Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Morts pour la France ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nematullah
Membre Extra


Nombre de messages : 118
Age : 32
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Morts pour la France ?   Mar 7 Juin - 9:40

Morts pour la France ?

A l’heure où j’écris, cinquante-neuf soldats français sont morts en Afghanistan [1].

Régulièrement, une dépêche AFP tombe, discrète, entre deux missives
people. Parfois, une annonce à l’arrache s’échappe mi-figue mi-raisin de
la bouche d’un présentateur de JT sans plus susciter de commentaires.
Dans le meilleur des cas, un article bref paraît dans un fond de
colonne… Rien de bien folichon sur le plan médiatique pour un pays en
guerre, rien de bien concerné dans le communiqué ni d’instructif dans le
semblant d’explication.

Bien-sûr, il y aura toujours
un jeune ou un vieil anar en chambre, subventionné par l’Etat, pour
ricaner, l’écume aux lèvres, que c’est bien fait, que la soldatesque a
fait son temps, que les types ont signé pour se faire pulvériser au
front et que c’est leur boulot. Z’avaient qu’à pas y aller. En général,
le mioche à pustules fume des roulées en nous expliquant la vie et le
barbon nous enfume d’une expérience pratiquée uniquement dans ses rêves.
Sauf que le cercueil qui descend de l’avion au petit matin sur un
tarmac de Roissy, est bougrement concret. Le type à l’intérieur, s’il a
certes signé pour défendre son drapeau, ou pour trouver (la sécurité
d’)un travail, ou pour voir du pays, a normalement, qu’il le veuille ou
non, donné un sens à son engagement. Que celui-ci soit contestable,
naïf, décalé, obsolète ou noble et héroïque n’est pas le propos - chacun
voit midi à sa porte - mais il est allé courageusement au feu et y a
perdu la vie.

La France est en guerre depuis dix ans en
Afghanistan et c’est à peine si l’on est au courant. Le silence radio,
télé, papier est à la mesure de l’intérêt porté à la question. Faute de
relais efficaces, de concret immédiat (les combats n’ont pas lieu sous
nos fenêtres) et de rentabilité générée par l’excitation voyeuse, cette
guerre - dont on ne sait plus ni pour qui ni pour quoi elle continue
d’être menée – ne soulève, curieusement, aucune problématique pressante
au sein de la population. Les médias dominants, qui devraient avoir
vocation à informer, et dans le meilleur des cas à éclaircir, restent
vagues et laconiques sur le sujet. Les rédactions rechignent à y envoyer
leurs reporters se faire kidnapper et zigouiller, sauf à être embedded
(embarqués dans les convois militaires) pour en rapporter du
présentable, du ficelé- maison bien astiqué aux entournures,
photogénique et gratifiant. Notre participation militaire sur ce terrain
n’allume aucun débat : la droite affiche une bouche en cul-de-poule
devant l’interventionnisme présidentiel, par trop altruiste et
moralisateur, sentant son ambition personnelle élevée au rang historique
; la gauche, bordéliquement vide, réagit dans le sens du vent comme à
son habitude et la majeure partie des Français, face au manque
d’investigation sérieuse, croit à une opération de maintien de la paix
et de promotion des droits de l’homme - tartufferie enfournée d’office
dans son gosier, bien enrobée de miel pour faire passer la pilule.
L’engagement français en Afghanistan a été vendu au départ comme une
expédition visant à stabiliser un pays dit ami, un mouvement de
solidarité à un peuple opprimé par un ramassis de brutes sanguinaires,
une mission de sauvetage de petites filles et d’accompagnement de
rustres villageois par un Occident éclairé et généreux, dans la voie de
la modernité, du droit et du salut. Mais très vite - comme toujours
lorsqu’on se frotte au réel - la carte postale a perdu de son
pittoresque, les choses n’ont pas été si simples et si manichéennes,
elles ont entraîné des opérations de guerre que personne ou presque [2]
n’a commentées ni tenté de mettre au clair. Et cela dure, dans un
quasi-motus consensuel, depuis dix ans.

pour plus d'info: http://afghanfrancophones.forumactif.com/t554-morts-pour-la-france#1985
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Morts pour la France ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kévin & Sofiane poignardés à mort pour un regard de travers.
» Des Français morts pour l'Algérie
» Des morts pour le Colonel - de David Verdier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité-
Sauter vers: