Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Des soldats de lumiere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
elarabi
Membre Extra


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 7:44

Essalamou alaykom

je tenais a vous faire part de l'experience d'une soeur de belgique en afghanistan.
elle raconte son recit avec beaucoup d'amour, un vrai temoignage d'une musulmane sincere.
je metterai son recit en plusieurs partis...
1
PRÉFACE
LES SOLDATS DE LUMIÈRE est un roman d’amour total, d’amour vrai, qui plonge ses racines,
sa raison d’être, son indicible pérennité dans l’amour de l’Unique, dans l’adoration de Celui qui
est le seul à pouvoir lui donner un sens, à en faire aboutir le destin, au delà de la vie et de la
mort, dans ce monde et surtout, dans l’Autre.
Les soldats de lumière, c’est l’histoire vraie de MALIKA et de ABDESSATTAR, pas celle qui fut
scandaleusement rapportée par des journalistes indignes, ni celle que l’actualité a déversé à
flots dans les médias au mépris de toute vérité, ni celle d’aucune analyse de stratégie
géopolitique ou autre. C’est une histoire, par contre, qui pourrait émaner de l’Histoire, par
l’évocation irrésistible qu’elle éveille en nous de ces couples éternels, indissolublement liés,
unis dans un amour qui dépasse et le temps et l’amour… Tout cela ne serait rien, ou presque,
cependant, si cette histoire ne surgissait de ce côté-ci de l’islam, si celle-ci, issue de surcroît
d’un pays occidental et moderne, le nôtre, ne s’était, en outre, déroulée dans ce lieu maudit,
sauvage et inhumain, qu’on assure aboli, qui fut l’objet de la plus grande fureur destructrice
qui soit, couvert du plus intense et plus vindicatif bombardement qui fut jamais opéré, traversé
de feux, de missiles et de morts, à jamais inscrit dans l’imaginaire des peuples : TORA-BORA,
qui est associé automatiquement à AFGHANISTAN, BEN LADEN, 11 SEPTEMBRE !
LES SOLDATS DE LUMIÈRE, c’est un récit d’amour, à peine ébauché dans ce monde, entre un
homme et une femme, qui s’est inscrit une fois pour toutes dans la pierre. C’est la relation d’un
attachement profond, à peine vécu ici-bas, entre deux musulmans, qui s’est à jamais fossilisé
dans la roche. C’est une adoration de deux croyants qui s’est poursuivie jusqu’à leur séparation
définitive dans ce monde, dans le cadre majestueux, illuminé par les bombes, des montagnes
de TORA-BORA. (« Tu m’as [ô Dieu !] immensément honorée en me mariant à cet homme qui
m’a donné 30 ans d’amour en une année ! »).
L’assourdissant écho des bombes s’est tu ; celui de leur amour mutuel en Dieu ne cessera de
se faire entendre. Un amour fait de tendresse et de courtoisie, de simple et grave sollicitude,
entièrement tourné vers l’autre et Celui qui les a créés l’un pour l’autre, pour LUI, qui ne
pouvait se développer, n’en déplaise à certains, que dans une communauté authentiquement
civilisée. Une communauté de frères et de sœurs, de croyants et de croyantes qui ont combattu
et combattent encore en BOSNIE, en TCHÉTCHÉNIE, en PALESTINE, en AFGHANISTAN et
4 • Les soldats de lumière
partout ailleurs dans le monde, la brutalité aveugle des nouveaux conquérants du monde, leur
inhumanité foncière, la terreur, les viols des femmes et des enfants, la relégation de Dieu hors
du monde, hors de leur monde, le maintien des croyants dans la servitude économique et
politique la plus ignominieuse qui soit.
LES SOLDATS DE LUMIÈRE, c’est l’amour partagé par MALIKA et par ABDESSATTAR d’un Dieu
qui réunit, de par Sa grâce, dans la solennité eschatologique des montagnes incendiées, tous
ceux et toutes celles qu’Il a daigné appeler pour y défendre Son nom. C’est l’histoire vécue du
TAWHÎD, la théologie incomparable de l’Unicité de Dieu, à côté de laquelle les chicaneurs qui
se limitent à vouloir en codifier l’expression dogmatique feraient bien d’aller se rhabiller au
plus vite ! Toute résistance au mal, à la barbarie, à l’ignorance, à la cupidité n’invite-t-elle pas
à la transformation des cœurs, au don de soi (“retour à Dieu”, pour le musulman), à une
conscientisation accrue de la nécessité de refuser toute oppression, toute injustice ?
LES SOLDATS DE LUMIÈRE est en ce sens un ardent appel à vivre, à retrouver l’honneur de
vivre. Ce récit qui nous vient des régions de la mort, de la haine, de la terreur, donne des
raisons de vivre et d’aimer, justement, que la mort, tout naturellement, vient confirmer en son
point culminant.
LES SOLDATS DE LUMIÈRE, c’est un cri de révolte, mais étonnement contrôlé, logique et
hautain (dans le sens qu’il est élevé, noble et transcendant). C’est une revendication de justice,
d’honneur et de vérité, aux limites d’une terreur qui ne peut être tue, mais dont l’ironie, la
moquerie, l’impertinence et la raillerie ne sont jamais totalement absentes (MALIKA est une
musulmane belge d’origine marocaine, “victime” des pièges de l’immigration, comme elle les
décrit magnifiquement. C’est une figure fortement médiatisée, collée à jamais, pour son plus
grand honneur, à celle de son mari ABDESSATTAR, qui a assassiné MESSAOUD, le chef de
l’Alliance du Nord, et donc à celle de l’extrémisme fondamentaliste considéré comme le plus
dur, celui lié à BEN LADEN). C’est une dénonciation ferme et pourtant mesurée (si l’on songe
aux enjeux, au contexte de terreur indescriptible qui les accompagne, à la perte, ô combien
cruelle, de l’être aimé), aussi inébranlable que les montagnes dont elle surgit, aussi
dédaigneuse et indomptable qu’elles, de la folie démoniaque qui s’est emparée d’un monde
exclusivement mercantile qui ne recherche que son profit matériel et immédiat. Un roman de
lumière et de vérité, certes, qui dénonce les ténèbres du lucre et de la sauvagerie moderniste,
laquelle repose tout entière sur la mainmise et l’exploitation au plus bas prix des richesses
détenues par les pauvres !
LES SOLDATS DE LUMIÈRE, c’est une voix plus qu’une écriture, ou plutôt, une langue,
parfaitement conforme à la pensée, qui en épouse sans calculs, mais avec une étonnante
subtilité, combinaison déconcertante de pudeur, de préciosité, et de franchise crue, la très
déchiffrable expression. Une voix simple, droite, un discours tenu comme ça, comme il est dit,
qui ne faiblit jamais, qui est exactement celui qui a été entendu par ceux qui ont eu le privilège
de l’écouter. Beaucoup d’hommes parmi eux m’ont confié le profond malaise qui les envahit
lorsqu’ils sentirent ce petit bout de femme leur retourner l’âme et mettre à nu leur irrémédiable
hypocrisie, lorsqu’elle dénonce sans ambages leur indifférence totale aux autres (qu’ils soient
leurs frères et sœurs, ou non), leur recherche exclusive du confort et de l’argent, leur petite vie
Les soldats de lumière • 5
obscure (comment, à vrai dire, en serait-il autrement au regard de celle vécue par les “Soldats
de Lumière”, comme elle les décrit ?), avec ou sans la justification des prières ponctuellement
accomplies dans les mosquées de quartier…
LES SOLDATS DE LUMIÈRE, c’est aussi, ne fallait-il pas le dire, une voix de “féministe”
authentiquement musulmane, une voix peu connue sinon totalement ignorée, qui se distingue
radicalement de celle, laïque et occidentale, entendue jusqu’ici, qui ne revendique pas la
suprématie d’un sexe sur l’autre, et rejette toute rivalité entre eux. en prônant l’équivalence
fondamentalement coranique de ceux-ci dans leur inaliénable différentiation. Un féminisme
qui exige le respect de la femme par un homme qui se respecte lui-même, un homme qui ne
soit donc ni dégénéré, ni dévirilisé, ni déresponsabilisé. Un féminisme qui ferait de l’homme
l’avenir de la femme, en somme, en le rétablissant dans sa fonction de protecteur généreux et
attentionné d’une compagne qui lui a été donnée par Dieu, comme Il nous le dit dans le Coran,
comme un habit pour s’en couvrir et la couvrir…
JEAN-FRANÇOIS BASTIN ABDULLAH ABU ABDULAZIZ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elarabi
Membre Extra


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 15:49

Essalamou alaykom
2
Mon départ
Il me reste maintenant à préparer mon propre départ pour rejoindre mon mari ; je suis
quelqu’un de méthodique et je ne peux risquer l’aventure sans prendre quelques précautions
élémentaires ; tout d’abord m’occuper de ma fille qui doit apprendre désormais à voler de ses
propres ailes et me voilà en train de lui chercher un appartement où, désormais, elle vivra toute
seule et devra apprendre à s’assumer sans que je puisse lui venir en aide… un vrai cauchemar
ce déménagement ! je me sens envahie par un immense sentiment de culpabilité, comme si
j’abandonnais ma fille.
D’une part, cela la satisfait, elle va enfin vivre de façon indépendante sans que je lui interdise
quoi que ce soit, ce qui m’arrivait de faire parfois ; c’est le désir de tous les adolescents de
quitter la chaleur du foyer pour voler de leurs propres ailes ; elle est enchantée… avoir son
propre appartement ! Mais mon départ l’angoisse ; certainement, elle doit m’en vouloir, et
quelque part au fond de moi, je m’en veux de l’abandonner à elle-même. Je ne suis pas si forte
et je ressens un trouble profond et lutte, pendant les neuf mois qui me séparent de mon envol
vers l’inconnu, contre un malaise que j’attribue au sentiment de culpabilité maternelle, et
quand je prépare ma fille à mon départ, c’est en fait moi que je prépare !…n’ai-je pas raison de
Les soldats de lumière • 79
suivre mon mari ? n’est-ce pas le devoir d’une épouse, et d’autre part, n’était-ce une véritable
lâcheté de le laisser partir seul, alors que nous avions échafaudé ensemble des projets, que
nous nous sommes encouragés mutuellement à réaliser ce que d’aucuns appelleraient des
élucubrations idéalistes et que nous, nous appelions des visions futuristes à la recherche d’un
monde meilleur : le monde islamique, où la loi d’ALLAH règnera dans la sérénité (la sakina).
Je suis maintenant au pied du mur ; je fais un rapide examen de conscience afin de bien
déterminer mes intentions. Cela renforce ma volonté, et ma décision devient nette :pourquoi
je veux partir ? Pas seulement pour rejoindre mon mari mais aussi pour moi-même !
Je veux partir pour porter secours aux petits orphelins que les Russes ont laissé derrière eux et
que les Américains tentent d’achever par l’embargo qui les tuent lentement mais sûrement !
Je veux partir afin de constater les faits par moi-même tels que les conséquences de l’embargo,
la misère, la guerre et de rapporter les faits en Occident dans la communauté musulmane.
Bien sûr, je sais très bien que je ne peux pas changer le monde, mais j’ai ce besoin de dire
“NON” à l’indifférence ; d’essayer de gagner des hassanates (bonnes actions) que j’espère
poser sur la Balance au jour du Jugement quand il n’y aura de Juge qu’ALLAH, et de me sentir
enfin utile. Mon rêve et mon espoir, c’est de pouvoir revenir en Occident et de ramener mon
témoignage sur l’injustice inacceptable ; de toucher des cœurs, afin de rapporter des fonds
nécessaires à la construction d’un orphelinat avec tout ce que cela incombe : vêtements,
nourritures et médicaments.
C’est à mon tour de prendre l’avion, direction le Pakistan, car l’aéroport international de
Djellallabad est sous embargo américain ; nous sommes le 29 janvier 2001… j’atterris à
Islamabad et je suis abordée par un frère : “salamou’alaykoum ! anti Malika ?” et je lui réponds
“n’am”(oui), et je le suis sans autre salamaleïk, les paroles superflues ne sont pas bien
considérées entre hommes et femmes qui ne se connaissent pas. Ils sont deux hommes
envoyés par mon mari, pour m’accueillir et me conduire en Afghanistan. Je les dévore
discrètement du regard… “des Afghans ! en nature !…”, l’un d’eux me remet une lettre de mon
mari où il est écrit : “suis bien les instructions des frères, ce sont des hommes de confiance…à
mercredi ! Ton amour, Abou ‘Obeïda”. Les instructions, c’est-à-dire les suivre en confiance sans
me poser trop de questions, je suis donc dans de bonnes mains, je n’ai pas de crainte à avoir.
Une voiture nous attend, on roule pendant des heures et les frères finissent par me déposer
dans une famille afghane, c’est là que je découvre la misère avec un grand ‘M’, elle me saute
au visage violemment ; telle qu’une Occidentale du XXème siècle ne peut imaginer… j’ai
devant moi une femme peut-être de mon âge mais c’est difficile à évaluer, car les épreuves ont
marqué ce visage à outrance, la misère se rend complice du temps… c’est triste ; à côté sa
maman et sa petite fille de onze ans.
Je veux aller au w.c., un endroit boueux dans un coin de ce qui leur sert de cour, je décide de
sortir des claquettes toutes neuves de ma valise et prend le risque de les salir en les chaussant,
plutôt que de me souiller les pieds dans la boue… je suis gênée du regard éberlué de mes
hôtes… elles qui marchent pieds nus… en plein hiver ! Chapeau, bravo l’embargo ! Là je
commence à être dégoûtée, ce que je découvrirai plus tard me fera vomir !
80 • Les soldats de lumière
Les frères afghans viennent me chercher à l’aube et me tendent cette fameuse ‘borca’ que
portent les femmes afghanes et que franchement j’ai détesté tout de suite mais les frères ont
insisté pour que je la porte et je me suis souvenu de la lettre de mon mari : “suis les instructions
des frères” en me disant que je règlerai ça avec mon mari et qu’il n’est pas question que je la
porte ; en effet, mon mari va me rassurer en me confirment que la ‘borca’ n’a jamais été
imposée par les Talibans, j’aurai l’occasion de revenir là-dessus plus tard.
Nous pénétrons dans les montagnes et allons les parcourir de six heures du matin jusqu’à treize
heures, le panorama est magnifique, j’aurais voulu qu’Abdessatar soit auprès de moi pour
contempler ensemble ces belles montagnes gigantesques qui me font penser à ALLAH. Gloire
à Toi Seigneur, c’est Toi qui les a créées. Et à cet instant je ne comprends pas pourquoi il n’est
pas venu me chercher lui-même, il m’expliquera plus tard.
A mon arrivée à Djellallabad, il est là devant la maison, il m’attend et quand il voit une femme
sous une ‘borca s’avancer vers lui, il comprend que ça ne peut être que moi ; alors il sourit d’un
sourire ému, le mien est radieux ! Il n’est pas question d’embrassades exhibitionnistes, un bon
musulman n’affiche pas ses états d’âmes en public, nous nous réfugions à l’intérieur de notre
foyer pour donner libre cours à nos émotions si longtemps retenues… ! Les gens respectent
ces retrouvailles et ne viennent pas nous déranger, à part pour nous apporter à manger
pendant trois jours, car ils en connaissent la valeur dans cette situation de guerre dans laquelle
ils vivent et qui sépare souvent l’individu de sa famille.
Dans les jours qui suivent, Abdessatar me fait prendre connaissance de mon environnement,
de ce qui sera désormais ma nouvelle patrie, mais ce n’est pas ce que j’appellerais une visite
touristique. Il me plonge dans la réalité socio-économique du pays… ne sommes-nous pas
venus ici pour aider un peuple musulman à se reconstruire ? Abdessatar a l’esprit pratique et
vit toujours comme si cette heure était la dernière…
Il me fait d’abord connaître, dans les faubourgs de la ville, les lieux qui ont monopolisé son
énergie pendant six longs mois et je comprends pourquoi il lui était si difficile de
communiquer avec moi, il y a un seul téléphone dans la ville et il se trouve loin du camp où il
a passé la plupart de son temps. J’imagine en voyant le parcours du combattant, à prendre au
sens littéral du mot, que les entraînements doivent être plus que difficiles, je découvre peu
après qu’il est blessé à l’oreille… l’entraînement se fait à balles réelles ! Il s’est fait soigner sans
anesthésie afin de laisser le peu que l’hôpital en possède pour une femme ou un enfant. Il me
confirme en pointant du doigt le camp où il a été blessé : “voilà ce qui fait trembler les
Américains, ils envoient leurs tueurs jusqu’ici pour nous tirer comme des lapins, je vais
t’apprendre à te servir d’une arme, ils ont des espions partout et les gens de Massoud ne sont
qu’à trois cents kilomètres d’ici, ils vont certainement chercher à m’abattre. Si pendant mon
absence, un homme essaye de pénétrer dans la maison, je ne veux pas que tu lui demandes
s’il s’est trompé de maison, je veux que tu tires et ne vise surtout pas les jambes et s’ils sont à
plusieurs, je veux que tu tires jusqu’à te faire tuer, je ne veux pas qu’ils te prennent vivante, tu
as compris ?” Je suis terrorisée car je n’avais pas conscience de tous ces dangers, alors je
m’emporte et je lui dis : “mais pourquoi… pourquoi ? Je ne suis pas venue ici pour faire la
guerre, je suis venue pour travailler et avec ce que tu m’apprends, je vais devoir sans cesse être
sur mes gardes, mais je rêve ou quoi, c’est un vrai cauchemar !”.
Les soldats de lumière • 81
J’accepte d’apprendre à utiliser les armes à feu, mais je refuse d’en porter dans la rue comme
il essaie de m’y obliger, il est hanté par ce qui pourrait m’arriver. Que s’est-il passé pendant
mon absence, qu’a-t-il donc vu ? Plus tard, j’apprendrai ce qui le hante à ce point-là, mais en
attendant de le savoir, je refuse de tuer un homme dans la rue pour la simple raison qu’il
m’aurait manqué de respect : “je lui flanquerai certainement une gifle, tu peux me faire
confiance” et lui, insatisfait de me répondre : “tu n’es pas en Belgique”.
Malgré la peur, je ne réalise pas l’importance réelle du danger et ce n’est qu’au contact des
autres femmes afghanes qui m’expliqueront ce qui est advenu à beaucoup de femmes par des
gens de Massoud, viols, mutilations des seins, tortures, etc…, encore une fois je suis terrorisée,
j’ai très peur. Il sait qu’il a réussi à me faire peur, alors il m’explique que s’il tient à m’apprendre
à me défendre, c’est pour ne pas risquer de connaître le même sort au cas où je tomberais aux
mains de l’ennemi quel qu’il soit, il pense surtout aux Afghans, qui n’ont pas le sens moral des
Talibans et qui se sont révélés de véritables brutes.
“Ne te laisse pas prendre et tire jusqu’à ce qu’on te tue… mais ne te laisse pas prendre
vivante !”, il me répètera ces paroles à m’en rendre malade. Quand je ferai la connaissance de
certaines femmes bosniaques qui ont fui la Bosnie et qu’elles me raconteront comment les
Serbes se sont amusés sur les femmes (je reviendrais là-dessus plus loin), alors je commence à
comprendre la hantise de mon mari, lui qui avait tellement peur qu’on mette la main sur moi,
et je lui dis pour le rassurer : “Ne t’en fais pas, je te promets que si je suis attaquée pendant ton
absence, qu’un homme essaie d’entrer, je tirerai jusqu’à le tuer ou à me faire tuer”, ce n’est que
de cette façon que j’ai réussi à le calmer afin d’essayer de vivre plus ou moins normalement.
Mais mon cher instructeur a fait rapidement s’envoler mes quelques illusions, quand il me fait
visiter des hôpitaux, des familles et je constate, le cœur serré comment la pauvreté ici est
réduite à l’extrême, je n’ai jamais vu cela !… la faim est leur lot quotidien et l’habillement limité
au strict nécessaire ; les hommes marchent sans chaussures, nous sommes en hiver et je
pleure… pleure sans pouvoir me retenir et mon mari qui insiste en me faisant faire le tour de
tout ceci : “afin, dit-il, que tu n’aie plus de doute dans ton cœur, que tu puisses un jour
témoigner, regarde, regarde bien parce que ça c’est l’œuvre des Américains, tu vois le résultat
de l’embargo ? Les magasins sont vides, les médecins impuissants devant la pénurie de
médicaments, les guerres, les gens mutilés, les édifices en ruine… tout ça ce sont les
Américains !” Ces six mois passés en Afghanistan ont renforcé sa haine, sans doute parce qu’il
est entré dans le film de la réalité des choses inacceptables qui existent autour de lui, film dans
lequel je vais me trouver propulsée moi-même quand je découvre de mes yeux qu’en fait les
Américains ont ramené l’Afghanistan au moyen âge, le mot est faible, carrément à l’âge de la
pierre, INVRAISEMBLABLE ! Je n’accepte pas ce que je vois, c’est très dur à supporter !
Enfin, j’essaie quand même de m’adapter petit à petit à cette vie un peu chiche, par rapport à
ce qui me semble être le luxe, en Europe. Les légumes comme les patates et les fruits de saison
ne manquent pas, très goûteux car ils ne sont pas industrialisés et on peut se les offrir sans
remords mais la viande reste une denrée rare, assez coûteuse pour le peuple afghan démuni
ainsi que pour nous et son commerce est très primaire : c’est-à-dire que n’importe quel Afghan
qui a une bête à sacrifier, vache ou chèvre, s’institue boucher pour un jour, juste après la prière
de l’aube, car le temps chez les musulmans est marqué par les cinq moments de prières

a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 16:27

sans vouloir te vexer si jai bien compris ce abedasstar a tué massoud!!!!!!!!!!!


c vraiment degeu!je suis pas raciste mais au fond ya un hic qui simpose des rebeu qui vont tuer un afghan!!!!!!!!!!(jai rien contre les rebeu c des freres mais ils sont tuer massoud un afghan c degeuuuuu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

c vraiment zarbi mais qd je voit dans mejliss les gars qui traite ben laden de moujaid pfffffffffffffffffffff!!!!!!!!

non psk ssi ty reflechit la personne qui a tuer massoud etait de al qaida!!beurk beurk beurk moi je les fellicite pas mais je leur cracherai dessus!!!elarabi c pas du tout contre toi Very Happy mais c tout ces musulman qui prenne lafghanistan pour une piste dentrainement
!!!!!!!! massoud a fait bcp derreur mais par qui il se fait tuer!! des non afghan qui se croivent chez eux et qui y font la guerre!!!!!


http://www.jeuneafrique.com/jeune_afrique/article_jeune_afrique.asp?art_cle=LIN03096massonissas0

sa me degouteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! jen peux plus arreter !!!!!!qd il sagit de parler de liran le marco le pakistan c des etats respectif mais qd c lafghanistan c de toute facon loumma bla bla bla!!!!!cet espee denfoirer dabdelsattar aurait du aller se faire kamikaze en arabi saoudite dans les plages priver americaine mais noooooooooooon au temps yavait pas de ricains en amerique et les enfoirer le tue lui dsllllllllllllllllllllll mais sa va trop loinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn !!sa me choque que personne reagiise !! ce livre dit que les personnes qui ont tuer massoud etait des bons romantique alors que les notres de couple se fesait fouter par les enfoirer de talibannnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 16:33

je vaix avoir une crise cardiaque je croissssssssssssssssssssssss mais c des gros enculer ces deux laaaaaaaaaaaaa!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! cetait le seul qui aurait encore pu faire qqch et il le tueeeeeeeeeeeeeeee!!!!!!!!!!!!!!!!! c plus al qaida et les talibans qui ont fait isoler le pays du commerce international et qui ont amener plus de pauvreter c degeulasseeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh


mais ils se croivent vraiment permis de tout faire vous verer le jour ou jirais au maroc pour devenir kamikaze et exploser hassan 2 !!!!!je serai maudit de tout les coterrr!!on me detestera!!!!!!!!!!!!!le sale abdelsattar vien de tunisie avec leur president zaid c lui quils aurait du exploser!il est contre lislam alors que massoud POUR!!!!!!!!!!!mais non c comme par hasard chez nousssssssssssssss Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 16:35

les soldats de la lumier plutot les sildat de lenfer ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ippo
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 6966
Age : 34
Localisation : à une autre fois
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 16:47

kiki


Dernière édition par ippo le Ven 29 Fév - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 16:56

merci ippo c vraix que jai un peu moi meme exagerer mais tu vois ce livre dit de belle chose sur les tuers de massoud arabe ou non musulman ou non ce sont des tueurs!! c vraix que lhistoire des petit fils c vachement degeu en tout cas pardon si je me suis emporter mais je maintiens mon avis sur le fait que cenest pas bien de recompenser ces musulman qui ont tuer un musulman!!!!
Revenir en haut Aller en bas
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 16:57

salam ,

calme toi forcebrutale , même si je comprends ta colère , j ai le même ressentis que toi pour ces gens là qui agissent au nom de dieu à des fins politiques...

mais tu vois je crois que l histoire est un peu plus compliquée et vicieuse que ça ,
ces arabes qui ont servit de bombes pour tuer massoud ,je suis convaincue qu ils ont été sous la coupe des usa , massoud était trop nationaliste et ne voulait d aucune force étrangère pour combattre les talebs ,
tu vois ...les usa en planifiant de faire sauter les tours de new york pour trouver un prétexte de s incruster chez nous , ce sont dit : que massoud allait juste les empêcher de nous occuper...
la destruction des boudhas sous les yeux du monde entier alors que l annonce était faite des jours avant , l arrivée de massoud en europe pour alarmer de la situation , son assasinat et le 11 septembre juste après....
franchement c est gros ...et c est typique d un scénario à la hollywood ...
tout vient des usa...les arabes qui se croivent investis d une mission divine genre....pfff ....ils s inscrivent dans le programme des ricains...

tu sais c est unscrit ds les prophéties de l islam que ceux qui va conduire le monde musulman à sa perte ce sont en premier les arabes eux mêmes ...et le prophète les aurait même maudit...
et j ai même lu que l irak sera détruite et rayé de la carte...j espère de tout coeur que c est faux, ....mais si l on s en tient aux prophéties ça fait partie des signes qui révèlent l approchement du jugement dernier...

je peux m être trompée ou plutôt avoir été trompée par ce que j ai lu...espérons le...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zarlachte
Membre Extra
avatar

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 107
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 17:04

je précise pas tout les arabes mais ces meurtriers qui ont pour gloire d islamiser le monde par la force et violence..,et même les grosses gueules qui font du harcèlement en croquant le cerveau de gens pour les convaincre d agir comme ils croivent qu il faut agir parce que c est l islam qui veut ça...
oh lala...toba toba
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 17:06

alors c vraix que les freres arabes ne sont pas les seuls a se faire trompr un jour liran puis mnt lafghanistan au fond tout les mususlman arabe ou non sont en train de se faire manipuler...

ne croyez pas que jai qqch contre le peuple du prophéte loin de la c juste que des fois on semporte,jen ai plus contre les personnes impliquer que contre les arabes lol^^je suis peut etre debutant mais je suis pas raciste je sais que les arabes traverse la meme crise que nous!!

mais ippo dit tu veux dire que 70% des marocains serait berberes?mais alors tout ces freres dans mon lycée qui se dise marocains arabes alors? et vous aver vous les berberes une autre langue je crois?non?c zarbi tout le monde simagine que le maroc est totalement etat nation et non multiethnique^^(comme nous^^)
Revenir en haut Aller en bas
Ippo
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 6966
Age : 34
Localisation : à une autre fois
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 21:19

....


Dernière édition par ippo le Ven 29 Fév - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ippo
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 6966
Age : 34
Localisation : à une autre fois
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 21:26

nike imake


Dernière édition par ippo le Ven 29 Fév - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ippo
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 6966
Age : 34
Localisation : à une autre fois
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Mer 17 Oct - 21:28

........


Dernière édition par ippo le Ven 29 Fév - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Jeu 18 Oct - 12:14

je suis totalement daccord c vraix mais meme si ils se sont fait manipuler ce livre est un livre de propagande pour meriter apres tous des tuers!!

sinon c vraix que ca change avant en france tout le monde ce demandait ce que cetait que chiite sunnite aujaurdhui vous aver des gros cons qui croivent en france!!quil connaissent ceux sujet depuis des ans et qui creer des site blog pour la haine entre les deux!!


en tout cas quil sait fait manipuler ou pas arabe ou pas ce sont des tuer ne loublions pas!!!

c vraix que pour le maroc on simagine tjrs arabbes arabes mais c faux !!comme qoi!! afro
Revenir en haut Aller en bas
Ippo
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 6966
Age : 34
Localisation : à une autre fois
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Jeu 18 Oct - 12:49

les arabes?? pkoi


Dernière édition par ippo le Ven 29 Fév - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Jeu 18 Oct - 17:28

ippoGBC a écrit:
forcebrutale a écrit:
je suis totalement daccord c vraix mais meme si ils se sont fait manipuler ce livre est un livre de propagande pour meriter apres tous des tuers!!

sinon c vraix que ca change avant en france tout le monde ce demandait ce que cetait que chiite sunnite aujaurdhui vous aver des gros cons qui croivent en france!!quil connaissent ceux sujet depuis des ans et qui creer des site blog pour la haine entre les deux!!


en tout cas quil sait fait manipuler ou pas arabe ou pas ce sont des tuer ne loublions pas!!!

c vraix que pour le maroc on simagine tjrs arabbes arabes mais c faux !!comme qoi!! afro

Salam

tu vois, il ne faut pas céder au sentimentalisme! on vit dans un monde de fou! les chayatins existent partout.

la fitna s'est généralisé! moi meme un moment doné je detestais les chiites! mais j'y ai réfléchis! qu'est qu'un enfant né chiite a fait de mal? pour quoi le détester! tu vois l'origine ne signifie rien à mes yeux d'essentiels! certes elle construit l'homme mais l'homme peut se construire autrement!

de toute manière, des afghans meurent chaque jours, des irakiens aussi, en afrique la misère tu chaque jour! regardes je vais ouvrir un fil sur les animaux, tu verras que l'homme est cruel quelque soit son origine et sa cruauté s'applique meme au animaux qui n'ont apirori pas d"origine"!

wasalam

en tout cas merci pour ceux que tu viens de dire et au faite je vais my inscrire des que jy peux sa fait longtemps mais josais pas !!!

c vraiment bien ce que tu dissa menerve qd je vois ces gars qui detestent les chittes alors que eux sont nees comme sa (ex:les juifs et les nazis)et vice versa!!apres tout ce nest pas etre sunnite ou chiite etre musulman moi perso je me reclame de rien juste croyant!!c vraix que l faut jamais dire tous les sunnites chiites wahhabites sont forcement pareille

merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ippo
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 6966
Age : 34
Localisation : à une autre fois
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Jeu 18 Oct - 17:43

nik mejliss


Dernière édition par ippo le Ven 29 Fév - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elarabi
Membre Extra


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Sam 20 Oct - 7:05

essalamou alaykom
3
82 • Les soldats de lumière
officielles surtout chez les Talibans et les Saoudiens soucieux de les faire respecter, comme
nous le verrons plus loin ; l’homme donc gagne une cabane prévue à cet effet et se met à
découper la viande morceau par morceau à la demande de chaque client et vend ainsi à 50 fb
le kilo ; de même, le poulet est égorgé devant les gens, j’ai pas trop apprécié, mais c’est
compréhensible sans un frigo et même s’ils en avaient, il faudrait encore qu’il y ait de
l’électricité, ce qui est aussi une “denrée” rare. Bon, soit, le poulet a toute la saveur de ceux qui
sont élevés à la ferme et beaucoup moins cher que la viande et bien sûr c’est un vrai plaisir de
déguster “une vraie volaille” ; on sent vraiment le goût du poulet. En ce qui concerne les
conserves, elles viennent de l’étranger : l’Iran, la Chine et le Pakistan ; elles sont à un prix
inabordable, donc je m’en passe, je privilégie les légumes que les enfants vendent au bord de
la route. Ce qui me fait défaut, à moi, c’est le pain, car le pain afghan n’a aucun goût pour mes
papilles occidentales ; quant au fromage, qui avoisine notre fameuse “vache-qui- rit”, s’il en a
la texture, il est loin d’en avoir la saveur et parce que je crains de tomber en carence de
vitamines je me permets un quart de lait par jour, le prix est exorbitant : 80fb le litre ! Mais le
lait m’est indispensable pour me remettre de mes opérations concernant mon bras accidenté.
J’achète aussi du sucre pour mon mari, car moi je n’en prends jamais, heureusement, il est aussi
très cher, j’arrive à me passer de tellement de choses qu’Abdessatar finit par me dire :
“décidément, tu n’es vraiment pas chère, il suffit de très peu pour te contenter, tu n’es pas
matérialiste pour un sou” ; en tant que musulmane profondément croyante, ça me touche très
fort et je me contente de lui répondre : “je dois sans doute tenir ça de mon père, c’est ainsi
qu’il m’a élevée”.
Il faut se remettre dans le contexte pour mieux comprendre la situation : quand je me rends
pour la première fois, en Afghanistan, la pauvre pièce qui me sert d’appartement aurait été
considéré comme un taudis par le plus pauvre des Belges : c’est une pièce dans laquelle nous
dormons et nous cuisinons, et pour commencer, moi qui pourtant vient d’un pays froid, la
Belgique, je gèle, parce que le chauffage est inexistant, la lampe à pétrole qui remplace le
lustre de la salle à manger représente, sinon du luxe, du moins un avantage enviable pour les
Afghans. L’eau courante ?… elle aussi une denrée rare ; je n’ai qu’un robinet d’eau courante, et
il est situé… dans les w.c ! Je peux m’estimer heureuse, j’ai visité des familles qui n’en ont pas,
je veux dire par là, ni robinet, ni w.c. En plus, c’est une eau qui est réservée pour laver le sol
ou les vêtements, ou même le corps, mais en aucun cas nous ne devons laver la salade ou nous
brosser les dents et j’allais oublier de vous dire que cette merveilleuse eau, nous n’avions la
chance de la voir couler du robinet que quelques heures tous les quatre jours environ.
Heureusement, il y a un puits derrière la maison et cette corvée parmi d’autres que mon mari
s’est attribuée, de la même façon qu’en Belgique il s’était réservé la corvée du nettoyage de
l’escalier, malgré mes protestations ; mais voilà, alors qu’en Europe on jette un regard
approbatif au mari qui aide sa femme au ménage, en Afghanistan, où chaque membre du
couple a un rôle bien défini à tenir, cette inversion est non conventionnelle et la gent féminine
ne tarde pas à me faire comprendre sa désapprobation : “Comment oses-tu laisser ton mari
puiser de l’eau à ta place ?” m’est-il reproché du regard… heureusement les traces de mon
accident sont encore visibles et je me fais forte de les leur montrer comme excuse pour pouvoir
m’intégrer au groupe féminin du village en négligeant de préciser que, même si je pouvais faire
ce travail, Abdessatar insisterait pour l’accomplir lui-même tout naturellement ; comme mon père n’a jamais laissé ma mère puiser de l’eau au puits du quartier à Tanger.

a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elarabi
Membre Extra


Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 15/10/2007

MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   Sam 20 Oct - 15:11

essalamou alaykom
4

Mon mari poliment
attend en retrait que toutes les femmes aient rempli leurs seaux pour s’avancer à son tour, c’est
ainsi que l’on comprend pourquoi cette charge est réservée aux femmes, pour éviter une
mixité préjudiciable à la paix du village, le code islamique met en garde contre les
débordements occasionnés par les appétits sexuels inappropriés et suggère d’éviter la mixité
quand elle n’est pas indispensable ; ainsi Abdessatar laisse courtoisement les femmes afghanes
achever de remplir leurs récipients avant de s’avancer afin de ne pas se mêler à elles et de créer
une réaction de réprobation, réaction qui peut se manifester de façon violente chez ces gens
habitués à résoudre leurs différents de façon primaire… Certainement ces dames sont
conscientes de cette problématique et leurs reproches voilés sous des paroles amicales tentent
en fait de me mettre en garde sur la nécessité de respecter leurs coutumes, même si je n’en
comprends pas la finalité, si je veux continuer à vivre dans leur communauté en bonne
entente… Mon prétexte de la main blessée ne les a probablement convaincues qu’à moitié
parce que, s’il s’était agi de l’une d’entre elles, il est fort probable qu’elle aurait été contrainte
de gré ou de force de se débrouiller pour aller malgré tout chercher de l’eau. Il faut être juste
et admettre que l’on à affaire ici à des personnes accoutumées à endurer le pire et à le
supporter sans se plaindre. Et avec les Afghans, gens plutôt rustres, la non-observance des
usages de la communauté amène sans doute le chef de famille à punir durement celui qui
s’écarte trop des règles ancestrales, c’est pourquoi les Afghanes préférent se marier plutôt avec
des Arabes ; d’où leur réprobation à mon égard : je ne connais pas ma chance !
Ma chance, je la connais parfaitement, car malgré les désagréments occasionnés par le froid et
l’absence d’eau courante, je nage en plein bonheur et je ne sens rien, toute entière tournée vers
mon mari. Lui-même a pratiquement déserté ‘la madafa’, lieu où se retrouvent les hommes,
prétextant la rédaction de son livre pour pouvoir profiter des précieux instants passés avec
moi… mais je me rends compte, aujourd’hui que je connais la vérité, que je n’étais pas sur la
même longueur d’onde qu’Abdessatar. Lui, il savait sans doute que son temps était compté et
que, tôt ou tard on l’appellerait pour une mission dangereuse… Comme tout soldat qui remplit
son devoir envers sa patrie et sa patrie, ce jour là, était… le nouvel Emirat de l’Afghanistan…
je ne l’avais pas réalisé.
Les Afghans sont conscients de la valeur des Arabes et étrangers qui ont rejoint les Talibans
et de leur dévouement à leur cause : gagner leur indépendance contre les gouvernements
puissants qui veulent les plier à leurs bottes et ils savent qu’il leur manque trop de moyens
pour y parvenir, les moyens économiques et tout ce qui en dépend, à savoir les différentes
infrastructures qui doivent être bâties pour permettre à un pays de fonctionner correctement
dans le grand cirque de la mondialisation : infrastructure militaire, mais aussi prise en charge
de la jeunesse en veillant soigneusement à son éducation, car de la jeunesse dépend l’avenir
d’un pays et les Afghans n’ont pas su jusqu’à ce jour s’en occuper ; les Talibans (de l’arabe
‘taleb’ étudiant) ont pu le comprendre, car ils formaient l’élite intellectuelle du pays et leur
formation religieuse leur a insufflé l’état d’âme indispensable à la marche équilibrée d’un
gouvernement : LA MORALITE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des soldats de lumiere   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des soldats de lumiere
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus de 1.000 soldats étrangers morts en Afghanistan depuis 2001
» Des soldats suisses au large de la Somalie ?
» Des soldats français ont-ils servi de cobaye lors des essais nucléaires ?
» Soldats Sarthois du 1er Empire
» Soldats d'origine Normande.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Général-
Sauter vers: