Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les talibans annoncent leur "offensive du printemps"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Les talibans annoncent leur "offensive du printemps"   Lun 29 Avr - 7:18

Les talibans annoncent leur "offensive du printemps"



L'opération "Khalid bin Waleed", du nom du "plus grand commandant musulman" au VIIe siècle,
"sera lancée conjointement à travers le pays" le 28 avril.






Les talibans ont annoncé le début imminent de leur "offensive du printemps" visant le pouvoir afghan, les forces de l'Otan
et leurs "centres diplomatiques", à l'aide notamment de kamikazes et d'agents "infiltrés", selon un communiqué rendu public samedi 27 avril.
L'opération "Khalid bin Waleed", du nom du plus grand commandant des troupes musulmanes au VIIe siècle, "sera lancée conjointement à travers le pays" à partir du 28 avril, ont affirmé les talibans qui multiplient
les attaques chaque année après la fonte des neiges entravant leurs déplacements.

Insurrection armée


Les talibans menacent d'effectuer "des opérations collectives de martyrs sur les bases des envahisseurs étrangers, leurs centres
diplomatiques et leurs aérodromes militaires" afin de leur "infliger de lourdes pertes".

Ils se félicitent par ailleurs du début du retrait des forces de l'Otan dont l'essentiel des 100.000 hommes, majoritairement Américains,
doit avoir quitté le pays fin 2014 pour laisser place aux forces afghanes. "L'ennemi, avec toute sa puissance militaire, a été (..)
contraint de fuir", affirme le communiqué.

Les talibans appellent enfin les fonctionnaires afghans à "rompre" avec "une administration décadente", et les chefs religieux et tribaux à
"empêcher les jeunes de s'engager dans l'armée et la police" afghanes.

Un porte-parole du ministère de la Défense, Dawlat Waziri, a déclaré à l'AFP que les talibans annonçaient chaque printemps la même offensive.
"Mais ils ne sont pas capables d'attaquer de front les forces afghanes et doivent avoir recours à des engins piégés sur les routes et à des attaques suicides", a-t-il dit.

Les talibans ont lancé une insurrection armée après avoir été chassés du pouvoir à Kaboul en 2001 par une coalition de chefs de guerre afghans soutenus par l'armée américaine.

Malgré le déploiement en Afghanistan d'une force internationale sous l'égide de l'Otan, les talibans - un
mouvement essentiellement pachtoune - sont parvenus à s'implanter dans plusieurs régions du pays, notamment dans le sud et dans l'est, leurs bastions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra


Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: La CIA a arrosé le président afghan d'«argent fantôme»   Lun 29 Avr - 8:00

AFGHANISTAN - La CIA a arrosé le président afghan d'«argent fantôme»...

La CIA a livré aux services du président afghan Hamid Karzaï des dizaines de millions de dollars en liquide dans des valises, des sacs à dos et même des sacs en plastique, écrit le New York Times, qui cite des conseillers du chef de l'Etat afghan.

«Les Etats-Unis ont été la plus grande source de corruption en Afghanistan», a dit un responsable américain au New York Times. Cet «argent fantôme» visait à asseoir l'influence des services de renseignement américains. Mais il a surtout alimenté la corruption et les chefs de guerre locaux, liés pour certains au trafic de drogue, voire aux talibans, minant la stratégie de retrait d'Afghanistan décidée à Washington, ajoute le journal en citant des sources officielles américaines.



Des versements chaque mois pendant une décennie

«Nous appelions cela l'"argent fantôme"», a confié au journal Khalil Roman, directeur de cabinet d'Hamid Karzaï de 2002 à 2005. «Il arrivait en secret, et il repartait en secret.». La CIA a procédé à de tels versements chaque mois pendant une décennie, écrit le New York Times. Rien n'indique que le président afghan en a bénéficié personnellement, ont dit au journal des officiels afghans, selon lesquels l'argent était remis à son Conseil de sécurité nationale.



La CIA n'a pas souhaité commenter cet article du New York Times, tandis que le Département d'Etat n'a pas immédiatement réagi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golestan
Membre Extra


Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

MessageSujet: Re: Les talibans annoncent leur "offensive du printemps"   Lun 29 Avr - 15:21

Salam
J'espère que cette offensive sera la dernière offensive de printemps, car le prochain printemps logogiquement on aura plus de soldat étranger en Afghanistan, donc les Talibans n'auront plus aucun excuse de lancer des offensives par ci et par là où la majorité des victimes sont les pauvres citoyens.

Dans l'article précédent, on constate comment la CIA a coorumpus le gouvernement afghan, on est gouverné par un gouvernement de fils de ........., aidé par d'autre fils de ...... et ce gouvernement est combattu par une poignée d'ignorant manipulé par des voisins fils de .....

Dans ces conditions il ne faut rien espérer je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les talibans annoncent leur "offensive du printemps"   Jeu 23 Mai - 19:12

La Russie craint que le retrait des alliés ne favorise la contamination de l'Asie centrale par des mouvements proches des talibans.

La perspective du retrait des forces alliées d'Afghanistan en 2014 affole Moscou. Le ministre de la Défense, Sergueï Shoïgou, a, sans fard, transmis ses inquiétudes à son homologue français, Jean-Yves le Drian, en visite, jeudi, dans la capitale russe. «N'abandonnez pas le pays», a exhorté le chef de l'armée russe au ministre français. L'appel, dont la vigueur a plutôt surpris Paris, s'adresse plus largement aux forces de l'Otan. En clair: ne répétez pas les erreurs des troupes soviétiques qui, le 15 février 1989, dix ans après avoir traversé la frontière en direction du Sud, la repassaient dans l'autre sens, laissant Kaboul et sa province aux mains des seigneurs de guerre, puis au chaos. Moscou craint que l'histoire ne se répète, avec cette fois une extension du conflit en Asie centrale, directement aux portes de la Russie. Un risque majeur de déstabilisation régionale.

L'organisation du traité de sécurité collective (OTSC), qui regroupe six anciens pays soviétiques, dont la Russie et trois républiques d'Asie centrale (29.000 militaires), redoute une contamination, par les forces talibanes, des mouvements islamistes radicaux qui prospèrent déjà de manière autonome en Ouzbékistan ou au Kirghizstan. Cette organisation craint également l'apparition, sur son territoire, de camps d'entraînement islamistes, ainsi qu'une augmentation du trafic de drogue et des laboratoires de production. Zone particulièrement sensible, le fleuve Piandj, qui délimite l'Afghanistan et le Tadjikistan, un pays très pauvre incapable de surveiller efficacement sa frontière. «La situation ne pourra qu'empirer, avec une influence directe sur la Russie», affirme son secrétaire général, Nikolaï Bordiouja.
Une attitude attentiste

Moscou accuse l'Otan de négliger ses préoccupations sécuritaires. Jeudi, lors d'une conférence internationale sur la sécurité, le chef de l'administration du Kremlin, Sergueï Ivanov, a ouvertement reproché à l'organisation atlantique son absence de coopération avec son homologue postsoviétique de l'OTSC. Une attitude attentiste dont Moscou impute la responsabilité directe aux États-Unis. Depuis le début de l'intervention alliée, fin 2001, la Russie n'a pas ménagé son aide à l'Otan. Elle a fourni plus de cinquante hélicoptères aux troupes de l'alliance et, depuis août 2012, ouvre sa base miliaire d'Oulianovsk (900 kilomètres au sud-est de Moscou) aux avions de la coalition. Elle estime, en retour, être mal récompensée.

Si la coopération existe, elle s'effectue sur une base bilatérale, directement avec les États d'Asie centrale, ce qui irrite le grand frère russe. Exemple, les ministres français de la Défense et des Affaires étrangères se sont déjà rendus en Ouzbékistan, au Kirghizstan et au Tadjikistan, négligeant de passer par Moscou. «Avec la Russie, nous travaillons ensemble pour garantir la sécurité de l'Afghanistan», a tenté de rassurer le secrétaire général de l'Otan, Dirk Brengelmann. Mais comme le résume un diplomate européen, «en Afghanistan, on ne sait pas quoi faire».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Afg4ever
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 30
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: Les talibans annoncent leur "offensive du printemps"   Sam 25 Mai - 15:02

attaque suicide et fusillade en plein coeur de Kaboul

Le centre de Kaboul a été frappé vendredi par une attaque sans précédent depuis un an de la part des insurgés talibans qui ont fait exploser une voiture piégée avant de se retrancher, les armes à la main, dans le bâtiment d'une organisation internationale.

Après une attaque suicide à la voiture piégée, un petit groupe d'insurgés a pu pénétrer dans le complexe pourtant protégé de l'Organisation internationale pour les Migrations (OIM), causant la mort d'au moins un policier afghan, selon les autorités afghanes qui affirment avoir abattu "quatre assaillants".

"Les forces de sécurité sont parvenus à entrer dans le bâtiment" où étaient retranchés les tireurs au terme de cinq heures d'affrontements armés, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Seddiq Seddiqi, ajoutant que la police était en train de fouiller l'endroit à la recherche d'autres insurgés.

Une employée italienne de l'OIM a été grièvement blessée et trois gardes de sécurité népalais ont été légèrement touchés par des tirs de grenades, selon un porte-parole à Genève de l'OIM, Chris Lom.

Le chef de la police de Kaboul, Ayob Salangi, a assuré que "tous les étrangers avaient été évacués" de la zone investie par les forces afghanes, qui étaient épaulées - selon un photographe de l'AFP sur place - par des militaires norvégiens.

Un porte-parole des talibans, Zabiullah Mujahid, a revendiqué cette "attaque coordonnée" qui visait, selon lui, un gîte "pour étrangers, notamment pour des employés de la CIA", les services de renseignement américains.

Multiplication des attaques

"Un de nos hommes a effectué une attaque martyre à l'aide d'une voiture puis un groupe de moudjahidines munis d'armes lourdes et légères a pris position dans un édifice et tire sur un bâtiment où des étrangers et des membres des services secrets résident", a-t-il dit dans un entretien téléphonique avec l'AFP.

L'an dernier, à peu près à la même période, les talibans avaient mené une attaque coordonnée de grande ampleur à Kaboul, ayant recours à des attentats suicides simultanés puis à des affrontements armés qui avaient duré 17 heures, faisant au total 51 morts, dont 36 assaillants.

Le propriétaire d'une échoppe dans le quartier, Jawed Kazem, a raconté à l'AFP avoir entendu une "très forte explosion près du quartier général de la Force afghane de protection publique". "Quelques minutes plus tard, il y a eu une autre explosion. J'ai vu une colonne de fumée puis entendu une fusillade", a-t-il dit.

Depuis le début du mois et de leur "offensive du printemps", les talibans ont multiplié les attaques meurtrières à travers l'Afghanistan.

Il y a une semaine, quinze personnes, dont cinq Américains et neuf civils afghans, avaient été tuées à Kaboul dans un attentat suicide à la voiture piégée qui visait un convoi de l'Otan.

Le mouvement insurgé Hezb-e-islami de l'ancien Premier ministre et seigneur de guerre Gulbuddin Hekmatyar avait revendiqué cet attentat qui visait selon lui des "conseillers américains" auprès des services secrets afghans.

Ces attaques interviennent alors que des pays comme les Etats-Unis et l'Allemagne ont fait part de leur intention de maintenir une présence militaire en Afghanistan au terme de la mission de la force de l'Otan fin 2014.

Chassés du pouvoir en 2001, les intégristes talibans ont maintes fois déclaré que le retrait total des militaires étrangers était une condition sine qua non à toute négociation de paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les talibans annoncent leur "offensive du printemps"   Aujourd'hui à 6:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Les talibans annoncent leur "offensive du printemps"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quel âge vos bibous ont eu leur première dent?
» Les apiculteurs parlent des OGM de leur problèmes face a l'envahisseur...
» printemps été
» A quel age vos enfants ont lu leur premier "vrai" livre?
» comment leur expliquer qu'un bebe va arriver (cherche livre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité-
Sauter vers: