Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Sam 3 Mar - 14:17

Syrie : après le Kosovo, l’Afghanistan, l’Irak, la Libye et avant l’Iran, le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire

Face au déluge de manichéisme primaire et bien plus encore de pure désinformation qui s’est abattu sur nos ondes et dans nos journaux pour relater les évènements de Syrie, il faut bien commencer par dire ici, afin de ne pas être lynché en place publique pour délit de fascisme ou complaisance envers la dictature, que l’autocrate Syrien Bachar El Assad aura malgré tout ce qui se passe aujourd’hui bien du mal à nous inspirer la moindre sympathie.


Mais regarder un dirigeant pour ce qu’il est n’oblige pas à prendre pour paroles d’Evangile tout ce que d’autres pouvoirs, afin de servir leurs propres intérêts, peuvent bien vouloir en dire, ni à appeler de ses vœux -comme un sordide BHL aux arrières pensées écœurantes- une éventuelle intervention militaire aux conséquences cataclysmiques, dont les tenants et aboutissants seraient en réalité bien loin d’être motivés par un louable et désintéressé élan de solidarité envers un peuple « opprimé ».

En fait, et c’est bien là le plus tragique dans cette histoire : encore et toujours on nous rejoue le même mauvais film, on nous raconte la même fable simpliste. On nous impose le même sinistre manège. Et pourtant, à chaque fois, semble-t-il, nous repartons docilement pour un autre tour. L’histoire ne nous apprend jamais rien. Alors souvenons-nous donc un peu…

Au Kosovo, des serbes assoiffés de sang contre de gentils mafieux albanais

Il y eu tout d’abord la guerre déclenchée par l’OTAN au Kosovo, en réponse au conflit opposant le gouvernement de Milosevic aux forces de l’UCK (Armée de Libération du Kosovo) dans cette province ancestralement serbe abritant depuis plusieurs décennies une très forte majorité de population d’origine albanaise. En réponse aux réelles exactions de l’armée et des milices serbes déclenchées en 1998 pour répondre aux non moins réelles actions terroristes de l’UCK, une intervention de l’Alliance Atlantique fut décidée. Pour la justifier, l’OTAN, immédiatement suivi le doigt sur la couture du pantalon par presque tous nos représentants politiques et les médias français sans exception, dénoncèrent dans un élan unanime l’horreur d’une purification ethnique puis d’un génocide en cours. Les principaux dirigeants européens et américains n’hésitèrent pas à avancer le chiffre de plusieurs centaines de milliers de disparus dont la plupart étaient sans doute déjà morts. Ce chiffre accablant, à même de pétrifier d’effroi tout homme de bonne volonté, fut martelé pour faire définitivement basculer l’opinion publique, en insistant sur le fait que cette abomination se déroulait -comble de l’horreur- en plein cœur de l’Europe. On n’hésita pas un instant à dresser un parallèle terrifiant avec la barbarie nazie, que la Serbie avait pourtant -et contrairement à l’Albanie- courageusement combattue durant la seconde guerre mondiale.

Cette intervention militaire fut enclenchée par une coalition de 19 pays parmi les plus grandes puissances militaires du monde contre un état européen de moins de huit millions d’habitants, sans la moindre déclaration de guerre, sans autorisation de l’ONU, et, concernant la France, sans consultation de l’Assemblée Nationale.

Chacun est bien obligé de reconnaître aujourd’hui que le génocide alors dénoncé n’a en fait jamais eu lieu. Des centaines de milliers de victimes avancées pour justifier l’intervention occidentale, et un an après la fin des opérations militaires, seuls 2 108 cadavres furent exhumés par le Tribunal Pénal International pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), et le chiffre de personnes déclarées mortes par leur proches s’éleva au final à 4 266 (1). Pis encore, presque tous les historiens s’étant penchés sérieusement sur ce tragique épisode s’accordent à dire que la majorité des victimes fut en fait postérieure à l’intervention de l’OTAN, et bien souvent en représailles à cette dernière.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que si Milosevic était réellement un triste sire, ceux qui lui faisaient face étaient très loin eux aussi d’être des oies blanches : la Serbie vaincue, le Kosovo « libéré », d’autres massacres intervinrent, une autre purification ethnique se déclencha, cette fois à l’égard des serbes et des tziganes de la province. Plus de 240 000 d’entre eux durent fuir la répression menée par l’UCK : assassinats, viols, lynchages et destructions de maisons se multiplièrent en toute impunité, grâce à la passivité et au silence criminel de la KFOR, pourtant censée protéger toutes les populations civiles. Le Kosovo multiethnique promis par la coalition avait fait long feu.

Aujourd’hui, cet « Etat » d’à peine 2 millions d’âmes n’est plus qu’une zone de non-droit absolu où règnent les mafias en tous genres : prostitution, drogue, trafic d’organes… Et cela jusqu’au plus haut sommet de l’Etat (2). Eclatante réussite, sur laquelle nos médias à l’époque va-t-en guerre ne s’attardent d’ailleurs guère.

Par contre, et bien que désastreuse sur tous les autres plans, la guerre du Kosovo a permis une réussite magistrale, sans doute en fait la seule qui compte vraiment : la construction au cœur du nouveau Kosovo « indépendant » de la plus grande base militaire US hors du territoire américain : 300 bâtiments, 25 kilomètres de murs, 85 kilomètres de fils barbelés. En plein cœur du contient européen, et à porté de l’Afghanistan, de l’Iran, de la Russie. Elle n’est pas belle la vie ?


Afghanistan : la guerre au terrorisme mène à tout à condition de s’en servir



Souvenons-nous encore un peu… Vint ensuite la « guerre » déclarée au terrorisme en Afghanistan… Suite aux attentats du 11 septembre 2001 à New York -et il y aurait tant à écrire à ce sujet !- et après avoir pourtant dénoncé et combattu par tous les moyens « l’ingérence » russe des années 80 dans le même pays et à peu près pour les mêmes causes (intervention jugée à cette époque par l’occident comme parfaitement inacceptable) l’empire US mit sous coupe réglée le pays et installa là aussi troupes et bases militaires, malgré la résistance farouche des Talibans, résistance qui dure encore aujourd’hui. Le pays n’a jamais été une telle poudrière, et il est évident que le pouvoir fantoche et corrompu mis en place par les américains tombera comme un fruit pourri dès que les derniers militaires yankees auront quitté le pays.


Avec l’Irak, la manipulation médiatique atteint des sommets

Dans un enchaînement hallucinant d’invraisemblance et en usant de toutes les ficelles du mensonge et de la propagande, vint le moment de déclarer une guerre totale à l’Irak de Saddam Hussein, accusé de détenir un arsenal terrifiant d’armes de destruction massive et d’être un des protecteurs de la nébuleuse Al Qaeda. Bien avant le déclenchement des hostilités sous ce prétexte aussi grossier qu’absurde, l’embargo déclenché en 1991 avait déjà mis le pays à genoux, plongé la population civile dans la misère, et fait selon les estimations de l’UNICEF des centaines de milliers de victimes civiles (3).

En Irak, avant cet embargo, le budget du ministère irakien de la santé était de 500 millions de dollars, ses stocks médicaux d'un quart de milliard. La mortalité infantile était pour les moins de 5 ans de 540 par mois. Pour les plus de 5 ans de 650.

A l’issue de l’embargo, le budget du ministère irakien de la santé n’était plus que 37 millions de dollars. Les stocks de médicaments étaient inexistants. La mortalité infantile avait été multipliée dans des proportions terrifiantes : pour les moins de 5 ans, 7 500 décès par mois. Pour les plus de 5 ans, 9000.

La malnutrition avait fait passer l’apport calorique à 1 100 calories par personne au lieu de 2 500. Le poids moyen des enfants irakiens avait diminué de 22 % (Unicef, Observatoire de la santé).

Interrogée sur le bilan abominable de cet embargo en matière de mortalité infantile, Madeleine Albright déclara sans sourciller que le prix en valait la peine (voir vidéo ci-dessous)

Madeleine Albright assume !


Le 5 février 2003, donc, Colin Powell prononça un discours à l’ONU qui fera désormais date dans l’histoire pourtant féconde de la désinformation et de la manipulation d’Etat (voir vidéo).



Powell à l'ONU


A l’époque, la France était dirigée par Jacques Chirac. Dans un inespéré moment de lucidité et même de courage politique, celui-ci refusa de prêter la main à cette sinistre mascarade. Tout le monde se souvient du fameux discours de Dominique de Villepin devant les Nations-Unies (lien vidéo).

Malgré les réticences de la France et d’autres pays, les USA, à la tête d’une coalition de 48 états (!) attaquera finalement l’Irak en mars 2003, une fois encore sans l’accord de l’ONU, et noiera le pays sous un déluge de bombes. Le régime s’écroulera en quelques jours, et l’armée américaine s’installera dans le pays pour de longues années, amenant dans ses bagages quantité d’industriels US qui réaliseront des affaires mirifiques grâce au pétrole irakien et -comble de l’indécence- aux contrats de reconstruction raflés en quasi-totalité par ceux qui avaient auparavant tout détruit !

La suite des évènements prouvera jusqu’au pathétique l’inanité des raisons pourtant invoquées pour déclencher l’agression : malgré des efforts désespérés -et pour justifier à posteriori leur guerre préventive- les Etats-Unis et leurs alliés ne trouveront pas la moindre trace des désormais tristement fameuses armes de destruction massive. Cette guerre fut donc menée sans motifs réels et en violation de toutes les règles du Droit International. Le TPI n’y a pourtant aujourd’hui encore rien trouvé à redire !

La guerre, suivie de l’occupation de l’Irak, ont laissé un pays ravagé et atomisé en communautés irréconciliables. Pillé, plongé dans le chaos et la misère, il est aujourd’hui livré en pâture au terrorisme et à la corruption.

Si le bilan des victimes américaines est connu à l’unité près, aucun décompte des victimes irakiennes n’a été réellement effectué. Trop accablant, sans doute. Certains avancent le chiffre de 1 million de morts (4), à ajouter aux 500 000 ou 1 500 000 victimes de l’embargo : sans doute donc au total plus de 2 millions de morts.

Selon les estimations de l'ONU et en avril 2006, près de 2,5 millions d'Irakiens (soit un sur huit) avaient fui leur pays en raison des violences. Selon le HCR, 1,8 million d'Irakiens ont été déplacés à l'intérieur du territoire. Près du quart des Irakiens ont été obligés d'abandonner leurs domiciles depuis le début de la guerre (Wikipedia).

La sinistre promesse faite par James Baker, Secrétaire d'Etat US à Tarek Aziz, Ministre des affaires étrangères irakien en 1991, de « renvoyer l'Irak à l'âge de pierre » avait bien été respectée.

La Libye livrée aux milices et à l’islamisme au nom des Droits de l’Homme


Puis vint, après les fameuses « révolutions arabes » une fois encore largement manipulés par l’Empire, le moment de régler le cas de la Libye de Kadhafi. Eternel provocateur, empêcheur de coloniser en silence et de faire du business en paix, Kadhafi, avec son « look » improbable et sa teinture au brou de noix (que lui a depuis repris semble-t-il François Hollande) était certes souvent ridicule et par bien des côtés fort peu recommandable. Il eut été gonflé de le présenter comme un parfait démocrate. Cela n'empêcha pas notre cher Président de le recevoir en 2007 à Paris avec tous les honneurs qu'on réserve à un grand ami de la France. Certes, on n'est pas -toujours- censé faire de la politique avec les bons sentiments !

Mais il faut être d’une parfaite mauvaise foi pour ne pas reconnaître qu’il avait malgré tous ses défauts procuré aux Libyens -et grâce à la manne pétrolière et gazière- un niveau de vie très supérieur à celui de ses voisins du Maghreb, et même de nombre de pays européens.

La Libye était d’ailleurs un tel « enfer » pour ses habitants, que contrairement à tous les autres pays d’Afrique, les candidats à l’émigration y étaient quasiment inexistants.

Il est vrai qu’ils jouissaient dans leur pays d’un système social incroyablement favorable. Qu’on en juge plutôt :

- Eau et électricité gratuites.

- Prix du litre d’essence : 0,08 EUROS.

- Subventions sur toutes les denrées alimentaires de base.

- Prêt bancaire à taux 0% pour n'importe quel Libyen ayant un travail.

- En 2007, le gouvernement libyen avait même remboursé tous les prêts en cours pour accélérer la réforme du système bancaire.

- Pas d’impôts ni de TVA.

- Education secondaire et université gratuites, avec un taux d’alphabétisation supérieur à 90%.

- Bourses d’études de 1 627,11 Euros par mois pour les étudiants à l’étranger.

- Tout étudiant diplômé recevait le salaire moyen de sa profession de formation s’il ne trouvait pas d’emploi.

- Chaque nouveau couple marié se voyait payé par l' Etat son premier appartement ou sa première maison (à hauteur de 150 mètres carrés).

- Chaque famille libyenne, sur simple présentation du livret de famille, recevait une aide de 300 EUROS par mois.

- Dans les « Jamaiya », on vendait à moitié prix les produits d’alimentation pour toute famille nombreuse, sur présentation du livret de famille.

- Tout retraité percevait une aide de 200 Euros par mois.

- Tout employé dans la fonction publique, en cas de mobilité nécessaire en Libye, se voyait fournir gratuitement voiture et maison.

- Tout citoyen libyen n’ayant pas de logement pouvait s'inscrire auprès d’un organisme d'Etat, pour que lui en soit attribué un sans aucun frais.

- Les femmes avaient accès à des fonctions importantes et à des postes de responsabilité.

- Les soins médicaux étaient 100% gratuit pour les nationaux.

La dette publique libyenne plafonnait en 2011 à 3,3% du PIB (84,5% en France, 88,9% aux USA, 225,8% au Japon).

La Libye de Kadhafi participait ardemment au développement de l'Afrique, et à son émancipation économique vis-à-vis des occidentaux et du FMI. Des milliards de dollars furent ainsi investi par le « guide » un peu partout et à perte sur le continent. Tout cela faisait d'ailleurs grincer bien des dents.

Aujourd’hui, des milices islamistes armées jusqu’aux dents par l’Occident et les pays du Golfe, après avoir tué le dirigeant libyen dans un déchaînement de barbarie qui donne simplement la nausée sous le regard complice des militaires occidentaux, règnent donc sur le pays. L’unité nationale vole en éclats, la mise en place de la charia s’annonce, on parle de légaliser l’excision… Le niveau de vie des Libyens chute dramatiquement. Nombres d’entre eux quittent le pays. Les exactions des bandes armées débordent sur les pays voisins. Le scénario cataclysmique déclenché en Irak pointe le bout de son nez (5).

Le « droit d’ingérence », cache-sexe du néocolonialisme occidental


Depuis plusieurs semaines, il est impossible de regarder un journal télévisé, d’écouter une radio ou d’ouvrir un journal sans tomber sur des descriptions effroyables des évènements syriens. Avec, pour tous nos médias sans la moindre exception, une lecture des ces évènements empreinte du même manichéisme utilisé avec tant de succès depuis la « guerre » du Kosovo : d’un côté, un monstre assoiffé de sang, dictateur honni de tout un peuple se maintenant au pouvoir coûte que coûte fut-ce au prix d’un effroyable bain de sang. De l’autre, des combattants héroïques de la cause de la Liberté luttant presque à mains nues face à un énième Adolf Hitler du Proche-Orient.

Au nom du désormais sacro-saint « droit d'ingérence » et en totale violation du Droit International et de la Charte des Nations-Unies, les puissances occidentales s'arrogent de plus en plus ouvertement le privilège invraisemblable de choisir les dirigeants des états qui ne sont pas assez dociles ou favorables à leurs intérêts. Par un très heureux hasard, les pays visés sont souvent richement pourvus en hydrocarbures, et militairement ridiculement faibles. Mais qu'est donc que ce fameux et nouveau « droit d'ingérence » cher à Bernard Kouchner, si ce n'est une nouvelle forme particulièrement hypocrite de colonialisme ? Imagine-t-on par exemple un pays faible s'ingérer dans les affaires intérieures d'un pays fort ?


Des gentils très gentils et des méchants très méchants ; le journalisme français au pays des bisounours


Sont donc systématiquement repris comme paroles d’Evangile par tous nos médiacrates et jusque par l’ONU via son lamentable secrétaire général Ban Ki-Moon (6) sans le moindre questionnement, sans la moindre prise de distance, les bilans annoncés de façon unilatérale par des organismes totalement parti-prenante dans le conflit. Comme si la propagande en une telle situation n’existait pas, et ce quel que soit le camp qui s’exprime. Le désormais célèbre Syrian Observatory for Human Rights (SOHR), basé à Londres, financé par le Qatar et les anglo-saxons, bombarde les médias de communiqués annonçant des milliers de morts civils sans le moindre début de commencement de preuve : la belle affaire ! Pas d’images donc ou presque des fameux « massacres » ? Peu importe ! Des images disponibles de manifestations imposantes, mais cette fois pro-régime ? Pas question de les passer à l'antenne... Passons vite à autre chose ! Et nos « journalistes » de reprendre encore et encore, jour après jour, les seuls communiqués du SOHR , sans même un conditionnel -qui devrait en de telles circonstance pourtant être au minimum de rigueur !- dont les bilans sont souvent, et dès lors que l’on se donne la peine de chercher un peu hors des médias du système, très sujets à caution (7), (Cool, (9), (10), (11), (12), (13), (14), (15).

Le rapport de la mission d’observation de la Ligue Arabe, pourtant tout sauf impartiale dans cette affaire, tombe et -malheur !- il n’est pas assez sévère, pas assez probant pour réellement justifier le départ d’Assad qu’exigent pourtant les USA et leurs alliés… Immédiatement, ceux là même qui avaient exigé l'envoi de la dite mission balaient avec mépris son rapport d’un revers de main ! (16), (17), (18)

Et ça passe comme une lettre à la poste pour nos journaleux, petits télégraphistes dociles de l'Empire !


Bush et les néocons toujours aux manettes aux USA


L’hystérie idolâtre qui avait submergé nos médias et le monde occidental suite à l’élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis a aujourd’hui fait long feu. Mais comme toujours avec nos bienpensants médiatiques, le retour à la réalité ne saurait justifier une quelconque forme d’autocritique. On peut avoir eu totalement tort, mais cela n’est pas bien grave, du moment qu’on persiste à faire semblant de ne pas l’avoir remarqué ! Obama, sur tous les fronts, a perpétué la politique internationale « bushienne » des USA : Afghanistan, Somalie, Iran, Palestine, Libye, Kosovo, Russie… Le prix Nobel de la Paix 2009 n’a même pas fermé Guantanamo, et vient de faire passer une nouvelle Loi d’exception « anti-terroriste » scélérate, dans la droite ligne du scandaleux et liberticide Patriot Act de son sinistre prédécesseur. Mieux, il continue à mettre en œuvre le plan élaboré par les néoconservateurs, consciencieusement, méthodiquement. Un plan d'un cynisme implacable pourtant dénoncé en 2007 par le général Wesley Clark dans la vidéo ci-dessous :

nterview de Wesley Clark, 03 octobre 2007

La France de Sarkozy en premier de la classe impériale
Mais si les USA jouent leur partie avec un cynisme et une mauvaise foi tout bonnement effroyables, n’hésitant pas à enflammer le monde pour servir ce qu’ils croient être leur intérêt ou celui d’Israël, il est terrifiant de voir l’évolution suivie par la politique étrangère française depuis l’élection de Nicolas Sarkozy. Celui qui ose encore aujourd'hui -campagne électorale oblige- se réclamer du général De Gaulle se comporte désormais ouvertement en vil laquais de la puissance américaine, déshonorant sa fonction, humiliant notre pays et ruinant la réputation d'indépendance de la France. Obéissant comme un caniche aux injonctions surréalistes d'un BHL fauteur de guerre pour servir les intérêts de qui vous savez, et malgré cette fois encore les courbettes faites il y à moins de deux ans de cela au dirigeant syrien, il est aujourd'hui prêt à remettre le couvert, soufflant sur le brasier avec la même irresponsabilité que celle affichée lors de l'intervention en Libye. La France oeuvre dans l'ombre à la chute du régime de Damas : la capture soigneusement tue par les médias officiels d'un commando de forces spéciales françaises sur le territoire syrien en est une preuve flagrante (19).

La Russie et la Chine en pompiers du monde ?


Après l’imposture de la résolution de l’ONU sur les affrontements de Libye scandaleusement détournée de ses motivations initiales par l'OTAN (et notamment par la France sarko-béhachélienne) pour renverser Kadhafi , la Russie et la Chine semblent s'être mutuellement promis qu’on ne les y prendrait plus. Leur véto exprimé au Conseil de Sécurité a cette fois -provisoirement ?- enrayé le mécanisme pourtant bien rôdé de l'intervention néocoloniale occidentale au Maghreb et au Proche-Orient. Mais jusqu'à quand tiendront-ils ?

Nous en sommes donc aujourd’hui à devoir compter sur la Russie et la Chine, pays fort peu démocratiques au demeurant pour sauvegarder ce qu’il reste de souveraineté des Nations de de droit International… C’est assez dire à quel niveau nous sommes tombés !

Nous en sommes donc aujourd’hui à devoir compter sur la Russie et la Chine, pays fort peu démocratiques au demeurant, pour sauvegarder ce qu’il reste de la souveraineté des Nations et du Droit International… C’est assez dire à quel niveau nous sommes tombés !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Sam 3 Mar - 15:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Dim 4 Mar - 8:52

salam

alors vous avez lu ?

j'ai bien aimer le passage sur la Lydie

les libyen sont vraiment des cons

l'arrivé du communisme en afghannistan a été pareil, un complot contre le régime indépendant et prospère de Daoud Khan

sa me dégoute

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Dim 4 Mar - 9:17

J'ai pas eu le temps de lire... c'est un peu long... tu me fais un résumé ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Dim 4 Mar - 12:55

gigi a écrit:
J'ai pas eu le temps de lire... c'est un peu long... tu me fais un résumé ? Wink

Salam Gigi jan

en gros si tu veux ce sont les américains et occidentaux ((occidentaux=gouverenements) je sais qu'en ces temps tu es sur la détente loll)) qui ont semer la guerre et ont crée les conflits dans ces pays, une chose que tout le monde se doute mais pour une fois c'est bien expliquer en disant pourquoi et comment !!!

franchement une lecture comme sa, c'est pas une perte de temps, alors dès que t'aura le temps lit cet article en détail...

bye

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epigonoye
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 526
Age : 25
Date d'inscription : 29/11/2010

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Dim 4 Mar - 13:03

Afg4ever a écrit:

j'ai bien aimer le passage sur la Lybie

les libyen sont vraiment des cons

l'arrivé du communisme en afghannistan a été pareil, un complot contre le régime indépendant et prospère de Daoud Khan

sa me dégoute


salaam
Eh bin merci pour avoir comparer Daoud Khan à ce singlé de Kadafie... je te rappel que les libyens n'avait pas vraiment le choix quand leur dictateur leur lancait des bombes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Dim 4 Mar - 13:17

Epigonoye a écrit:
Afg4ever a écrit:

j'ai bien aimer le passage sur la Lybie

les libyen sont vraiment des cons

l'arrivé du communisme en afghannistan a été pareil, un complot contre le régime indépendant et prospère de Daoud Khan

sa me dégoute


salaam
Eh bin merci pour avoir comparer Daoud Khan à ce singlé de Kadafie... je te rappel que les libyens n'avait pas vraiment le choix quand leur dictateur leur lancait des bombes.

Embarassed

toi tu rentre trop dans les détailles mon ami, loin de moi cette comparaison infondé

Mais franchement Daud Khan aurai du lancé des bombes sur ces communistes énqélabis, ainsi il nous aurai épargner de beaucoup d'autres malheurs......



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra


Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Dim 4 Mar - 13:22


Mais franchement Daud Khan aurai du lancé des bombes sur ces communistes énqélabis, ainsi il nous aurai épargner de beaucoup d'autres malheurs......


100% d'accord avec toi.

Sinon c'est les propagandes de l'Otan qui disaient que khaddafi tirait des bombes sur son peuple, c'est l'OTAN qui a massacré les libyens et non khaddafi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Dim 4 Mar - 13:45

Afg4ever a écrit:
gigi a écrit:
J'ai pas eu le temps de lire... c'est un peu long... tu me fais un résumé ? Wink

Salam Gigi jan

en gros si tu veux ce sont les américains et occidentaux ((occidentaux=gouverenements) je sais qu'en ces temps tu es sur la détente loll)) qui ont semer la guerre et ont crée les conflits dans ces pays, une chose que tout le monde se doute mais pour une fois c'est bien expliquer en disant pourquoi et comment !!!

franchement une lecture comme sa, c'est pas une perte de temps, alors dès que t'aura le temps lit cet article en détail...

bye


Je lirai, promis ! mais ça n'est un secret pour personne et je suis la première à condamner cela... alors, pas d'inquiétude... je ne dégainerai pas Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Mar 6 Mar - 20:57

slm

Sans trop avancer des theories ou hypotheses ou encore faire l intelectuel endoctrine, concretement,je suis bien d accord avec le texte sur le fait qu au nom de humanisme ils ont mis le KO en Afghanistan et probabelement dans le monde.Et je suis le temoin directe concernant l Afghanistan.Bien d accord, il ne fallait pas eliminer Daoud Khan, quel dommage.Par contre, si je connais bien cette episode, il y a des hommes qui ont servi Daoud Khan et ont continue de servir le regime communiste.Encore une fois, si j ai bien compris, le monde etait divise en deux blocs usa vs urss.Tot ou tard il aurait fallu faire un choix.D apres ce que je vous ai dit concernant d etre le temoin directe et le KO, je choisis 1000 fois encore et toujours urss (Peut etre pour des raisons personnels car j ai connu leur societe au dela de la tele et medias de l ouest
leur methode
Jouer avec la religion Combien de dirigeants Afghans sous couverture d islam a detruit notre pays,c est un peu facile
Jouer avec nos differences ethniques Alle, on va commencer par les Francais qui s etaient intriduit dans le c..de Massoud
Sunnisme Chiisme Cette difference n existait pas dans le temps de nos parents et...ect ..

 
Revenir en haut Aller en bas
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Mar 6 Mar - 22:58

ahmad a écrit:
.Encore une fois, si j ai bien compris, le monde etait divise en deux blocs usa vs urss.Tot ou tard il aurait fallu faire un choix.

Daoud Khan avait fait le choix d'etre indépendant et ne pas se soumettre ni aux uns ni aux autres !!!!!!!!!!!!!!! il voulait avoir des relation avec tout le monde dans la région et dans le respect !

mais les agents kgb comme keshmand, karmal, amin et autres ont vendu le pays au communisme, aux sovietiques

Daoud Khan et sa famille (femme et enfants) ont été massacré, exactement de la même manière que la famille du tsar russe Alexandre 1er, la manière favorite des communistes qui instauré le communisme dans les pays qu'ils avaient ciblé...

Si tu te documente bien et si tu lis bien ton histoire et si tu connais bien l'histoire du communisme tu vas vite comprendre que l’Afghanistan a été la cible des communistes depuis le milieu du règne de Zahir Shah... Et de Taraki à Karmal en passant par amin on comprends que tout sa a été un plan bien organisé à moscou appliqué a la lettre par des agents KGB wataan frosh !

Comment un watan paraste (patriote) afghan peut accepter le communisme de taraki de amin de karmal ? ou communisme tout court??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Mar 6 Mar - 23:13

Afg4ever a écrit:
ahmad a écrit:
.Encore une fois, si j ai bien compris, le monde etait divise en deux blocs usa vs urss.Tot ou tard il aurait fallu faire un choix.

Daoud Khan avait fait le choix d'etre indépendant et ne pas se soumettre ni aux uns ni aux autres !!!!!!!!!!!!!!! il voulait avoir des relation avec tout le monde dans la région et dans le respect !



mais les agents kgb comme keshmand, karmal, amin et autres ont vendu le pays au communisme, aux sovietiques

Daoud Khan et sa famille (femme et enfants) ont été massacré, exactement de la même manière que la famille du tsar russe Alexandre 1er, la manière favorite des communistes qui instauré le communisme dans les pays qu'ils avaient ciblé...

Si tu te documente bien et si tu lis bien ton histoire et si tu connais bien l'histoire du communisme tu vas vite comprendre que l’Afghanistan a été la cible des communistes depuis le milieu du règne de Zahir Shah... Et de Taraki à Karmal en passant par amin on comprends que tout sa a été un plan bien organisé à moscou appliqué a la lettre par des agents KGB wataan frosh !

Comment un watan paraste (patriote) afghan peut accepter le communisme de taraki de amin de karmal ? ou communisme tout court??

Je me repete, vous comprendez pas en une fois ou quoi ?? Oui je suis d accord concernant Daoud khan.
Ensuite, je parle apres,ce qui est fait, est fait.
Je ne sais pas agent kgb Taraki, Karmal, Amine, je n y ete pas ne.
Revenir en haut Aller en bas
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Mer 7 Mar - 20:21

ahmad a écrit:
Afg4ever a écrit:
ahmad a écrit:
.Encore une fois, si j ai bien compris, le monde etait divise en deux blocs usa vs urss.Tot ou tard il aurait fallu faire un choix.

Daoud Khan avait fait le choix d'etre indépendant et ne pas se soumettre ni aux uns ni aux autres !!!!!!!!!!!!!!! il voulait avoir des relation avec tout le monde dans la région et dans le respect !



mais les agents kgb comme keshmand, karmal, amin et autres ont vendu le pays au communisme, aux sovietiques

Daoud Khan et sa famille (femme et enfants) ont été massacré, exactement de la même manière que la famille du tsar russe Alexandre 1er, la manière favorite des communistes qui instauré le communisme dans les pays qu'ils avaient ciblé...

Si tu te documente bien et si tu lis bien ton histoire et si tu connais bien l'histoire du communisme tu vas vite comprendre que l’Afghanistan a été la cible des communistes depuis le milieu du règne de Zahir Shah... Et de Taraki à Karmal en passant par amin on comprends que tout sa a été un plan bien organisé à moscou appliqué a la lettre par des agents KGB wataan frosh !

Comment un watan paraste (patriote) afghan peut accepter le communisme de taraki de amin de karmal ? ou communisme tout court??

Je me repete, vous comprendez pas en une fois ou quoi ?? Oui je suis d accord concernant Daoud khan.
Ensuite, je parle apres,ce qui est fait, est fait.
Je ne sais pas agent kgb Taraki, Karmal, Amine, je n y ete pas ne.

salam

Non, je suis désolé mais tu ne peux pas être contre l'assassinat de Daoud Khan et/ou la destruction de son gouvernement ET etre d'accord sur le reste... Car ceux qui ont assassiné Daoud khan et détruit son gouvernement sont les communistes! ce sont les leaders communistes qui ont organiser cet extermination...

pour rappel: Le premier gouvernement communiste afghan a été crée en 1965 par les 28 fondateurs comme taraki karmal amin keshmand et autres grosse têtes

tu peux pas dire par exemple:

je suis communiste mais je suis contre la destruction du gouvérenement de Daoud Khan... ça n'a pas de sens mon ami...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Mer 7 Mar - 20:28

MP





Revenir en haut Aller en bas
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Mer 7 Mar - 20:45

ahmad a écrit:

Je ne sais pas agent kgb Taraki, Karmal, Amine, je n y ete pas ne.

""Après avoir tourné le dos aux Soviétiques en 1977, ces derniers offrent un soutien militaire et financier au Parti populaire démocrate afghan (PPDA) qui organise un putsch militaire pour renverser Daoud et le tue le 27 avril 1978, laissant un vide à la tête de l’État afghan qui contribuera au début de la guerre d’Afghanistan.""

à toi de juger. Pour moi c'est clair qu'ils étaient des garçons du kremlin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Mer 7 Mar - 21:14

slm

C est vrai mais je refuse egalement les anes et les singes de la cia et de isi.
Revenir en haut Aller en bas
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Mer 7 Mar - 22:01

ahmad a écrit:
slm

C est vrai mais je refuse egalement les anes et les singes de la cia et de isi.

toi tu les refuse, moi je les maudit !

les communistes ont craché sur notre religion et ont vendu notre culture au sovietiques

les mujaheddines d'hier, vendent le pays à l'otan et usa aujourd'hui

entre les agent isi et kgb je n'ai que faire...

communiste ou islamiste tous des vendus !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire   Aujourd'hui à 0:26

Revenir en haut Aller en bas
 
le triomphe de l’impérialisme à visage humanitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Impérialis
» Un visage de poupée
» les impôts des rsg, infos
» plus avantageux avoir 5 que 6 enfants côté argent et impôt?
» Le cirque du Triomphe - Morestel, La Tour du Pin ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité-
Sauter vers: