Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Corée Du nord se prépare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Golestan
Membre Extra


Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: La Corée Du nord se prépare   Jeu 4 Avr - 19:50

Salam
La Corée du Nord ne vas pas tarder à lancer sa bombe nucléaire sur son voisin du Sud et USA, de cette manière je pense qu'on va régler pas mal de problème.


La Corée du Nord a franchi un énième palier dans sa politique de confrontation en annonçant jeudi avoir approuvé le projet d'opérations militaires contre les Etats-Unis, y compris d'éventuelles frappes nucléaires, ce qui a suscité les réactions inquiètes de l'ONU et de nombreuses chancelleries à l'étranger.

Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon s'est ainsi dit "profondément préoccupé" par la surenchère rhétorique de Pyongyang qui multiplie les violations des résolutions votées par le Conseil de sécurité depuis un premier essai nucléaire en 2006.

Dans un communiqué cité par l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA, l'état-major général de l'armée nord-coréenne a déclaré informer officiellement Washington que les Américains seront "écrasés" par des "moyens de frappe nucléaire".

"L'opération impitoyable" des forces nord-coréennes "a été définitivement examinée et ratifiée", affirme l'armée, selon laquelle une guerre pourrait éclater "aujourd'hui ou demain".

"Les Etats-Unis feraient mieux de réfléchir sur la grave situation actuelle", ajoute-t-elle, jugeant que les vols de bombardiers B-52 et B-2 américains au-dessus de la Corée du Sud, à l'occasion de manoeuvres communes américano-sud-coréennes, étaient à l'origine de l'aggravation de la crise.

"Nous avons vu aujourd'hui une nouvelle déclaration de la Corée du Nord, qui brandit encore une fois une menace non constructive", a réagi la porte-parole du Conseil national de sécurité américain, Caitlin Hayden, parlant d'"une nouvelle déclaration provocante qui isole encore un peu plus la Corée du Nord du reste de la communauté internationale".

Peu avant cette annonce de l'armée nord-coréenne, diffusée mercredi après-midi aux Etats-Unis, le Pentagone avait fait état de l'envoi d'une batterie antimissile THAAD sur Guam (dans le Pacifique), d'où décollent les B-52 qui ont survolé la Corée du Sud.

Ce déploiement s'ajoute à celui de deux destroyers antimissile américains dans le Pacifique occidental.

Pour le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel, qui s'est entretenu avec son homologue chinois Chang Wanquan, les provocations de Pyongyang créent un "grave et réel danger".

Un missile de moyenne portée sur la côte est de la Corée du Nord

Toujours jeudi, le ministre sud-coréen de la Défense, Kim Kwan-Jin, a annoncé que la Corée du Nord avait installé un missile de moyenne portée sur sa côte est, admettant toutefois ne pas savoir si cet engin était ou non armé.

Devant la commission de la Défense du Parlement à Séoul, Kim Kwan-Jin a ajouté que ce missile était susceptible de parcourir "une distance considérable", mais pas au point d'atteindre la partie continentale du territoire des Etats-Unis.

"Il pourrait être destiné à un tir d'essai ou à des manoeuvres militaires", a, prudemment, poursuivi le ministre.

Il s'agit d'un missile Musudan, pour la première fois apparu publiquement à l'occasion d'un défilé militaire en octobre 2010 et qui aurait une portée théorique de 3.000 kilomètres, soit la capacité d'atteindre la Corée du Sud ou le Japon.

On ignorait si cet engin avait déjà subi des essais par le passé.

Des sources militaires citées par l'agence sud-coréenne de presse Yonhap disent que le Nord pourrait tirer un missile le 15 avril, date-anniversaire de la naissance du fondateur du régime communiste nord-coréen, Kim Il-Sung, mort en 1994.

Cependant, malgré l'essai considéré comme réussi d'un tir de missile en décembre, la Corée du Nord n'est pas considérée comme étant pour le moment capable de frapper directement la partie continentale du territoire des Etats-Unis. Mais Pyongyang a menacé de s'en prendre à Guam et à Hawaï et est en mesure d'atteindre la Corée du Sud et le Japon où sont respectivement déployés 28.500 et 50.000 militaires américains.

La Russie a jugé "totalement inacceptable" "le non-respect par Pyongyang des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU" et la Chine, seul allié de poids de la Corée du Nord, a demandé à "toutes les parties concernées de garder leur calme et de faire preuve de retenue".

Berlin et Paris ont exhorté Pékin à tenter d'amadouer le régime de Kim Jong-Un, la France souhaitant que les Chinois, qui ont "du pouvoir sur la Corée du Nord", interviennent dans la crise.

L'Union européenne a appelé Pyongyang jeudi à ne pas "alimenter les tensions" et à renoncer à faire redémarrer son réacteur nucléaire de la centrale de Yongbyon.

"Ce serait une claire violation des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, de même que de ses engagements, pris en 2007 dans le cadre des pourparlers à Six, de fermer ces installations".

Ban Ki-moon a par ailleurs demandé une levée rapide des mesures prises contre les travailleurs sud-coréens sur le site industriel intercoréen de Kaesong, en territoire nord-coréen.

Le régime de Pyongyang a en effet empêché jeudi, pour la deuxième journée consécutive, des centaines d'employés sud-coréens de se rendre à Kaesong où plusieurs centaines d'entre eux travaillent pour 123 entreprises sud-coréennes.

Pyongyang a même menacé de retirer ses 53.000 ouvriers du site, "si les marionnettes sud-coréennes et les médias conservateurs continuent à (nous) dénigrer".

Précieuse source de devises étrangères dont la Corée du Nord a grand besoin, le complexe de Kaesong est toujours resté ouvert depuis sa création en 2004, malgré les crises répétées sur la péninsule, à l'exception d'une seule journée, en 2009. Pyongyang en avait bloqué l'accès pour protester contre des manoeuvres militaires américano-sud-coréennes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierro
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 220
Age : 32
Localisation : Hong Kong
Date d'inscription : 24/02/2011

MessageSujet: Re: La Corée Du nord se prépare   Lun 8 Avr - 9:35

Salam


A mon avis, Du côté américain, si tout se passe comme prévu, les USA vont prendre ses menaces pour un prétexte à envahir en 2 secondes la Corée du Nord puis mettre un pantin à sa botte à la place. Puis les Nords Coréens pourront s'ouvrir sur le monde et découvrir les joies des droits de l'homme, des films américains, de Lady Gaga, du mariage gay etc....
Dans les vidéos, mis à part les armes nucléaires, qui me rappellent les fantasmes américains sur l'Irak, on voit des armes qui ont l'air de dater de la guerre de 40, il y a même des orgues de Staline, j'espère pour eux qu'ils ont plus d'un tour dans leur sac sinon ils vont se faire écraser.

Je suis en train de douter de toutes les infos que je lis.

La semaine dernière j'étais en Egypte, le Sinai était rempli de touristes, le Caire était hyper safe, la place Tahrir est plus tranquille que la place Bellecour, mis à part les chauffeurs de taxi qui me courraient après, les Coptes se promènent dans leurs rues peinards, je reviens chez moi, je vois le Caire à feu et à sang, avec une manif qui a mal tourné avec des morts le jour et l'endroit exact où j'étais hier et où je n'ai rien vu rien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jasminetpatchouli
Membre Extra


Féminin Nombre de messages : 287
Age : 24
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: La Corée Du nord se prépare   Lun 8 Avr - 11:59

pierro a écrit:


Je suis en train de douter de toutes les infos que je lis.

La semaine dernière j'étais en Egypte, le Sinai était rempli de touristes, le Caire était hyper safe, la place Tahrir est plus tranquille que la place Bellecour, mis à part les chauffeurs de taxi qui me courraient après, les Coptes se promènent dans leurs rues peinards, je reviens chez moi, je vois le Caire à feu et à sang, avec une manif qui a mal tourné avec des morts le jour et l'endroit exact où j'étais hier et où je n'ai rien vu rien entendu.

Salam,

effectivement. de m^me en Tunisie,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra


Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: La Corée Du nord se prépare   Lun 8 Avr - 18:12

pierro a écrit:
Salam


A mon avis, Du côté américain, si tout se passe comme prévu, les USA vont prendre ses menaces pour un prétexte à envahir en 2 secondes la Corée du Nord puis mettre un pantin à sa botte à la place. Puis les Nords Coréens pourront s'ouvrir sur le monde et découvrir les joies des droits de l'homme, des films américains, de Lady Gaga, du mariage gay etc.....
Salam
Un peu trop samplet ce que tu dis, la corée du nord ne sera jamais pour les ricains ce qui a été le Mali pour les français, ils ont les moyens de se defendre et de detruire le Sud et le Japon sans oublier les bases yankees à la porté de leurs missiles, et puis y a le grand frère chinois qui ne restera jamais les bras croisés, il ne faut pas oublier.
Si s'était aussi simple que tu le dis, les yankées auraient deja trouvé l'excuse et auraient attaqué le nord, comme tu l'as dit, Saddam contrairement au nord coréen avait laissé les observateurs de l'onu venir fouiller son pays et pourtant ils l'ont quand même attaqué, car s'était un proie facile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pierro
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 220
Age : 32
Localisation : Hong Kong
Date d'inscription : 24/02/2011

MessageSujet: Re: La Corée Du nord se prépare   Mar 9 Avr - 18:57

Salam
Si la Corée du Nord se fait attaquer, aussi puissante soit-elle, elle se fera écraser, je le crains. Les USA obligeront toutes les membres de l'OTAN à participer, et la Russie et la Chine ont trop à perdre à défendre ce pion.

J'ai peut-être parlé trop vite il y a une analyse d'un colonel très pertinente qui permet d'y voir plus clair que ce que nous raconte les médias.
Cest un peu long à lire mais je suis content d'en savoir plus avec un article crédible :

Citation :
Du 1er mars au 30 avril 2013 se déroule, en Corée du Sud, l'exercice annuel conjoint entre les forces armées sud-coréennes et étasuniennes « Foal eagle ».

Littéralement, foal eagle signifie « le poulain de l'aigle » ; c'est dire l'importance stratégique que revêt la Corée du Sud pour les États-Unis d'Amérique, sachant que l'aigle représente les États-Unis eux-mêmes.

Ces exercices – les plus longues manœuvres militaires au monde – sont à caractère défensif et permettent de tester d'une part la capacité des États-Unis à soutenir la Corée du Sud face à une menace nord-coréenne en y déployant rapidement une force de projection et d'autre part l'interopérabilité procédurale et technique (en matière de commandement, de logistique et de manœuvre tactique) entre les deux armées.

Cette année, les exercices « Key Resolve », qui prennent place parmi les exercices « Foal eagle », impliquent près de 10.000 militaires sud-coréens et près de 3.500 soldats américains et dureront jusqu'au 21 mars.

Tous ces exercices conjoints sont traditionnellement accompagnés de menaces de la Corée du Nord de riposter en cas d'attaque de son territoire.


---------------------------------------------------------------------------------------
Des gesticulations militaires plus spectaculaires de part et d'autre
---------------------------------------------------------------------------------------


Mais cette année, les gesticulations de part et d'autre ont franchi un cap.
La Corée du Nord a menacé les États-Unis d'une « frappe nucléaire préventive » ainsi que d'annuler l'armistice conclu à la fin de la guerre de Corée

Un exemple de la rhétorique de la Corée du Nord : Pyongyang menace et place ses fusées en état d'alerte

Les fusées de l'armée de Corée du Nord ont été mises en état d'alerte après le survol jeudi du territoire sud-coréen par deux bombardiers américains, a rapporté vendredi l'agence de presse nord-coréenne KCNA. Ces fusées sont notamment prêtes à viser les bases américaines dans le Pacifique, précise-t-elle.

La décision de placer ces fusées en état d'alerte a été prise par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Lors d'une réunion d'urgence des chefs militaires convoquée en pleine nuit, le chef suprême "a jugé que le temps était venu de régler les comptes avec les impérialistes américains, étant donné la situation actuelle", ajoute KCNA.

"Il a finalement signé un ordre sur les préparatifs techniques des fusées stratégiques de l'armée populaire, ordonnant qu'elles soient placées en alerte afin d'être en mesure de frapper à n'importe quel moment le continent américain, les bases militaires américaines sur les théâtres d'opération dans le Pacifique, notamment Hawaï et Guam, et les bases en Corées du Sud", poursuit l'agence.

Deux bombardiers B-2 américains venus directement des Etats-Unis ont survolé jeudi le territoire sud-coréen pour un exercice avant de regagner leurs bases du Missouri. Soit une mission de près de 10'500 km, une démonstration de force qui a suscité la colère de la Corée du Nord.

"Les Nord-Coréens doivent comprendre que ce qu'ils font est très dangereux", a souligné au Pentagone le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel. "Nous devons dire clairement que nous prenons très au sérieux les provocations de la Corée du Nord et que nous y répondrons."

Les États-Unis ont répondu en annonçant le déploiement de deux bombardiers furtifs B-2 ainsi que de plusieurs chasseurs furtifs F-22, les deux fleurons de l'USAF en matière offensive et défensive.

Le Northrop Grumman B-2 Spirit, mieux connu comme le bombardier furtif, peut lancer des armes conventionnelles et nucléaires contre les lignes ennemies les plus protégés sur terre grâce à sa capacité à échapper à la détection radar. A l'origine, il était censé être fabriqué dans une série de 132 appareils. Mais le coût en était tellement prohibitif que la production a été réduite à... 21.

Le coût du programme B-2 en 1997 était en effet évalué à 737 millions de dollars, soit un peu plus de 1 milliard aujourd'hui. Mais il a largement dépassé les 2 milliards $.

Cet avion aux lignes extraordinaires, que l'on croirait sorti d'un film de science-fiction, a été utilisé pendant la guerre du Kosovo en 1999, puis en Irak et en Afghanistan. Selon la BBC, il aurait également été utilisé en Libye en 2011.

Le Lockheed Martin F-22 Raptor est un avion de chasse furtif développé par les États-Unis à la fin des années 1980 afin de remplacer les F-15 de l’US Air Force. Initialement conçu pour les combats aériens, il est également capable d’assurer des missions de soutien militaire au sol, d’attaque électronique ou encore de renseignement d’origine électromagnétique. Lockheed Martin est à l’origine de la majeure partie de l’avion, dont le système d’armement, ainsi que de l’assemblage final. La division défense de Boeing a de son côté fourni les ailes et le fuselage arrière et s’est chargée de l’intégration de l’avionique.

Volant bien entendu à vitesse supersonique (Mach 1,5, et même près de Mach 2 sans armement), il peut éviter la détection par radar et peut abattre les missiles de croisière.

Le problème de cet appareil qui compte parmi les meilleurs au monde dans sa catégorie est son coût exorbitant, évalué à 150 millions de dollars pièce. Un prix tellement élevé que le programme a été arrêté en avril 2009, portant le nombre total de F-22 achetés à 187 exemplaires. Le Sénat et la Chambre des Représentants ont décidé en juillet 2009 de cesser tout financement à sa production.

Enfin Pyongyang a déployé deux missiles MUSUDAN, d'une portée estimée à 3000 km, sur sa côte orientale.


Les missiles MUSUDAN, qui constituent l'une des fiertés du régime nord-coréen, ont été présentés au monde au cours d'une grande parade militaire sur la place centrale de Pyongyang.

L'ensemble de la communauté internationale, y compris la Chine, condamne la posture prise par
Kim Jong-Un, troisième dirigeant de la dynastie communiste nord-coréenne.

Alors, que signifient ces diverses manœuvres, rodomontades, surenchères et menaces respectives
que se lancent les États-Unis et la Corée du Nord ?

Sans pour autant prétendre lire dans la boule de cristal, on peut tenter de dégager quelques éléments de réflexion.


---------------------------------------------------------------------------------------
La Corée du Nord est en train de réunir les conditions d'une dissuasion nucléaire
---------------------------------------------------------------------------------------

En matière nucléaire, les recherches nord-coréennes remontent à 1965 et n'ont cessé de se développer dans un perpétuel jeu de chat et de souris qu'il n'est pas utile de détailler ici avec l'AIEA, la Chine, la Russie, le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis ; cela grâce à l'uranium que la Corée du Nord possède dans son propre sous-sol.

Trois essais nucléaires de faible puissance témoignent de ces recherches : le 9 octobre 2006, le 25 mai 2009 et le 12 février 2013.

Le dernier essai, d'une puissance de 6 à 7 kT*, semble indiquer que la technologie nucléaire nord-coréenne doit être celle des années 1960 ; ce serait la puissance maximum qui pourrait être contenue dans la charge utile offerte par un missile balistique. [ * 1 kT = 1000 tonnes équivalentes de TNT ]

S'agissant des lanceurs - domaine par essence dual – la Corée du Nord s'est appuyée sur la technologie russe pour développer sa propre recherche jusqu'à mettre au point des fusées à plusieurs étages telles que le missile balistique TAEPODONG-2 d'une portée potentielle estimée à 6 700 km et le lanceur UNHA-3 qui, le 12 décembre 2012, a placé sur orbite polaire un satellite d'une masse de 100 kg, faisant de la Corée du Nord la dixième puissance spatiale.

Le 12 décembre 2012 et le 12 février 2013 marquent donc l'arrivée à maturité des deux technologies nécessaires à l'acquisition d'une force de frappe nucléaire capable d'atteindre le territoire américain.

Cela étant, il est très probable que l'intégration de ces deux techniques au sein d'un système d'armes opérationnel n'est pas encore réalisée. C'est une question de temps, mais même alors, la Corée du Nord disposera d'une force de frappe surannée. Qu'importe, une puissance nucléaire est une puissance nucléaire, et la Corée du Nord s'apprête à le devenir dans un avenir relativement proche.


Citation :
Pékin semble prendre ses distances avec Pyongyang
---------------------------------------------------------------------

Le 7 mars dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU a voté des sanctions contre le régime de Pyongyang, à l'unanimité, c'est-à-dire que la Chine, allié traditionnel de la Corée du Nord, s'est associée au vote.

Quelques semaines auparavant, la Chine avait condamné l'essai nucléaire du 12 février, contrairement à son attitude suiviste après les deux premiers essais de 2006 et 2009. En outre, après cet essai, des manifestations avaient eu lieu devant les consulats nord-coréens dans les villes de Changchung et Chengyang, au nord-est de la Chine.

Dans le très officiel Global Time, organe du parti communiste chinois en langue anglaise, on s'interroge à plusieurs reprises sur l'état de l'amitié entre les deux pays. Deng Yuwen, rédacteur en chef adjoint du magazine de l'Ecole du Parti , le Xuexi Shibao, a même suggéré que la Chine devait abandonner la Corée du Nord qui lui coûte cher et œuvrer à la réunification de la péninsule qui irait dans le sens des intérêts économiques chinois ; il a certes été suspendu de ses fonctions.

Enfin, l'ambassadeur de la République populaire de Chine à l'ONU, Li Baodong, s'est récemment montré très critique à l'égard de Pyongyang.

Il semble que le régime de Pyongyang devienne de plus en plus difficile à « gérer » dans le cadre de la politique globale chinoise en Asie.

Citation :
La personnalité du jeune dirigeant nord-coréen (30 ans) reste difficile à cerner pour beaucoup d'observateurs. Après avoir appelé à « cesser la confrontation entre le Nord et le Sud » en janvier 2013, il s'est lancé depuis dans une incroyable surenchère belliciste vis à vis des États-Unis. Souffler le chaud et le froid est une attitude assez caractéristique de la mentalité extrême-orientale et vise à désarçonner l'adversaire.

Ce faisant, il occupe désormais une place considérable dans les médias du monde entier. On sait par ailleurs qu'il a passé trois années de collège en Suisse et qu'il a probablement été influencé par la culture occidentale.

Plusieurs hypothèses, non exclusives les unes des autres, peuvent alors être avancées quant à
l'attitude actuelle de Kim Jong-Un :
il pourrait mener une surenchère délibérée dans le but de gagner du temps afin d'achever la mise au point d'un système d'armes nucléaire opérationnel ;
il pourrait chercher à s'affirmer au près de la haute hiérarchie de son pays, particulièrement la hiérarchie militaire ;
il pourrait tester son aptitude à « jouer » avec les médias occidentaux, et pourquoi pas à essayer de les manipuler ;
il pourrait aussi – un grand classique en politique – vouloir détourner l'attention de son peuple des questions intérieures en braquant les projecteurs sur les questions internationales.

Ces hypothèses ne sont pas exclusives les unes des autres ; il y a probablement une combinaison de causes diverses au comportement actuel du dirigeant nord-coréen.

----------------
CONCLUSION
----------------

Même si les dirigeants américains disent prendre au sérieux Kim Jong-Un, peut-être dans un jeu de manipulation retournée d'ailleurs, les menaces du dirigeant nord-coréen ne sont très probablement que quelques rodomontades de plus à mettre à l'actif du régime de Pyongyang.

La récente décision du secrétaire américain à la défense, Chuck Hagel, de reporter le tir d'essai d'un missile MINUTEMAN-3 afin d'éviter que l'essai « puisse être considéré comme exacerbant la crise en cours avec la Corée du Nord » semble indiquer le début de la baisse des tensions dans la région.

Colonel Régis CHAMAGNE (ER)

Donc si j'ai bien compris, il ne se passera pas grand chose, la gifle pour les USA c'est pas pour aujourd'hui.

Depuis Hong Kong je devrais en savoir plus mais je ne connais que cette légende:
On voit des photos de Kim Jong où il ressemble à un gros cochon bien gras avec un double menton. Mais en réalité à l'époque où il étudiait en Suisse c'était un BG athlétique qui jouait du basket. A son retour il aurait fait de la chirurgie esthétique pour ressembler à son defunt grand-père
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: La Corée Du nord se prépare   Ven 12 Avr - 19:02

salam

la corée du nord c'est abusé

ils crève de faim c'est un modèle maoisto communiste à la sauce hotwings

je crois c'est le seul pays où les occidentaux (amérlocs) ne veulent pas y entrer n'y bombarder

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Corée Du nord se prépare   Aujourd'hui à 22:04

Revenir en haut Aller en bas
 
La Corée Du nord se prépare
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corée du Nord
» Groupe de musique entièrement féminin en Corée du Nord
» [JOURNEE 1] Nouvelle Guinée vs Corée du Nord [MATCH ALLER]
» La Corée du Nord
» (M) VINNIE WOOLSTON ? On est comme la corée du Sud et la Corée du Nord

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité-
Sauter vers: