Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 bagarre entre afghans et africains a calais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Juba
Membre Extra


Masculin Nombre de messages : 7001
Age : 30
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: bagarre entre afghans et africains a calais   Sam 3 Jan - 15:27

Une bagarre a éclaté entre environ 200 migrants, dans la nuit de vendredi à samedi 3 janvier, à Calais (Pas-de-Calais). Les affrontements ont duré une partie de la nuit dans la zone des dunes. Et un calme relatif est revenu vers 3 heures du matin avec l'intervention de CRS. La rixe a fait sept blessés légers, qui ont tous été évacués par des pompiers. "Il s'agit d'une rixe importante. (...) Il y en a déjà eu de cette ampleur", a déclaré Nicolas Honoré, sous-préfet de Béthune, confirmant une information de La Voix du Nord.

Selon l'association l'Auberge des migrants, qui distribue des repas aux migrants, les tensions et des bagarres ont débuté mercredi 31 décembre entre des migrants africains et afghans. "Les gars sont sous tension car il n'y a eu aucun camion allant en Angleterre cette nuit-là", en raison de la Saint-Sylvestre, a dit Christian Salomé.

"Certains se sont alcoolisés"

Le mercredi est traditionnellement un jour attendu par les migrants car les camions partis le lundi d'Europe de l'Est traversent la Manche le mercredi, leur offrant des possibilités de passage clandestin. "Certains se sont alcoolisés, notamment les Africains, ce qui a pu générer des tensions avec les Afghans qui ne boivent pas."


A la fin des repas vendredi, qui sont offerts par l'association de 13h à 17 h30, une première bagarre a éclaté, avant que les représailles ne se poursuivent durant la nuit. "Avec le temps pluvieux que l'on a aujourd'hui, les esprits devraient se calmer", a espéré Christian Salomé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ahmad10
Membre Extra


Nombre de messages : 70
Age : 33
Date d'inscription : 29/07/2014

MessageSujet: Re: bagarre entre afghans et africains a calais   Dim 4 Jan - 13:35

La scène pourrait être tirée d’un film, mais est bien réelle : des réfugiés en sont venus aux mains lundi soir, pas quelques-uns, mais près d’une centaine ! Vers 21 heures, une bagarre générale entre une centaine d' Africains du Nord et d’Afghans a éclaté dans l’enceinte du centre d’accueil des demandeurs. La police, avec une vingtaine d’hommes, est intervenue est a maîtrisé l’échauffourée aux environs de 22 heures, aidée par le directeur du centre. « Je suis arrivée avec le directeur du Centre un peu avant 22 heures La situation est rapidement rentrée dans l’ordre après que le directeur a discuté avec les belligérants. », détaille Philippe Collard, bourgmestre de Bastogne.

L’origine de cette rixe est quant à elle encore inconnue. « Nous ne savons pas encore réellement. Ce n’est pas forcément une opposition ethnique, ça peut-être démarré à cause d’une bêtise», précise le bourgmestre. La bagarre semble avoir été improvisée puisqu’aucune arme blanche n’a été utilisée. Ce qui explique le bilan peu lourd, de neuf blessés légers (quatre Algériens, quatre Afghans et une éducatrice touchée la jambe et choquée) qui sont normalement déjà sortis des hôpitaux de Bastogne, Libramont et Marche vers lesquels ils avaient été envoyés.

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120523_00162148
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayah
Membre Sénior


Nombre de messages : 37
Age : 77
Date d'inscription : 28/12/2014

MessageSujet: Re: bagarre entre afghans et africains a calais   Mar 20 Jan - 12:26

C'est triste entre migrants mais faut pas auculter ce qui se passe aussi de ce côté là...

---------

Violences policières contre les migrants de Calais : le rapport qui matraque

AU RAPPORT

L'ONG Human Rights Watch a recueilli des témoignages édifiants et dénonce les «exactions de routine» commises par les forces de l'ordre.

«Passages à tabac», «attaques au gaz lacrymogène», «exactions de routine», y compris sur des femmes et des mineurs.

L’ONG Human Rights Watch fait les gros yeux à la France et dénonce ce mardi matin dans un communiqué édifiant les violences policières contre les migrants sans abris, bloqués à la frontière calaisienne, qui tentent de passer en Grande-Bretagne en se glissant dans les camions. Izza Leghtas, chercheuse de l’ONG, a interviewé 44 migrants – dont trois enfants. «Dix-neuf personnes, dont deux enfants, ont déclaré que la police les avait maltraitées. Huit ont eu des membres fracturés ou d’autres blessures visibles. Vingt et un, dont deux enfants, ont confié que la police les avait aspergés de gaz lacrymogène», explique-t-elle dans son communiqué.

Exemple ? Rosa, 25 ans, Erythréenne, déclare que des policiers l’ont battue quand ils l’ont trouvée dans un camion sur l’autoroute.«J’ai dit : “S’il vous plaît aidez-moi”, mais ils m’ont battue et je me suis effondrée devant le camion. Ils m’ont rouée de coups de pied sur le sol.» Elle a déclaré avoir perdu connaissance et s’être réveillée dans la salle des urgences à l’hôpital.

Aziz, Afghan de 29 ans : «Un policier m’a poussé, j’étais par terre, ils m’ont aspergé [de gaz lacrymogène] et quand je me suis retourné, ils m’ont frappé. J’avais du sang sur le visage, sous mon œil, sur le nez et le genou. Je n’ai rien vu parce qu’ils m’ont d’abord aspergé puis ils m’ont frappé aux jambes, sur tout le corps.»

Un Soudanais de 26 ans : «Les policiers vous aspergent comme si vous étiez un insecte.»

Un Iranien de 20 ans : «J’étais seul. Les policiers ont ouvert la porte et avant de dire quoi que ce soit, ils m’ont aspergé le visage, je ne pouvais rien voir et deux fois ils m’ont frappé avec leurs bottes et leurs mains.»

Une Erythréenne de 25 ans : «Nous voulions aller dans [le camion], les policiers sont venus, ils ont dit “Allez ! Allez !” et m’ont aspergée dans les yeux, je suis tombée.» L’ONG indique que la préfecture et la police nient. Elle demande à la France d’enquêter.

Le préfet du Pas-de-Calais Denis Robin a pour sa part réagi sur France Info ce mardi. Il reconnaît «un nombre important de blessures», mais assure que «La première cause» sont «les conflits violents entre réseaux de passeurs, entre nationalités», et la seconde, «les migrants qui se blessent pendant les tentatives de passage». Il dénonce des «témoignages pas circonstanciés et anonymes». Jusqu’ici, aucune plainte n'a été déposée, argue l’État. Et pour cause : on imagine mal des migrants en situation irrégulière déposer plainte contre la police.

L’ONG new-yorkaise met le doigt sur un problème ancien. Les violences policières envers les migrants de Calais existent depuis l’ouverture du centre de la Croix-Rouge à Sangatte en 1999. Elles connaissent un pic avec la fermeture du centre, fin 2002, quand le ministre de l’Intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy, pense résoudre le problème en dispersant les migrants, puis un second pic à la destruction de la jungle, en septembre 2009 par le ministre de l’Immigration Eric Besson. «Police, problem» est la phrase qu’on entend le plus souvent à l’époque dans la bouche des exilés. Coups, abris détruits, couvertures imbibées de gaz lacrymogène et chasses à l’homme.

En 2008 déjà, La loi des jungles, rapport des universitaires Karen Akoka et Olivier Clochard pour la Coordination française pour le droit d’asile, avait documenté les violences. Puis en 2011 un rapport remis par les activistes No Border au Défenseur des droits de l’époque raconte les squats détruits, les points d’eau contaminés au gaz lacrymogène, l’urine sur les couvertures. Dominique Baudis dénonce des «abus» et demande «qu’il soit mis fin à ces pratiques». Elles n’ont pas cessé. «Les violences sont moins flagrantes aujourd’hui, mais elles continuent. Avant, c’était fait de façon ouverte, en se moquant de tout le monde», explique Christian Salomé, de l’association L’auberge des migrants, à Calais. «Depuis le rapport des No Border, quelque chose a changé. Ça se passe à l’abri des regards.» A l’abri des regards, comme avec Kebrom, Erythréen de 15 ans, rencontré en juin (Libération du 4 juillet 2014), le lendemain d’une tentative de passage, une plaie au bras : «Hier soir, trois policiers, j’étais seul. Ils m’ont frappé avec un bâton quand ils ont ouvert la porte du camion. J’essaie de ne plus y penser, mais je n’y arrive pas. Ça donne envie de mourir.»

L’ONG dénonce aussi le manque de place pour les demandeurs d’asile qui vivent dans les jungles avec ceux qui veulent passer en Angleterre. «Le gouvernement français doit intensifier ses efforts pour que tous les demandeurs d’asile soient logés sans délai comme l’exige la législation européenne», réclame l’ONG. Elle exige aussi des «conditions d’accueil adéquates» pour les autres. Parmi les 2 300 migrants de Calais, dont des femmes et des enfants qui vivent dans des squats et sous des tentes de fortune, certains sont là depuis huit mois. Ils vivent de la soupe populaire, un repas par jour, et n’ont en ce moment presque pas d’accès aux douches du Secours Catholique, vandalisées. Les seules douches sont offertes par Médecins du Monde, une cinquantaine par semaine. En avril, l’association Vie active, financée par l’Etat, proposera 1 500 douches par jour.

Lundi soir, les températures «ressenties» étaient négatives et la préfecture a ouvert un bâtiment chauffé, avec duvets et matelas, pour 500 personnes. Les autres exilés ont dû faire avec le vent, la pluie, la boue, et le froid.

Haydée SABÉRAN Lille, de notre correspondante
http://www.liberation.fr/societe/20...nts-de-calais-le-rapport-qui-matraque_1184417
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: bagarre entre afghans et africains a calais   Aujourd'hui à 6:04

Revenir en haut Aller en bas
 
bagarre entre afghans et africains a calais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séparation des octodons suite à une bagarre qui allait mal finir...
» Grosse bagarre entre Tchipy et Itchy
» 1ère bagarre entre mes Tounes ... Que faire ????
» Le point commun entre l'ange et le démon, c'est l'homme qui sommeille en eux.[PV Tristan]
» 8ème RPIMa : Bagarre générale entre jeunes et Paras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité-
Sauter vers: