Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Terre d'Enfance et Cartouches Solidaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Terre d'Enfance et Cartouches Solidaires   Jeu 5 Avr - 11:21

Suite à un énième enlèvement en Afghanistan de 2 personnes appartenant à l'ONG TERRE D'ENFANCE, j'ai voulu en savoir plus sur cette organisation caricative, et j'ai voulu partager avec vous cette info au sujet des cartouches solidaires

Aider ceux qui sont dans le besoin avec pas grand'chose :

Associez le geste de solidarité au geste écologique en donnant vos cartouches usagées d'imprimantes jet d'encre ou laser. Elles seront recyclées, et les bénéfices dégagés serviront à financer notre action humanitaire.
Points de collecte Terre d'Enfance :
Paris : Eric Damfreville - 01 43 49 53 77

Voici leur site : http://terre.enfance.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Terre d'Enfance et Cartouches Solidaires   Jeu 5 Avr - 11:23

TERRE D'ENFANCE En Afghanistan

Terre d'Enfance développe son action en étroite concertation avec les autorités afghanes (Ministère de l'Education et autorités locales du gouvernorat), ainsi qu'en coopération avec des partenaires locaux.

L'Union de la Jeunesse du Nimroz

Créée récemment (mai 2003) à l'initiative d'un groupe de jeunes gens âgés de 18 à 30 ans, la NIMROZ YOUTH UNION est l'association de la jeunesse de Zaranj et des alentours.
La Nimroz Youth Union se donne pour objectifs de développer les activités éducatives en direction des 15 à 25 ans, promouvoir la culture afghane, et renforcer la place et la pensée de la jeunesse dans la société.
Parmi les activités envisagées :
- cours d'anglais et d'informatique
- ouverture d'une bibliothèque (local disponible, actuellement en rénovation)
- ateliers d'art graphique (peinture, sculpture…)
- club d'échecs
- création et édition d'un magazine de jeunesse
- programmes radio et TV locaux par et pour les jeunes
- soutien aux activités génératrices de revenus pour les jeunes filles (aide à la commercialisation d'artisanat)
- sports (y compris pour les filles)
- aide à la recherche d'emploi
- porte-voix de la jeunesse du Nimruz (collecte des doléances et remontée auprès du Gouverneur)
- lutte contre l'usage de drogue
- échanges avec d'autres groupes de jeunesse, en Afghanistan et à l'étranger
- promotion des Droits de l'Homme
Des passerelles de travail et d'activités en commun seront prochainement mises en place entre la Nimruz Youth Union et Terre d'Enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parvaneh
Membre Extra


Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 21/02/2005

MessageSujet: Re: Terre d'Enfance et Cartouches Solidaires   Jeu 5 Avr - 11:24

Le centre communautaire féminin de Zaranj & L'orphelinat de Zaranj

Il est par ailleurs urgent et indispensable d'améliorer la prise en charge des enfants au niveau de l'alimentation, des conditions d'hygiène, de la santé. Enfin, l'organisation d'activités récréatives, éducatives et sportives en dehors du temps scolaire, à l'initiative de Terre d'Enfance, permettra l'ouverture des pensionnaires vers d'autres milieux et favorisera la rencontre avec d'autres enfants de leur âge.

L'université de Kandahar

Dans les conditions difficiles de l'Afghanistan en cours de reconstruction, la diffusion de l'information et du savoir sous toutes ses formes joue un rôle majeur dans la mobilisation de la société civile et dans le succès du processus de retour à la démocratie en Afghanistan.

Favoriser les initiatives de développement de la culture et de l'éducation, c'est lutter contre le risque d'un retour à l'obscurantisme et à la mainmise sur le pouvoir par une fraction extrémiste non représentative de la population.

A Kandahar, ancienne capitale du régime Taleb, le Dr Payenda Mohamed ARGHANDABI, chancelier de l'université de Kandahar, se bat au quotidien pour le développement de l'enseignement supérieur.
Ouverte en 1991, l'université de Kandahar compte aujourd'hui 745 étudiants inscrits… dont 5 filles seulement ! Cette très faible féminisation universitaire est une conséquence directe de l'exclusion des filles des écoles primaires et secondaires jusqu'à présent.
Pour favoriser la fréquentation féminine de l'université, le Dr Payenda a mis en place des filières d'accès facilité. Par exemple, 10 infirmières diplômées exerçant actuellement à l'hôpital Mirweis de Kandahar, ont intégré à la rentrée 2003 la faculté de médecine, suite à un examen spécial, avec pour objectif de les conduire à une qualification en pédiatrie.

Il y a aujourd'hui 43 écoles ouvertes aux filles dans le district de Kandahar, ce qui devrait au fil de l'avancée des générations, offrir un potentiel grandissant d'étudiantes.

Aujourd'hui, 47 professeurs (26 titulaires et 21 lecteurs) se répartissent entre quatre facultés :
- médecine
- ingénierie agricole
- ingénierie civile
- sciences de l'éducation
La faculté la plus importante (en volume comme en intérêt porté) est celle de sciences de l'éducation : en effet, après 23 ans de guerres, de départs, d'exil, de reconversion forcée, etc… le corps professoral est aujourd'hui très démuni en Afghanistan.
A Kandahar comme ailleurs dans le pays, les écoles (du secondaire notamment) manquent de professeurs, au moment même où la demande éducative explose (retour à l'école des filles et des populations vulnérables ajouté au retour des réfugiés et déplacés).

Les enjeux actuels de développement de l'enseignement supérieur à Kandahar sont :
- construction d'une véritable fac de médecine, équipée des ressources matérielles indispensables
- constitution d'une bibliothèque universitaire (en dari et anglais)
- ouverture d'un centre internet

Le Dr Payenda se souvient qu'il y a plus de 25 ans, des professeurs renommés de médecine français venaient enseigner à Kaboul !
Il souhaite aujourd'hui encore ouvrir son université sur le monde extérieur et développer tous les partenariats et échanges possibles. Il s'est rendu en mai 2003 en Corée du Sud, où il a signé un protocole de partenariat avec une université coréenne pour soutenir sa faculté d'ingénierie civile. Le programme devrait comprendre des échanges entre professeurs, des bourses d'études pour les étudiants, des projets culturels en commun.



Dr Payenda souhaiterait vraiment développer les échanges :

- au niveau des professeurs (intervention de professeurs étrangers pour des séminaires ou des cours à Kandahar ; stages à l'étranger pour des professeurs afghans)
- échanges de savoirs et d'expériences par correspondance e-mail
- alimentation d'un fond documentaire et bibliothèque

Dans le cadre d'un partenariat d'aide et d'échanges, Terre d'Enfance se propose de faire le lien entre des établissements d'enseignement supérieurs ou des groupes d'étudiants en France et l'Université de Kandahar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terre d'Enfance et Cartouches Solidaires   Aujourd'hui à 10:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Terre d'Enfance et Cartouches Solidaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Placki kartoflane = galettes de pommes de terre
» Soupe crémeuse au munster et pommes de terre à la bière
» 1847 - Train Rouen-Le Havre, PAILLETTE, Tremblement de terre ...
» Les ressources naturelles de la Terre pour 2010 épuisées le 21 août
» Gnocchis à la pomme de terre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Général-
Sauter vers: