser le cours de la guerre.

Ces effectifs supplémentaires sont quasiment tous arrivés en Afghanistan, a indiqué jeudi M. Gates.

La visite de M. Gates intervient aussi au moment où les bavures des forces internationales sont de plus en plus critiquées. Quelques heures après son arrivée à Kaboul jeudi, le président afghan Hamid Karzaï a "fermement condamné" un bombardement de l'Otan qui a, selon lui, frappé le convoi d'un candidat en campagne pour les élections législatives dans le nord, tuant dix civils et blessant le candidat.

M. Karzaï, arrivé au pouvoir à la fin 2001 grâce au soutien des Etats-Unis, a estimé que "les bombardements aériens sur des villages afghans n'apporteraient rien d'autre à la guerre contre le terrorisme que le meurtre de civils afghans".

Le chef du Pentagone lui a opposé la version de l'Otan, qui affirme avoir bombardé un convoi transportant un responsable du Mouvement islamique d'Ouzbébistan (IMU), un groupe rebelle islamiste basé dans ce pays et allié à Al-Qaïda. "C'est la première fois que j'entends parler de victimes civiles et nous allons étudier cela", a toutefois ajouté M. Gates.

L'Isaf a annoncé une enquête sur le bombardement.
Revenir en haut Aller en bas
 
R. Gates rencontre le "fer de lance" des forces américaines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» Les frégates du type Floréal
» PROFILS (10 pixels / Mètre) Frégates E-71
» Pourquoi pas d'hélico sur les frégates E71 ?
» Made in UK : les frégates de la classe Leander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité-
Sauter vers: