Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un mot sur un mot : mensonge

Aller en bas 
AuteurMessage
Yama
Membre Extra
avatar

Masculin Nombre de messages : 507
Age : 35
Localisation : Kharâbât
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Un mot sur un mot : mensonge   Lun 5 Fév - 11:29

Un mot sur un mot : mensonge

Le mot « mensonge », « affirmation contraire à la vérité dans l'intention de tromper », se rattache étymologiquement au verbe « mentir » et tous deux dérivent du verbe latin « mentiri ». Ce verbe signifie, entre autres, « mentir », « se tromper », « imaginer », « abuser », « manquer à sa parole », « imiter », « contrefaire ».

Si l'on se tourne vers l'arabe, la racine qui veut dire « mentir » a aussi le sens de « décevoir », mais elle signifie en outre « être faible », « faiblir », « nier », « ne pas croire à quelque chose » ou encore « simuler ». Par ailleurs, en sanskrit, « mensonge » se dit « asatya », formé du préfixe adversatif « a » et du mot « satya », qui désigne la « vérité », la « réalité », la « véracité », la « sincérité » ou encore la « promesse » ou le « serment ». Il faut noter que ce terme est lié à la racine « sat » qui exprime fondamentalement la notion d' « être » et désigne, sur le plan métaphysique, « l’essence pure de l'être » ou le « Soi ».

Cela dit, le mensonge est une expression foncièrement négative, plus ou moins délétère pour celui qui le profère et pour les autres. La question, relativement puérile en apparence, qui se pose est la suivante : lorsqu'un mensonge est dit, qui est-ce qui ment véritablement ? Autrement dit, quand « je mens », d'où procède précisément le mensonge ? Il ne peut avoir que trois sources possibles : le corps, l'âme ou l'esprit. Le corps, étant un simple instrument dépourvu de volonté propre, ne peut « mentir » - au contraire, il exprime malgré lui-même la vérité dans certaines circonstances -, l'esprit est d'une certaine façon l'expression même de la vérité et ne peut par conséquent commettre de mensonge non plus. Le coupable est donc nécessairement ce que l'on désigne par le mot « âme », cette partie « subtile » qui se situe « entre » le corps et l'esprit et qui a pour vocation d'exercer un certain nombre de fonctions plus ou moins indispensables à l'existence terrestre.

Or l'un des termes latins par lesquels on peut traduire ce principe « subtil » est un mot dont la racine est identique à celle du verbe « mentiri » sans être sémantiquement apparenté à celui-ci : « mens, mentis », « le principe pensant, l'activité de la pensée », « raison », « pensée », « conscience ». Autrement dit, le mensonge, quel qu'en soit le motif, est le produit du mental qui cherche , lorsque l'intérêt individuel et apparent est en péril, à « duper » en « imaginant », à « faiblir » et à « nier », par cette faiblesse, la vérité et donc l' « être » même (« sat »).

Il y aurait des observations à faire ici sur les mots « mens » (« le mental ») (qui ne désigne en aucun cas l' « intelligence » mais la conscience individuelle et l'activité de cette conscience – l'intelligence, à proprement parler, est « immobile » et « muette »), « pensée » (qui vient du verbe latin signifiant « peser ») et « raison » (« calcul », « évaluation », « chiffre »), mais, comme ce n'est guère le sujet, l'on remarquera seulement que tous ces termes renvoient à des notions relativement concrètes et grossières.

Revenons-en au mensonge. Ce n'est pas le mensonge ordinaire et banal qui attire l'attention dans ces lignes, mais un mensonge précis dont découlent, en somme, tous les autres : l'on a vu que « mentir » implique à la fois l'idée d'une « faiblesse » individuelle et la tentative, en fin compte, d'aller à l'encontre de la vérité en la voilant ou en la niant. Qu'est-ce que la vérité ? De quelle vérité est-il question ? Il n'y a qu'une Vérité (Al-Haq) dont les vérités particulières ne sont que des étincelles. Cette vérité, c'est l'Unité. Qu'est-ce que le mensonge ? Puisque le mensonge, tout comme l'erreur et l'ignorance, est relatif et illusoire, le « mensonge » n'est autre chose ici que...la « création », le « monde de la manifestation », ou encore la « dualité ». Cette dualité est précisément le produit du « mental » qui passe, pourrait-on dire, son temps à vouloir mentir à l'individu pour le maintenir comme il le peut dans le monde illusoire en tâchant de faire passer celui-ci pour la réalité. Chez certains, le mental ment si puissamment que l'illusion est tenue pour réalité absolue en dehors de laquelle rien n'existe. (En ce sens, l' « athéisme », c'est-à-dire le nihilisme, est le degré ultime de ce que l'on nomme, à tort, « mythomanie ».)

Cette illusion de dualité, ce mensonge universel qui va parfois jusqu'à nier l’Être pour y substituer l'individu, est le produit corrupteur d'un mariage providentiel et apparent entre le « moi » et le « songe ». D'ailleurs, le mot sanskrit « manas », qui est lié étymologiquement au mot « mens », veut dire « imagination » ; le « songe » n'est autre chose que le produit de l'imagination, une chimère. L'on voit bien, du reste, que « mensonge » est bien l'union corrompue, déformée et malsaine entre « mon » et « songe ».

L'on vit assurément, comme les traditions l'enseignent, dans un « rêve », dans un songe, dans un Mensonge. En effet, l'existence n'est autre chose que « Mon Songe ». Que faire ? En prendre conscience, faire ce qu'il faut et avancer ? Dans tous les cas, pour faire tomber ce Mensonge, le Message est nécessaire. Le menteur « se trompe », le recours à la Vérité s'impose s'il veut mettre fin à cette duperie dont il est victime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un mot sur un mot : mensonge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DOCUMENTAIRE : Mr. Ngbanda le conseiller 0032, La philosophie du mensonge, les crimes et la trahison
» Mensonge pour ne pas aller à l'école à 3 ans
» Le mensonge
» Le sucre : un mensonge au goût amer
» L'ART DU MENSONGE POLITIQUE ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Religion-
Sauter vers: