Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Indignation !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hakim
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 44
Date d'inscription : 03/08/2014

MessageSujet: Indignation !   Jeu 28 Juil - 21:18

Lettre Ouverte à la Présidence ! France, le 14 / 06 /2015

Monsieur le Président de la République,

J’ai quelque peu Écouté puis Relu votre beau discours censé être un des temps forts de votre quinquennat, censé vous faire rentrer dans l’histoire par la grande porte …

Afin précisément que le Peuple Sache la Vérité, et pour que la Postérité ait Foi en la Justice, Voici mise à Nue la Réalité de votre face cachée au Peuple, l’envers du décor politique Révélé selon la Vérité, rien que la Vérité, et Toute la Vérité, Monsieur le Président !

J’ai donc choisi pour trame de cette Révélation, quelques passages représentatifs de votre prose, commentés à la lueur de vos sombres secrets  …

Ainsi, quel Étonnement, pour ne pas dire, quel Écœurement,  que vous, vous proclamiez : «L'indifférence, voilà l'ennemi contemporain. » Vous qui l’incarnez si bien, Monsieur le Président  ! ? !

En effet, comment se fait-il que vous puissiez afficher de telles convictions, vous qui en plus de dix ans (et après une multitude d’alertes et de courriers constructifs qui vous ont été adressés) n’avez pas daigné, ne serait-ce qu’une seule fois, à Ma Connaissance,  avoir eu un seul Mot Attentif en Retour !!! Avez-vous une autre Définition de l’Indifférence, Monsieur ? Ou bien faut-il Considérer votre comportement comme une Simple mais Efficace Discrimination … ? ? ?

Pourquoi dites-vous de belles choses par devant, telles que : « La jeunesse est la première qualité que doit savoir garder un vieux pays comme le nôtre. A nous de lui faire la place, la place qu'elle mérite, de lui donner ses chances, de lui offrir l'espoir de la conquête, de la regarder avec bienveillance et de ne jamais distinguer entre nos enfants. » …/... « quand certains rencontrent des difficultés, de ne jamais leur fermer la porte. » … alors  que vous faites strictement le contraire par derrière ?

Dites-Nous donc, Monsieur le Président, Comment ne pas Ressentir de votre part une Malveillance Délibérée, voire Concertée avec toute une élite dirigeante  qui Méprise le Bon Sens Populaire au fond d’elle-même ?  Ne serais-Je donc qu’une sorte de Victime Expiatoire de vos mauvais fantasmes,  Monsieur le Président ? ? Ne serais-Je donc qu’un Citoyen Emblématique de votre profond Mépris des « Gens d’en bas »,  Monsieur le Président ? ? ? Et pourquoi cela, Je vous Prie ! ? ? ?

Expliquez-Nous comment un Homme Doux, Réservé, Sensible, Dévoué, Constructif  et Non-Violent (comme Je M’ Emploie à l’Être) peut-il rassembler contre Lui autant de  haine de la part d’une élite si décalée des Aspirations Profondes du Peuple ?  N’est-ce pas sous couvert d’une bien-pensance qui s’emploie en fait à rétrécir le Champ de la Pensée Humaine, et désanoblir la Politique,  que vous agissez en permanence ? ? Le Peuple et Moi, Nous Aimerions vous entendre, Monsieur le Président, à ce sujet comme sur tant d’autres sous l’Égide non plus de la Fausseté avec Sa langue de bois, mais enfin sous l’Égide de la Vérité, simplement !

Car sur le Fond, les Solutions Innovantes qui vous ont été Offertes au Service de l’Emploi, de l’Environnement et du Bien-Être de nos Concitoyens, ainsi que les Perspectives que Je vous ai Présentées Méritent-elles une  telle Négligence et un tel Ostracisme de votre part ?

Rq : Quand bien même aucune n’aurait été Intéressante, qui que je sois, (n’en faisons pas ou plus une question de personne, mais une question de Principe), un Auteur Sensible à l’Intérêt Supérieur de la Nation qui s’ Adresse à vous en Confiance pour l’Avenir Commun Mérite-t-il d’être traité comme un moins que rien ? Un tel Compatriote Mérite-t-il, de surcroît, d’être Humilié, par un vieux politicien  ambitieux, arrogant et despotique qui se  permet pourtant sans cesse de donner des leçons de morale aux autres en matière de valeur et/ou de vertu,  Monsieur le Président ? ? Un tel Compatriote mérite-t-il d’être rabaissé par un chef d’ État dont on peut constater par ailleurs, jour après jour, les conséquences perverses et néfastes de sa vision sociétale alliée à une efficacité plutôt lamentable en matière d’emploi par exemple, mais aussi dans tant d’autres domaines   … ? ? ?

Serait-ce à cause de l’Âge d’un Anonyme que vous n’êtes pas censé Connaître, que vous fermez la porte à une Fantastique Espérance, que vous faites preuve de tant d’Injustice, d’Iniquité avec la plus grande des Indécences ?  Pourquoi Incarner ainsi  une République fermée, égoïste et sectaire, Monsieur le Président ? ? Pourquoi cultiver ainsi une Faute Morale Collective d’une Ampleur Insoupçonnée, Monsieur le président ? ? ?

Si, comme vous le prétendez, « En République, la compassion s'appelle Fraternité », et (que) « C'est au nom de la Fraternité que Geneviève de Gaulle Anthonioz voulait inscrire dans le marbre la loi, le droit à la dignité » alors, à ce que Je Puis en Témoigner devant le Peuple, de votre part et de la part de ceux qui vous entourent et qui Savent, votre République, Monsieur, est quasiment  Dénuée de toute Fraternité à Sa Tête ! Vous vous êtes mêmes employé avec acharnement à vouloir la déshabiller de toute Égalité et de toute Liberté Citoyenne Participative Désintéressée en violant le Principe d’Isonomie qui est un Principe Fondateur de l’Idéal Démocratique, Lequel doit permettre aux plus Simples Citoyens de Participer, selon Leurs Moyens et dans le Respect des Lois en vigueur, à l’ Élaboration de Nouvelles Lois Justes et Bonnes pour la Cité, voire d’y être encouragés, quelles que soient aussi, comme vous dites, « leurs origines, leurs opinions et leurs parcours ».

C’est d’ailleurs là un Point Important des Droits de l’Homme, avec cet autre Principe Fondamental : Le Respect de la Dignité Humaine dû à Tout Citoyen, même anonyme !

Pourquoi donc bafouez-vous avec autant de zèle ces deux Principes là ? Monsieur … !


Car par vos agissements constants à l’encontre de la Créativité et du Rêve, à ce que Je Puis en Témoigner en Vérité, c’est bien cet Esprit des Lois  que vous Violez !  En fait, c’est comme un Attentat Politique que vous perpétrez en permanence !  Car à travers n’importe quel  Citoyen  qui vous Invite Bienveillamment  à la Noble Politique des Idées, oui, à travers n’importe quelle Noble Pensée Citoyenne  que vous tentez d’étouffer, ce sont les Lumières de la Nation que vous Assassinez aussi, Monsieur le Président ! Et un Crime clandestin n’en n’est pas moins un Crime ;  c’est même l’un des plus vicieux et des plus raffinés selon Jules Amédée Barbey d'Aurevilly (1). Pourtant, tel a été votre choix, Monsieur le Président ! Nieriez-vous cela ?

C’est bien vous qui dites : « C'est le choix qui distingue, qui élève ou qui abaisse. » !

Mais c’est au Peuple Instruit et à Notre Postérité Éclairée d’ Apprécier si votre Attitude Oppressive en la Circonstance vous Honore ou vous fait Honte, Monsieur le Président   !

Rq : A ce titre, cette Lettre ne vous appartient pas, Monsieur le Président ; Elle est Propriété de la Nation et de l’Humanité au moment même où l’ Élysée La Reçoit …

Vous avez aussi raison quand vous dites : « Encore aujourd'hui cette jeunesse qui est toujours combattante réclame qu'on lui fasse confiance ». Quel que soit Mon Age aujourd’hui, Je vous ai fait Confiance inlassablement  plusieurs années durant ! Là sans doute se Niche aussi Mon Innocence, cette Innocence que vous avez si bien su  Outrager !  Voyez comment vous L’avez Dépecée, Piétinée et Laissée pour compte ! ! Et maintenant, après la Silencieuse et Constante Violence Avérée de Votre Mépris, voilà  qu’ Apparait mis en exergue, une Extrême Hypocrisie énoncée dans un hommage solennel. Un discours non seulement Emblématique de votre Duplicité,  mais aussi d’un Cynisme certain vis-à-vis de Tout un  Peuple que vous prenez dès lors pour des demeurés totalement manipulables grâce au puissant pouvoir de la Communication Complice qui sert si bien votre Insatiété de Notoriété, de Pouvoir …, Monsieur le Président ! ! ! Telle est la Réalité ! ! ! !  Et à bien Y Réfléchir, ou avec du recul, puisque  Vous Refusez Obstinément de Considérer les Solutions « anti-système » Offertes, n’est-ce pas  parce qu’au final : Vous êtes du Système, Monsieur le Président ! N’en êtes-vous pas  même devenu un Pilier ? Cela Y Ressemble, à ce que Je puis Témoigner, en Vérité ! ! ! ! !

Alors, par quelle mauvaise schizophrénie Évoquez-vous L’Esprit de Résistance (2) ! ?

Comme c’est bizarre ! On dirait même que vous L’ Invoquez ! Pourquoi donc, dès lors L’ Éviter, Le Méconnaître lorsqu’ Il s’ Adresse régulièrement à vous, Monsieur le Président ? Peut-être ne savez-vous pas davantage Ressentir cet Esprit-là aujourd’hui, en tant que Président de la République, que vous n’avez su Le Subodorer en tant que secrétaire de parti  au travers d’un  Sonneur d’Alerte Pertinent qui s’est maintes fois Adressé à vous ? Regardez mieux, là, de plus près, Monsieur le Président ! Face à l’Humiliation, face à l’Accaparement des pouvoirs, face à l’Obscurantiste Indifférence dont vous Nous Affligez, c’est bien fermement et calmement que Nous vous Demandons de Cesser la Comédie, Monsieur le Président !

Le reste de votre discours est à l’avenant ! Quasiment autant de Postures dans les termes choisis que d’Impostures dans la Réalité. Aussi,  Je me limite là pour ne pas lasser … Cependant,  si vous avez besoin de plus de Développements pour Comprendre, il se peut que vous les Retrouviez Ailleurs, Monsieur le Président !

Ce n’est donc pas en mon nom, mais au Nom de l'Humanité Humiliée que Je M’ Élève ce Jour pour l' Émancipation et  la Dignité !
Tel est le Combat des Justes de tous Temps et Ceux-ci se Réveillent …

En conclusion, pas plus qu’il ne convient qu’un pervers impénitent reste au contact d’enfants, pour leur Sauvegarde, pas plus il ne conviendrait que vous restiez ainsi en l’ État pour la Sauvegarde de la Nation ! Prenez-en enfin Conscience, Monsieur le Président !

Dans cette Nouvelle Espérance Réitérée !

Pour la Liberté ! J’ Agis ! ! Je suis … Pierre-Ali ! ! !



Annexes :
(1) : « Les crimes de l'extrême civilisation sont certainement plus atroces que ceux de l'extrême barbarie par le fait de leur raffinement, de la corruption qu'ils supposent, et de leur degré supérieur d'intellectualité. » Jules Amédée Barbey d'Aurevilly
(2) : «  Quatre grandes Françaises et Français qui incarnent l'esprit de la Résistance, l'esprit de résistance. Face à l'humiliation, à l'Occupation, à la soumission, ils ont apporté la même réponse: ils ont dit non tout de suite, fermement, calmement. » …/…  « Face à l'indifférence, chaque génération a un devoir de vigilance, de résistance. » …/…  « Et chaque individu a le choix d'agir. » …/… « En sachant que l'histoire n'est pas une nostalgie, l'histoire, elle est ce que nous en ferons. L'histoire, elle est notre avenir. » …/…  « Il nous appartient de les suivre, non pas de répéter ou de reproduire - les circonstances ont changé - mais de poursuivre et d'inventer. » …/…  « Ne pas plier, ne pas se replier, espérer et lutter. Tel est l'esprit inextinguible, inépuisable de la Résistance, de l'esprit de résistance. » François HOLLANDE, actuel Président de la République Française …                Source : http://www.elysee.fr/declarations/article/ceremonie-d-hommage-solennel-de-la-nation-a-pierre-brossolette-genevieve-de-gaulle-anthonioz-germaine-tillion-et-jean-zay-pantheon-3/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Indignation !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» indignation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Religion-
Sauter vers: