Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Islam est-il soluble dans le sarkozysme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olympique95
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 428
Age : 31
Date d'inscription : 23/11/2009

MessageSujet: L'Islam est-il soluble dans le sarkozysme ?   Jeu 7 Avr - 17:17

Le président de la République n'a pas de chance avec les "grands débats" qu'il tente de lancer. Celui sur "l'identité nationale", en 2009 et 2010, s'était limité à des assemblées clairsemées réunies laborieusement par des préfets obéissants mais désabusés. Celui sur la "laïcité" tourne à une débâcle politique rarement égalée.

On n'avait encore jamais vu les autorités religieuses françaises chrétiennes, juive et musulmane réunies faire état aussi nettement de leur opposition à l'initiative d'un président et de son parti ! Ni un premier ministre se démarquer avec autant de clarté du choix fait par un chef d'Etat qui appartient à la même formation politique que lui ! Dans ce contexte, l'obstination de Nicolas Sarkozy interroge. Comment peut-il être aussi certain d'avoir raison contre tous ?
Nicolas Sarkozy entretient avec l'Islam une relation étonnante dont on ne sait pas s'il s'agit de la fascination ou de l'obsession. Ministre de l'intérieur, il a pu se glorifier d'être parvenu à faire naître un "Conseil représentatif du culte musulman". Mais créé en grande partie sous la contrainte, et sans qu'on se soit guère soucié de savoir si cette instance était une demande des musulmans de France, l'organisme fonctionne très mal. Personne ne sait comment va pouvoir s'opérer le renouvellement de ses membres prévu pour juin prochain. La Fédération de la grande mosquée de Paris et l'Union des organisations Islamiques de France (UOIF) font, en effet, planer la menace de ne pas participer aux élections.
En tout cas, il apparaît qu'il n'y a plus guère de musulmans de France qui font encore confiance au président de la République, les uns et les autres se montrant blessés et échaudés par tous les discours stigmatisants ou caricaturaux que lui-même et ses amis ont pu tenir sur l'Islam et sur les musulmans. Parmi les faiblesses coupables de l'attitude de Nicolas Sarkozy à l'égard des musulmans de France, on doit relever tout particulièrement sa vision binaire. Dans son discours, il y a, d'un côté, "les Français", dont il pense pouvoir être le meilleur porte-parole, et, de l'autre côté, "les musulmans". Or plus de la moitié des quelque six millions de musulmans de France sont des Français, et ceux qui n'ont pas la nationalité française ne se considèrent pas pour autant des "corps étrangers" à notre pays ! Par cette approche simpliste et fausse, le président de la République divise, exclut, ce qui est le contraire de sa fonction.
La deuxième grande erreur de Nicolas Sarkozy est de se penser compétent pour façonner ce qu'il appelle un "Islam DE France" qu'il oppose à un "Islam EN France". Dans le cadre historique et constitutionnelle de la République laïque, cela ne saurait être du ressort du chef de l'Etat, qui a seulement pour mission de veiller au respect de la liberté de culte et de croyances. Seuls les musulmans ont compétence et autorité pour définir ce qu'est, doit être, peut être l'Islam. De surcroît, en voulant inscrire l'Islam dans une forme particulière dont on ne sait pas trop bien ce qu'elle devrait être, Nicolas Sarkozy témoigne d'une grande ignorance de l'extrême diversité de l'Islam qui est en France, de la pluralité des courants et des comportements. Là encore il fait montre d'une vision fausse de la réalité, abordant l'Islam comme une réalité monolithique, figée, qui ne serait pas traversée par des conflits et des forces de transformation.
Volontariste par nature, mais aussi prétentieux, le président de la République donne le sentiment que l'Islam en général serait incompatible avec la France, la République, la laïcité, et que c'est à lui qu'il appartient de faire naître "un Islam compatible", un Islam passé par ses mains. Il fut une époque où des intellectuels s'interrogeaient et demandaient : "L'Islam est-il soluble dans la République ?". On peut détourner la question : l'Islam est-il soluble dans le sarkozysme ? Mais pour l'heure, c'est plutôt le sarkozysme qui est en train de se dissoudre dans de tristes marécages.
L'obstination de Nicolas Sarkozy s'explique en partie par le fait que l'installation d'un Islam très visible dans l'espace public français contrarie et gêne, en effet, un grand nombre de Français… Le président de la République pense parler juste quand il reprend à son compte les inquiétudes, les souffrances de ses concitoyens à ce sujet. Cependant, le président ne perçoit pas que le rapport de la plupart des Français à l'Islam est complexe, plein de contradictions. Nos concitoyens ne sont pas, pour la majorité d'entre eux, contre l'existence de lieux de prière. S'ils déplorent que, parfois, les prières se font dans la rue, ils considèrent que l'existence d'espaces adaptés serait la meilleure réponse à ce dysfonctionnement.
Les voiles qui couvrent le corps et le visage des femmes peuvent parfois les agacer, mais ils savent hiérarchiser les problèmes qui les accablent, et ce désagrément n'est pas le plus lourd qu'ils ont à supporter. Et même si l'Islam très ostentatoire, celui qui laisse percevoir des conceptions obscurantistes de l'existence, peut leur faire peur, ils savent que là n'est pas la première insécurité qu'ils ont à affronter, surtout quand ils connaissent personnellement des musulmans différents des "barbus". Le comble de la situation présente, c'est que Martine Le Pen paraîtrait presque plus nuancée que Nicolas Sarkozy et les "durs" de l'UMP ! On aura ainsi pu relever, lors de son déplacement à Lampedusa, qu'elle avait le souci de montrer de l'empathie à l'égard des "naufragés" de Tunisie dont elle affirmait que la France ne saurait les accueillir !
Parce que la stigmatisation des musulmans devenait trop dangereuse pour la paix sociale, on est passé d'un débat annoncé sur "l'Islam" à un débat sur "la laïcité". Personne, pour autant, n'est dupe : si d'aucuns pensent aujourd'hui nécessaire un débat sur "la laïcité", c'est parce que l'installation massive de plusieurs millions de musulmans en France est venue déstabiliser un édifice juridique et idéologique qui avait été construit laborieusement. Beaucoup de gens pensent que ce débat sur la laïcité est légitime. N'est-il pas vrai que la "laïcité à la française" s'est construite dans une longue lutte entre l'Eglise catholique et l'Etat, et que ce que nous connaissons aujourd'hui est le résultat d'un compromis entre ces deux "puissances" ? Dès lors que les musulmans, parce qu'ils n'étaient pas encore là, n'ont pas pu participer à l'établissement de ce "pacte laïc", ne serait-il pas juste de revisiter tout cela avec eux ?
Cette volonté d'associer les musulmans à une sorte de "relecture" de l'histoire de la laïcité et à une "refondation" de cette dernière n'est pas déplacée. Mais à condition que cela ne soit pas fait dans la précipitation, à la veille d'un scrutin électoral important. A condition, aussi, que l'on ne cherche pas à imposer aux musulmans une sorte "d'examen de passage" qui chercherait à vérifier leur loyauté à une conçue comme une doctrine immuable et sacrée, ce qu'elle n'a pas vocation à être.
Rachid Benzine, Islamologue, chargé de cours à l'IEP d'Aix-en-Provence, et Christian Delorme, prêtre du diocèse de Lyon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra
avatar

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: L'Islam est-il soluble dans le sarkozysme ?   Sam 9 Avr - 15:57

Salam
A regarder
http://www.youtube.com/watch?v=hrP9N0SOoFY&feature=player_embedded#at=299
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Islam est-il soluble dans le sarkozysme ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La civilisation Maya
» Islam et Coran
» Islam en prison: le rapport qui pointe les discriminations
» Retour dans le droit chemin - rehab
» Conversion obligatoire à l'islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Général-
Sauter vers: