Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vers une fin de l'occupation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golestan
Membre Extra


Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Vers une fin de l'occupation   Ven 24 Juin - 15:32

Salam

BRUXELLES (Reuters) - La France retirera plusieurs centaines de soldats d'Afghanistan d'ici fin 2011 ou début 2012 et elle est prête à anticiper un retrait définitif avant 2014, a déclaré vendredi le président Nicolas Sarkozy.

Paris a annoncé jeudi un retrait progressif des quelque 4.000 militaires français déployés dans ce pays, dans le sillage des Etats-Unis qui ont annoncé le rapatriement d'un tiers de leurs 100.000 hommes d'ici la fin de l'été 2012.

"D'ici à la fin de l'année, le début de l'année prochaine, des soldats français, au nombre de plusieurs centaines, rentreront en France", a dit le chef de l'Etat français lors d'une conférence de presse à l'issue du Conseil européen.

Il a précisé que cette décision, annoncée dans la foulée de celle de Barack Obama, avait été prise "en plein accord" avec le président américain.

"Et puis il s'agira de discuter du retrait définitif", a-t-il ajouté. "Le retrait définitif, il est prévu pour 2014. Si la situation s'améliore, nous pourrons l'anticiper."

Barack Obama a annoncé mercredi que 10.000 soldats américains rentreraient aux Etats-Unis avant la fin de l'année et que 23.000 autres les suivraient d'ici la fin de l'été 2012.

La France n'a pas, jusqu'ici, vraiment donné de chiffre. Le ministre de la Défense, Gérard Longuet, avait seulement dit que le retrait opéré par Paris concernerait le quart des effectifs français sur 2011 et 2012.

Nicolas Sarkozy a longuement justifié cette décision par l'avancement du transfert des responsabilités de sécurité aux Afghans dans plusieurs provinces, l'amélioration de la sécurité dans ces régions et la mort du chef historique d'Al Qaïda, Oussama Ben Laden, abattu dans son refuge pakistanais par un commando américain au début du mois de mai.

"La mort de Ben Laden est un coup très sérieux porté aux terroristes", a-t-il souligné.

Le président s'en est d'autre part vivement pris à ceux qui, à gauche, critique la présence militaire française dans ce pays.

"Je rappelle qu'il y a dix ans, lorsque la décision a été prise d'envoyer des troupes en Afghanistan, je n'étais pas président de la République, a-t-il dit. Parce que je vois un certain nombre de déclarations absolument stupéfiantes de gens qui ont engagé les troupes en Afghanistan et qui viennent s'étonner que ces troupes soient en Afghanistan."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une fin de l'occupation   Sam 25 Juin - 15:31

Salam
Notre coeur veut y croire... flower mais l'approche des élections incite à la prudence... une annonce de plus ou de moins ne gène en rien les politiciens... chaque année on nous fait ce genre d'annonce... Sad

Pendant ce temps, le peuple souffre.... certains ne connaitront jamais le dénouement heureux tant attendu : LA PAIX.

http://fr.news.yahoo.com/un-attentat-devant-un-h%C3%B4pital-fait-35-morts-083016127.html

..PULE ALAM, Afghanistan (Reuters) - Un attentat suicide à la voiture piégée a fait entre 20 et 35 morts et des dizaines de blessés samedi près d'un hôpital d'une région reculée de l'Est afghan, a-t-on appris de diverses sources officielles.

Dans un premier temps, le porte-parole du gouvernorat de Logar a fait état de 35 morts et 45 blessés, mais le ministère afghan de l'Intérieur a ultérieurement ramené ce bilan à 20 morts sans exclure qu'il puisse s'alourdir.

"On ignore quelle était la cible exacte" du kamikaze, a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Parmi les victimes figurent des femmes et des enfants, et les blessés se comptent par dizaines dans cette zone d'Azra, dans la province orientale de Logar.

Le président Hamid Karzaï a vivement condamné l'attaque en faisait état de "dizaines de civils" tués.

De son côté, Staffan de Mistura, représentant spécial du secrétaire général de l'Onu en Afghanistan, a condamné "un attentat ignoble contre des civils qui avaient besoin d'une aide médicale, ainsi que contre des membres de leurs familles en visite, et des médecins".

Un porte-parole des taliban, Zabihoullah Moudjahid, a écarté toute responsabilité, affirmant que les taliban n'attaquaient jamais les hôpitaux.

RETRAIT À L'HORIZON 2014

Les relations entre le gouvernement afghan et les forces de l'Otan qui le soutiennent se sont tendues ces dernières années en raison des "bavures" commises par celles-ci à l'encontre de civils afghans.

Mais, selon les chiffres des Nations unies, ce sont les taliban et autres insurgés islamistes qui sont responsables des trois quarts des pertes civiles. Toujours selon l'Onu, celles-ci ont atteint en mai le chiffre mensuel record de 368 morts, à 82% imputables aux insurgés.

L'an dernier, les pertes civiles et militaires avaient déjà atteint des niveaux record depuis l'intervention occidentale en Afghanistan fin 2001.

Cette année, depuis que les taliban ont annoncé une offensive de printemps, début mai, cette tendance semble se confirmer.

Les dirigeants militaires américains avaient déclaré s'attendre à une telle recrudescence des combats à la suite des succès qu'ils ont remportés contre les insurgés ces 18 derniers mois dans le bastion taliban du sud du pays.

Ces violences interviennent alors que les forces nationales afghanes s'apprêtent à prendre en main la sécurité dans sept zones du pays dont la responsabilité était jusque-là confiée à la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) sous commandement de l'Otan.

En juillet doit en effet commencer un retrait graduel des forces américaines et le but affiché de Washington et de ses alliés - trop ambitieux pour certains - est de pouvoir confier la sécurité globale du pays aux forces afghanes d'ici à 2014.

Marc Delteil et Eric Faye pour le service français
Revenir en haut Aller en bas
Golestan
Membre Extra


Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: Vers une fin de l'occupation   Lun 27 Juin - 16:43

Salam
Communiqué de l'EIA (Emirat Islamique d'Afghanistan).

Le président Américain Barack Obama, qui avait donné à sa nation l’espoir d’un retrait des troupes d’Afghanistan un an et demi plus tôt, a finalement annoncé que 10’000 soldats se retireront d’ici la fin de l’année.

Barack Obama a annoncé ce retrait au moment où la haine de l’Amérique pour cette guerre a atteint un point de bascule. De nombreux sondages démontrent que la plupart des Américains veulent mettre fin à l’occupation de l’Afghanistan le plus vite possible et souhaitent que tous les soldats américains se retirent de cette guerre inutile.

La Résistance considère cette annonce de retirer 10’000 soldats cette année comme un écran de fumée, car l’Amérique veut en réalité construire des bases permanentes en Afghanistan, au nom d’un « accord stratégique » que le régime fantoche de Kaboul s’apprête à signer, tout en s’affairant à persécuter et assassiner le peuple afghan au quatre coins du pays.

Obama et ses marchands de guerre cherchent à tromper leur Nation avec cette annonce. Ils n’ont aucun respect envers la volonté de leurs populations qui souhaiteraient mettre un terme à cette guerre et à cette occupation illégitime.

La déclaration d’Obama sur la formation de la police et de l’armée afghane ne repose sur rien de concret, car les formateurs étrangers ont totalement échoué dans ce projet, de sorte que cette police et cette armée afghane n’est constituée que de délinquants notoires, de drogués et autres rebus de la société, réunis par le vice afin de répandre la corruption dans la société afghane. Ni le Pentagone ni la CIA ne pourront parvenir à leurs ambitions en engageant des homme aussi médiocres.

Le Peuple américain doit se rendre à l’évidence que leurs politiciens et leurs généraux de ne font que prolonger un manège de mensonges. Ils leurs ont a maintes reprises donné de faux espoirs sur la fin de cette guerre et ont revendiqué sans fondement une prétendue victoire, et veulent de cette manière prolonger cette guerre aussi longtemps que possible.

Il est nécessaire de préciser que la déclaration des dirigeants américains, selon laquelle leurs armées de coalition auraient réalisés des progrès en Afghanistan et qu’elles seraient maintenant en « position de force », n’est rien d’autre que pure propagandes et allégations sans fondement. L’ennemi n’a connu aucun progrès sur le champ de bataille.

Au contraire, ses pertes humaines et matérielles sont en augmentation constante depuis une année. Certes, l’ennemi a augmenté le nombre des bombardements aveugles sur les villages, la destruction de fermes et l’assassinat en masse de civils sont en nette augmentation. Mais quelle personne saine d’esprit pourrait appeler ça une « victoire » ou un « progrès » ?

Le peuple américain, qui a à présent cerné beaucoup de réalités autour de la guerre afghane, doit prendre des mesures sérieuses pour arrêter cette effusion de sang injustifiée. Les contribuables américains doivent désormais réaliser que, tout comme les dix années précédentes, leur argent est toujours gaspillé au profit d’une guerre inutile et dénuée de sens, alors que les poches des fonctionnaires du régime corrompu de Kaboul continuent à se remplir.

S’ils ne réagissent pas maintenant, ils seront tôt ou tard amenés à le faire à l’avenir pour se sortir de cette crise. La Résistance affirme à nouveau clairement que la seule solution face à la crise afghane réside dans le retrait complet et immédiat de toutes les troupes étrangères, car tant que cela ne sera pas le cas notre lutte armée s’intensifiera de jour en jour.

En Afghanistan et dans le reste du monde, la haine ne fera qu’augmenter contre toutes les forces d’invasion, et ils finiront dans une défaite honteuse.



Émirat Islamique d’Afghanistan, le 23 juin 2011

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers une fin de l'occupation   Aujourd'hui à 0:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers une fin de l'occupation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neuilly : Martinon vers la sortie
» vers la sobriété heureuse
» Vers qui se tourner?
» Granville: vers un évènement Maritime?
» Les ports bas-normands tournés vers l’avenir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité-
Sauter vers: