Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -27%
40€ de remise sur les baskets Nike Air Max 2090 ...
Voir le deal
110 €

 

 NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN

Aller en bas 
AuteurMessage
Golestan
Membre Extra
Golestan

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMer 22 Mar - 11:13

Salam
Voici un article intressant sur Nowroz, bonne lecture


Le calendrier utilisé en Afghanistan est le calendrier persan initié par Omar Khayyam, le grand poète, mathématicien et astronome du XI e siècle. Le premier jour de l’an correspond au premier jour de printemps.
Comment est né le calendrier persan.

Passionné d'astronomie, le Sultan Djalal-ud-din Malik Shah de la dynastie des Seldjoukides régnant sur l’empire perse, décide en 1074 de réformer le calendrier. A cette époque, l’enjeu était de mettre en place un « calendrier musulman » beaucoup plus précis que le calendrier déjà en place qui était fondé sur le visuel et les cycles lunaires, d’où ses imprécisions. Un groupe de scientifiques, de religieux et d’érudits va s'atteler à la tâche avec à sa tête un homme d'exception : Omar Khayyam. Après quatre ans d'observations, Khayyam va fixer la longueur de l'année tropique à 365,24219858156 jours et inventer le calendrier Djalali (nom dérivé de Djalal-ud-din, son initiateur). Calendrier de type solaire, il fixe de façon claire le début de l'année (Nawroz), la longueur des mois et les "règles" d'intercalation des années "bissextiles". Ce calendrier exceptionnel de précision trouve ses racines dans les anciens calendriers perses de l'Avesta et deviendra beaucoup plus tard le calendrier actuel de l'Iran et de l’Afghanistan.

Mais avec l’invasion turco mongole (1220 ap JC), le calendrier Djalali est abandonné au profil d’un calendrier turco-mongol dont les années sont solaires et les mois lunaires (29 ou 30 jours).

Omar Khayyam (1048-1131),de son nom complet Ghiyath al-Din Abu al-Fath 'Omar ibn Ibrahim al-Khayyami. Né le 18 mai 1048 à Nishapour, au Nord-Est de l'Iran, mort le 4 décembre 1131. Il s'instruit au fil du temps dans de nombreux domaines scientifiques, comme la physique, l'astronomie, la philosophie et la médecine. En mathématiques, il apprend à maîtriser les enseignements grecque, indien et chinois. Vers 1070, le jeune Khayyam part pour Samarkand où il rédige l'un des deux ouvrages scientifiques qui nous soient parvenus, sur la dizaine qu'il aurait écrits : Risalah fi'l-barahin 'ala-jabr wa'l-muqabalah (Démonstrations de problèmes d'algèbre) qui traite des équations cubiques. Bientôt, sa réputation d'érudition est telle que le sultan seldjoukde Djalal al-Din Malik Shah l'appelle à Isphahan en tant qu'astronome. Khayyam y dirige les travaux de l'observatoire et se voit confier, en 1074 la tâche de réformer le calendrier persan. Il inaugure ainsi une nouvelle ère appelée Djalali, du nom du sultan, pour laquelle il a introduit une année bissextile tous les quatre ans. Au cours de son séjour à Isphahan, Khayyam travaille également sur le cinquième postulat d'Euclide. Mais ses années de travail fertile prennent fin brusquement en 1092, à la mort du sultan ; la veuve de celui-ci prend le savant persan en grippe et coupe le soutien financier de l'observatoire. Khayyam s'en retourne alors vers sa ville natale, Nishapour, où il enseigne et tient le rôle d'astrologue officiel de la cour. Scientifique accompli, il est également poète : ses Roba'iyat (sorte de quatrains épigrammatiques), à travers lesquels transparaissent l'épicurisme et le scepticisme de leur auteur, connaîtront un renouveau de notoriété en Occident à travers la traduction qu'en fera l'anglais Edward Fitzgerald au XIXe siècle.

Année de départ :
Le calendrier persan a pour année de départ, l’année dit de l’hégire ou le prophète Mohammad a du émigrer de La Mecque vers Médine en 622 ap JC. L’an 622 du calendrier grégorien correspond donc à l’année 1 du calendrier persan, l’année zéro n’existant pas. Ainsi le premier jour de l’an 1 du calendrier persan que l’on appelle aussi Shamsi (solaire, parce que le calendrier est purement basé par rapport au soleil) a été fixé le 22 mars de l’année 622, soit au moment de l’équinoxe de printemps.

Comment est calculée l’année

La longueur de l'année tropique, égale à 365,24219858156 jours, a été fixée par Omar Khayyam en calculant le temps qu’il fallait au soleil pour partir d’un point fixe dans le ciel et y revenir. Ce point fixe pour le calendrier persan est l’équinoxe vernal (équinoxe Farvadin pour les astronomes iraniens, soit l’équinoxe de printemps). C’est le moment où la longitude solaire est égale à 0 (ou 360 degrés), ou l’entrée dans le signe du bélier pour les astrologues. C’est à ce moment exacte où le soleil passe par l’équinoxe vernal que l’année persane débute, c’est le premier jour de l’an Nawroz. Ce moment précis est déduit par des calculs astronomiques et non par l’observation. La règle pour fixer le jour de l’an est très importante parce que c’est celle-ci qui donne une extrême précision au calendrier persan. Si l’heure exacte de l’équinoxe vernal est avant midi, ce jour est le jour du nouvel an ; sinon le premier jour de l’année sera le lendemain. Donc, contrairement au calendrier grégorien (le notre), le nouvel persan se fête à des heures différentes selon les années.

Une fois le début du nouvel an fixé, des règles mathématiques conduisent la suite du calendrier. Il suit les règles astrologiques des signes du zodiaque. Les mois sont de même longueur que l’intervalle de temps qu’il faut au soleil pour passer d’un signe à un autre. Nous avons donc six premiers mois de 31 jours, et six autres de 30 jours. Le dernier mois peut compter seulement 29 jours lors des années "communes" (non "bissextiles").

Les années bissextiles sont les années du calendrier djalali dont le reste de la division par 33 sont égal à 1, 5, 9, 13, 17, 22, 26 ou 30.

Le calendrier djalali fixe 683 années bissextiles dans un cycle de 2820 ans: il faudrait deux millions d'années pour que ce calendrier comporte une erreur d'une journée!

C’est le 31 mars 1925, que le calendrier djalali devient calendrier officiel de l'Iran. L'Afghanistan a adopté le calendrier djalali comme calendrier officiel en 1957 en utilisant les noms arabes des signes du zodiaque comme noms des mois.

Dans le tableau suivant, sont indiqués les noms des mois iraniens et afghans et leur correspondance zodiacale.

Iranien Moderne Afghan Zodiaque Nombre de Jours
Favardin Hamal Bélier 31
Ordibehesht Sawr Taureau 31
Khordad Jawza Gémeaux 31
Tir Saratan Cancer 31
Mordad Assad Lion 31
Shahrevar Sonbola Vierge 31
Mihr Mizan Balance 30
Aban Aqhrab Scorpion 30
Azar Qhaws Sagittaire 30
Dei Jadei Capricorne 30
Bahman Salwa Verseau 30
Esfand Hoot Poissons 29/30*


(*) : 29 jours pour les années "communes" - 30 jours pour les années "bissextiles".

Cette année, le 21 mars 2006 du calendrier grégorien, représentera le Nawroz de l’année 1385 du calendrier djalali.

La fête du Nawroz est suivie par plusieurs peuples d’Asie, dont les Iraniens, les Afghans, les Kurdes et les minorités persanes d’Asie centrale. Chaque peuple a adapté cette fête à son environnement et sa culture. Toutefois, on retrouve des éléments communs à toutes ces populations à travers la table du nouvel an, le « Haft Sin » les sept « s ». La renaissance par le printemps est aussi traduite à cette occasion en plantant des arbres et des plantes signe de vie.


Décorations:
En Afghanistan, les décorations sont représentées surtout par les vêtements. Les femmes mettent généralement des vêtements traditionnels. On a coutume d'acheter ou de faire fabriquer de nouveaux habits avant Nawroz. Ces achats sont effectués par les femmes. C’est aussi une des traditions favorites des enfants. Pendant le jour de Nawroz, on s'habille donc spécialement et les femmes se "décorent" aussi le visage avec du maquillage. Les habits traditionnels féminins sont une robe mi-longue ou longue, le peraan, colorée et brodée, un pantalon, le tumbaan et un voile, le chaadar. Le voile peut se mettre sur la tête et/ou sur l'épaule. Il peut également s'attacher autour de la taille. Pendant Nawroz, on essaie d'être le plus beau possible par la parure. Les femmes s'ornent donc de bijoux précieux, surtout de bagues et de colliers.
Revenir en haut Aller en bas
Golestan
Membre Extra
Golestan

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMer 22 Mar - 11:16

Suite...

Religion:

En Afghanistan, chacun essaie de visiter un ziarat, un tombeau des saints. Cette visite au ziarat est souvent faite par les femmes et les jeunes filles, qui vont sur les tombeaux en groupes et y prient. De plus, à la veille de Nawroz, des milliers de personnes visitent la ville de Mazâr-e-Sharif, au nord de l'Afghansitan, pour voir une spectaculaire vue de tulipes, mais surtout pour visiter la célèbre mosquée de Mazâr, le Ziarat Sakhi, où a été enterré Hazrat Ali, le quatrième calife de l'Islam. Nawroz est aussi célébré au Ziarat Sakhi à Kaboul. Sur ces deux tombeaux, le gouvernement organise une cérémonie où des drapeaux religieux sont levés et 21 coups de canon sont tirés. De même, dans chaque province, des drapeaux sont levés et une prière est dite pour espérer une nouvelle année de bonheur.

Musique:

Lorsque l'on entend le mot fête, on y associe l'idée de plaisir et de célébration. Celle-ci peut se faire avec de la musique et de la danse. Une chanson connue chantée en Afghanistan surtout le jour de Nawroz est Mollah Mohammad Jan. Mohammad est un nom typique afghan, et jan signifie cher et corps en persan. L'histoire de Mollah Mohammad Jan est une histoire d'amour afghane traditionnelle. Une jeune fille invite son petit-ami, Mollah Mohammad Jan, à visiter la ville sacrée de Mazâr-e-Sharif avec elle. A Nawroz tout le monde essaye de visiter cette ville pour voir le tombeau de Hazrat Ali; les amoureux y espèrent que leurs souhaits deviendront réalité. En effet, toute la famille et les proches se réunissent pour chanter cette chanson qui commence ainsi:

Ali sher Khoda nazrita mitom (Ali, le lion de Dieu, je sacrifierais quelque chose si tu rends mon cœur heureux)
Ba harja ke Ashoq hast dardash dawa kon (Partout où il y a des amoureux, guéris leur douleur)

La musique, l'harmonium, est jouée par la personne qui chante, ou si celui-ci ne sait pas jouer de l'harmonium, par un autre membre de la famille, souvent un homme. Un adolescent joue le tabla, un autre instrument traditionnel. Généralement, une personne dans la famille a l'habitude de chanter. Cette personne peut être une personne âgée qui chante des chansons traditionnelles. Elle est ensuite accompagnée par le reste de la famille, souvent les femmes, qui chantent les refrains avec elle. Puis, c'est au tour de chacun de chanter une chanson. Il s’agit souvent de chansons d’amour chantées en couple, un homme avec une femme. D'autre part les chansons afghanes traitent de l'exil, de la guerre, et de la nation afghane. Elles rappellent donc la tristesse et le passé, et se terminent avec les larmes de quelque uns, ce qui renforce les liens avec la famille.

De plus, lors de la fête de Nawroz, la danse traditionnelle afghane, le atan, est pratiqué en habits traditionnels. Cette danse tire ses origines des provinces du sud de l'Afghanistan où elle clôt chaque célébration. Une grande ronde est formée et les danseurs se mettent les uns derrière les autres en poursuivant cette ronde. La danse est complétée par des tapements avec la main que l'on accorde selon le rythme de la musique. Il existe différentes versions de cette danse, selon les régions, notamment une version où les hommes accompagnent les gestes de leurs mains par des gestes de la tête, et une autre où les femmes entrent une à une dans la ronde avec un panier comportant du henné, signe de chance et de bonheur, dans la main. Le rythme devient de plus en plus rapide et ceux qui n'arrivent pas à le suivre quittent la ronde. Cette danse peut être mixte. Mais à l'origine, deux rondes étaient formées, une pour les hommes et une pour les femmes. Les personnes âgées et certains enfants regardent leurs enfants et leurs parents danser.

Histoire:

Nawroz est la fête la plus ancienne de la culture afghane, mais aussi la première célébration du nouvel an dans toute l'histoire. Cette fête peut être définie par trois caractéristiques principales :

- sa base et son acuité astronomique
- sa base historique et mythique
- le reflet d'une philosophie sociale optimiste.
Contrairement aux autres grandes fêtes du pays, qui sont célébrées grâce au calendrier lunaire, Nawroz suit le calendrier solaire. Les origines de Nawroz sont partiellement connues.

Les afghans croient que cette fête est née il y a 5 000 ans au nord de l'Afghanistan. Le roi Yama ou Jamshid, de l'ancienne Bactria, faisait la promotion du développement agricole en persuadant son peuple d’utiliser des animaux pour l'agriculture et non pour la chasse. Il aurait décrété le premier jour du printemps jour de fête et l’aurait appelé Nawroz. Ce jour, coïncidant avec la semaine de Lala Zaar, la semaine des tulipes, était une célébration agricole et un signe de nouvelle vie.

Selon une autre interprétion, Nawroz est fondé sur l'idée de la victoire du bien sur le mal. Le Shah-nama, le "Livre des Rois", écrit par le célèbre poète Firdowsi, affirme que Nawroz a été créé sous le règne du mythique Roi Yama ou Jamshid, après sa victoire sur les démons dont il prit les trésors, apportant la prospérité au peuple.

Le peuple, étonné par le pouvoir du roi, le couvrit de pierres précieuses et de trésors. Cette grande célébration était appelée Nawroz, et était reconnue comme le premier jour de l'an.

Des textes anciens montrent que déjà en l'an 1725 av. J.C., Spenta Zarathushtra, lui-même astrologue, aurait remplacé le calendrier lunaire par le calendrier solaire et aurait déterminé le premier jour de l'an du calendrier solaire en fonction de l'équinoxe de printemps.

Durant la période de la dynastie Achéménide , vers les années 485 av. J.C., Darius le Grand célébrait Nawroz dans sa nouvelle capitale, Persépolis, en Iran. Nawroz était une occasion très spéciale. Persépolis était la ville ou le roi achéménide recevait, en ce jour, les représentants de tout son empire.

Après l'instauration de l'Islam, une connotation religieuse a été donnée à Nawroz, jour de l’accession au califat de Hazrat Ali, le gendre de Mohammad. C'est pour cela que des milliers de personnes visitent la ville de Mazâr-e-Sharif, au nord de l'Afghanistan, à la veille de Nawroz, pour voir une spectaculaire vue de tulipes, mais surtout pour visiter la célèbre mosquée Ziarat Sakhi, où était enterré Hazrat Ali.

A travers l'histoire, de nombreux conquérants, comme Alexandre le Grand ou les Arabes, ont voulu bannir et éliminer cette fête. Pourtant, elle a été préservée par le peuple, et est toujours une des plus grandes fêtes d'Afghanistan.


Jeux et sorties:
Le jour de Nawroz étant un jour de fête, la famille sort et se rassemble pour des jeux, des pique-niques et des activités diverses. Les jeunes hommes pratiquent des sports traditionnels, comme la lutte, l’équitation et le buzkashi. Le buzkashi est le sport national afghan qui date de l'antiquité. Le nom "buzkashi" signifie littéralement "prise d'une chèvre" et dérive de la chasse des chèvres vivant sur les montagnes et des invasions mongoles. Aujourd'hui, le cavalier d'une équipe qui arrive le premier à pousser une chèvre morte dans le but, gagne la partie. Ce jeu peut durer une semaine et il n'est joué que par les hommes. Les chevaux du buzkashi suivent un entraînement spécial. Les cavaliers sont vêtus de chapeaux épais, de robes tissées, de longues bottes et d'écharpes nouées autour de leur taille.

Les enfants sortent pour faire voler leurs cerfs-volants, fabriqués avec du papier de soie de couleur et tendu sur un cadre de bois léger. Les cerfs-volants se battent dans les airs et chacun essaie de couper le fil de son adversaire.

Un jeu populaire auquel jouent les enfants à Nawroz ressemble à la coutume occidentale de peindre les oeufs à Pâques. Les oeufs sont décorés de couleurs vives, et le jeu consiste à frapper son oeuf contre celui d'un ami; celui dont la coquille est la moins résistante a perdu.

Un autre jeu consiste à tirer et briser le bréchet d'un poulet. Très souvent à l'occasion d'une invitation chez des proches, on fera tout spécialement un plat au poulet pour pouvoir y jouer. C'est le début d'un jeu à deux où l'on gagne généralement une invitation, de l'argent ou des vêtements.

A la fin du jeu du poulet, on passe à un autre où les joueurs essaient de gagner en se passant des objets. Celui qui reçoit un objet doit se souvenir que le jeu est en cours et doit dire mara yaad as (je me souviens). Le jeu se poursuit jusqu'à qu'un des deux joueurs oublie et perde. Le gagnant signale sa victoire en disant mara yaad as, tura faromosh (je me souviens, tu oublies).

Quand tout est frais et neuf et que l'âpre hiver est enfin terminé, les Afghans aiment faire des pique-niques. A la véritable manière afghane, on emporte des montagnes d'aliments que l'on prépare sur les lieux même du pique-nique. Les hommes allument un feu et font griller sur du charbon des brochettes de viande ou du poisson que l'on mange avec des salades, préparées par les femmes, et du pain frais et chaud. Ensuite, on infuse du thé et chacun se détend. Certains pique-niques sont accompagnés de musique et de danses. Les gens apportent leurs propres instruments de musique ou tout simplement des cassettes de musique. Les femmes et les jeunes filles vont dans des jardins uniquement réservés aux femmes pour pique-niquer entre elles et pour se relaxer.

Les radios et les télévisions préparent des programmes de divertissement spéciaux pour le jour de Nawroz. En effet, des chansons et des concerts sont diffusés, accompagnés d'images des pique-niques dans les parcs et d'autres émissions culturelles. La télévision transmet également des images du Festival des Agriculteurs et de la Plantation d'Arbres. En effet, le ministère de l'Agriculture, assisté par les municipalités et les départements sportifs, organisait ces festivités, le Mela-e-Dehqaan et le Mela-e-Nihalshani, où les agriculteurs montraient leurs récoltes et leurs animaux. Les sportifs dévoilaient leur force physique et leurs muscles, les acrobates prouvaient leur talent et les agriculteurs dansaient avec leurs pelles. Puis, après la mise en avant des progrès techniques et scientifiques par le ministère de l'Agriculture, la cérémonie se poursuivait avec des remises de prix et de décorations aux scientifiques, agriculteurs et champions sportifs méritants. De plus, lors du Mela-e-Nehalshani, les familles allaient dans les champs et dans les fermes, ou simplement dans leur jardin pour piétiner la terre et faire en sorte qu'elle soit fertile. Mais le Mela-e-Nehalshani est surtout consacré à la plantation d'arbres.

Chaque région de l'Afghanistan a sa propre particularité. Parmi les grandes traditions régionales, il y a:

Mazâr-e-Sharif:

le lever du drapeau Janda-e-Sakhi
le Mela e Gul e Surkh, ce qui signifie le pique-nique de la rose rouge.
Buzkashi, le sport national de l'Afghanistan.


Kandahâr:

la lutte, le javelot et les fléchettes

Kaboul:

le lever du drapeau Toogh-e-Mandaee, qui symbolise richesse et espoir pour une nouvelle année.
Revenir en haut Aller en bas
Golestan
Membre Extra
Golestan

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMer 22 Mar - 11:17

Suite....

Nourriture:

Un des aspects les plus importants de Nawroz est la nourriture. Le plat spécialement préparé pour Nawroz est le Haft Mewa. Haft Mewa signifie "sept fruits". C'est un mélange de sept fruits secs qui sont trempés dans l'eau. Ces sept fruits sont des raisins blancs secs, des raisins noirs secs, des amandes, des pistaches, des noix, des abricots secs et des sinjid. Le sinjid est un fruit sec, qui pousse seulement en Afghanistan et en Iran. Haft Mewa est préparé environ une semaine avant Nawroz pour que les fruits deviennent juteux dans l'eau. Ce plat symbolise la fertilité et la fin de la sécheresse.

Une autre coutume populaire en Afghanistan est Haft-Seen. Dans chaque maison est dressée une table de haft seen, littéralement " 7 S". En effet, le nombre 7 est un nombre porte bonheur, à cause de ce nombre cité dans le livre de Zarathustra, Gathas, et faisant référence à la fête de Nawroz. Haft Seen est un mélange de sept différents plats, commençant par la lettre "S", et symbolisant la santé, la richesse, l'amour, la patience et la pureté. Ces sept plats sont les suivants:

Sabzeh : des épinards, de l'avoine ou des lentilles que l'on a préalablement fait pousser, qui représentent une régénération et une renaissance.

Samanak : un dessert crémeux à base de germe d'avoine. Ce plat est considéré comme sacré

Seeb : des pommes, symbolisant la santé et la beauté

Senjid : des olives de Bomême, trouvées en Afghanistan et en Iran, symbole d'amour

Sir: de l'ail, reconnu pour ses vertus médicales, représentant la santé

Somagh: qui représentent la couleur du soleil et la victoire du Bon contre le Mauvais.

Serkeh: du vinaigre représentant la sagesse et la patience.

Il existe d'autres objets que l'on peut placer sur la table pour le haft-seen qui ne commencent pas forcément avec la lettre "sin", mais qui ont une signification. Par exemple:

un livre symbolisant la sagesse, (le Coran, d'autres livres sacrés ou des livres de poésies de poètes persans célèbres)
Sekeh, une pièce de monnaie, signe de richesse
Sonbol et Laleh (hyacinthe et tulipe), deux fleurs symbolisant le printemps et aussi l’amour
des oeufs colorés, symbole de la fertilité du peuple et de la terre
Un miroir qui représente le reflet de la vie, des bougies pour le feu et la lumière,
une orange flottant dans un bol d'eau pour symboliser la Terre qui flotte.



Un autre plat traditionnel, servi à la veille de Nawroz est le sabzi challow. Sabzi Challow est un mélange de sabzi, des épinards et de berenj, du riz. Le sabzi peut être cuit séparément ou mélangé au riz durant la cuisson. Certaines personnes cuisent sabzi Challow comme un nazr, c'est à dire une offrande à Dieu, pour le remercier pour l'année passée. Le Sabzi Challow représente la verdure et donc la présence de la vie. De plus, manger de la verdure et des légumes en ce jour est le symbole d'une joyeuse année à venir.

Le Kulcha-e-Nawrozi, littéralement "biscuit de Nawroz", est aussi un symbole de cette fête. Ces biscuits sont préparés un jour à l’avance. Pendant la cuisson, ils sont placés sur des papiers en couleur. Lorsque ces biscuits sont mangés, on découvre des feuilles de papier de toutes les couleurs. Tous ces plats sont délicatement préparés par les femmes avant Nawroz. En effet, un des rôles principaux dévolus femmes pendant cette fête est de préparer la nourriture. La femme doit d'abord effectuer ses achats, ce qu’elle fait accompagnée de son mari ou en groupe de femmes, souvent avec ses sœurs ou ses belles-sœurs. Puis, elle prépare le haft-mewa, aidée de ses filles qui l'aident à nettoyer et préparer les fruits qui vont être trempés dans l'eau. Ensuite, elle va demander conseil, généralement à une personne âgée, par exemple sa belle-mère, ou à son mari pour déterminer le menu. En effet, chacun donne son avis sur ce qu'il veut manger en dehors des plats traditionnels de Nawroz. Puis, la femme retourne dans la cuisine pour préparer le sabzi challow, d'autres sortes de riz et des plats pour accompagner le riz. Les jeunes filles ont pour rôle d'aider les femmes à préparer le repas. Elles en profitent aussi pour observer et pour apprendre à cuisiner. Les femmes préparent ensuite le dessert. C’est une occasion pour elles de raconter leurs vies et de faire partir des rumeurs tout en cuisinant. Généralement, les femmes âgées rejoignent les femmes juste pour raconter des histoires et participer à un moment de complicité et de collectivité. Quand le jour de Nawroz arrive ces plats sont servis aux invités et les familles envoient des pâtisseries à leurs proches et à leur voisins.


Préparation:

Comme l'indique sa date et son nom, Nawroz est une période de renouveau qui symbolise une renaissance, un réveil, une propreté et une nouveauté. Plusieurs semaines avant l'arrivée de Nawroz, les Afghans rangent leur maison, ce qui est appelé khaneh takani, qui veut littéralement dire "secouer la maison". Les familles lavent ensemble leurs tapis et draps, nettoient leur mobilier et repeignent l'intérieur de leur maison. Ceux sont surtout les femmes, aidés des enfants qui font le khaneh takani. Les hommes s'occupent du jardin, en labourant la terre pour planter de nouveaux arbres. On jette les vieux objets que l'on remplacent par de nouveaux. On peut comparer cela avec la nature, qui au printemps, se débarrasse de ses végétaux et fait pousser de nouvelles fleurs. Le khaneh takani prépare la famille à une nouvelle année purifiée. Avec Nawroz, arrive également les achats. On achète de nouveaux objets pour la maison, mais aussi pour soi-même. Une des traditions les plus pratiqués, mais aussi la plus aimée des enfants, est d'acheter au moins une paire de vêtements. Les magasins sont très fréquentés à cette période de l'année. Cet esprit de renouveau peut être également appliqué aux relations. Les personnes qui sont fâchées les unes avec les autres et qui refusent de se parler, profitent de Nawroz pour se pardonner et renouveler leur relation.

ce que l'on peut dire à nawroz:

Les salutations et les souhaits sont très courants pendant Nawroz, la liste suivante nous renseigne sur ce que l'on peut dire à Nawroz:

Nawroz mobarak: Joyeux Nawroz
Nawroz pirooz: Que votre Nawroz soit prospère
Sal-e nau mobarak: Joyeuse nouvelle année
Sad sal ba in sal-ha: Qu'encore cent années soit aussi heureuses et joyeuses que celle-ci
Eid-e-shuma mobarak: Joyeuse Eid (car eid signifie aussi fête)
Ces salutations sont dites d'abord par les jeunes aux adultes, en forme de respect. Mais, à cause de l'exil, les adultes disent ces salutations aux enfants pour ne pas qu'ils oublient leur culture.

Déroulement:

Au moment de l'annonce du nouvel an, qui est le moment exact où le printemps commence, tous les membres de la famille s'assoient autour de la table de Haft-Sin et font une prière pour une bonne santé et du bonheur. Quand la nouvelle année a été annoncée, tous les membres de la famille s'embrassent. Ce jour là et pendant quelques jours après Nawroz, la famille et les amis se rendent visite. Généralement, une hiérarchie précise est respectée, où les membres de la famille les plus âgés reçoivent les premiers des invités; puis l'on visite les proches. A la veille de Nawroz, certains visitent les tombes de leurs parents et de leurs proches. L'esprit de famille et de compassion sont également transmis grâce à des cadeaux et de la nourriture qui sont partagés avec les plus démunis, les pauvres et les malades. Nawroz se termine par une soirée de préparation de rentrée des classes. En effet, le 22 Mars, ou le 2 Hamal, est le début d'une nouvelle année scolaire et universitaire. Les élèves sont très enthousiastes et attendent ce jour après un long hiver pour retrouver leurs amis.
Revenir en haut Aller en bas
Golestan
Membre Extra
Golestan

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMer 22 Mar - 11:17

suite...

Cadeaux:

Les enfants reçoivent le Eidi qui est de la monnaie donnée aux enfants par les adultes, comme un cadeau de nouvel an.

L'évolution de Nawroz:

Nawroz est une fête ancienne qui a résisté à de nombreux conquérants comme Alexandre le Grand et les Arabes, qui ont tenter d'éliminer cette célébration.

Pourtant, elle est restée une des plus grandes fêtes de l'Afghanistan d’aujourd'hui. Après les années 80 et l'entrée des Soviétiques en Afghanistan, les différentes activités pratiquées lors de cette fête ont été limitées. A cause de la guerre et de l'exil, les traditions de Nawroz se sont peu à peu perdues. Pendant 20 ans, l'Afghanistan a connu la guerre et les conflits ethniques. Pourtant, chaque année, les Afghans considéraient cette date comme un jour de chance et de fortune, pourtant quand ce jour arrivait, ils remarquaient que l'année à venir était pire que celle passée.

Puis, à l'arrivée des Taliban, en 1996, la célébration de Nawroz a été bannie. En effet, Nawroz a été déclaré par les taliban non-islamique et a été qualifiée de « vice » en vertu de la loi islamique, la Sharia. Chaque année, des soldats armés de fusils et de fouets en cuir chassaient les personnes rassemblées pour fêter Nawroz dans la ville de Kaboul et dans les autres villes sous le contrôle des taliban. Les personnes étaient battues, bombardées de pierres et parfois les taliban tiraient en l'air pour empêcher les familles d'aller dans les cimetières et prier pour leurs proches perdus. Le peuple et surtout les jeunes garçons répliquaient en lançant des pierres sur les soldats taliban.

Mais même si Nawroz n'était pas fêtée en publique, les familles la célébrait en privé. Après la chute des talibans en octobre 2001, l'Afghanistan est redevenu un pays « libre ». En effet, Nawroz a été fêté le 21 mars 2002, pour la première fois après 6 ans de règne de l’obscurantisme. Cette fête symbolisait une libération, mais surtout de l'espoir. Tout le peuple était enthousiaste à la perspective de fêter Nawroz. En outre, les enfants étaient pressés de faire leur rentrée scolaire. Leurs parents voyaient cette nouvelle année comme un début pour la reconstruction de l'Afghanistan. Enfin, leurs grand-parents souhaitaient un futur fait de paix et de prospérité.


Recettes
Kulche Nawrozi
biscuits de farine de riz

On appelle souvent ces biscuits Kulche Nawrozi, parce qu'on les prépare spécialement pour les fêtes du Nouvel An. Mais ils se font aussi en d'autres occasions.

200 g de sucre glacée
200 g de margarine ou d'hile
1 blanc d’œuf
200 g de farine de riz
400 g de farine ordinaire
1 cuillère à café de levure en poudre ou de bicarbonate de soude
5 g de pistaches moulues

Si on utilise de la margarine, la faire fondre à feu doux puis refroidir. Mélanger le sucre, la margarine fondue ou l'huile et le blanc d’œuf. Tamiser ensemble la farine de riz, la farine ordinaire et la levure, et les ajouter peu à peu à la préparation précédente en brassant continuellement. Puis pétrir jusqu'à l'obtention d'une pâte ferme et lisse.
Prendre une feuille de papier sulfurisé d'environ 15 x 15 cm et abaisser au rouleau sur cette feuille un morceau de pâte de la grosseur d'un oeuf pour obtenir la forme d'une soucoupe. Avec une fourchette tracer des lignes parallèles sur ce cercle. Répéter jusqu'à épuisement de la pâte.
Mettre les biscuits et leur papier sulfurisé sur des plaques à pâtisserie et faire cuire au four préchauffé à 150° (th.5) pendant 45 minutes. Les biscuits ne doivent pas brunir. Environ 10 minutes avant la fin de la cuisson parsemer les biscuits de pistachez écrasées.
Les biscuits seront croquants à la sortie du four. Lorsqu'ils auront refroidi, les garder dans une boîte en métal. Ils deviendront alors plus mous. Les servir sur le papier sulfurisé.


Haft-Mewa
Salade de fruit du Nouvel An
pour 6 à 8 personnes

Mewa veut dire fruit, et Nawroz, le Nouvel An. Comme on peut le penser, cette salade est servie pour les festivités du Nouvel An. La recette originelle peut se faire avec sept fruits, dont le nom comportait la lettre "sin". Ainsi ce plat peut-il s'appeler "Haft (sept) Mewa" ou "Haft Seen".
Ces sept fruits étaient: khasta, amandes d'abricots; pista, pistaches; kishmish surkh, raisins noirs secs; kishmish sabz, raisins blancs secs; kishmish siah, gros raisins noirs secs; seb, pommes; et senjid, olives qui ressemblent à une petite date mais en plus rouge avec un gros noyau. D’une consistance farineuse, sa saveur est douceâtre.
La tradition veut qu'avant de servir Haft Mewa, on le bénisse en lisant sept passages du Coran, les Haft Salam, prières spéciales qui accordent la santé.
De nos jours, les ingrédients de Haft-Mewa varient selon la famille. Beaucoup utilisent les petits abricots blancs séchés que l'on appelle shakr para. Les amandes remplacent souvent les noyaux d'abricots et on ajoute communément des noix. Cette recette étant très souple, elle peut s'adapter aux fruits secs et amandes que l'on trouve facilement dans la version ci-dessous.

100 g d'abricots secs
100 g de raisins secs, noirs sans pépins
50 g de raisins blancs secs
50 g de pistaches
50 g d'amandes
50 g de cerises
50 g de noix

Laver les abricots et les raisins secs, les mettre dans un saladier. Couvrir largement d'eau froide (5 cm au-dessus des fruits). Couvrir et laisser tremper pendant deux jours.
Mettre les noix, les pistaches et les amandes dans un autre saladier et verser dans l'eau bouillante. Laisser tremper et enlever les peaux au fur et à mesure qu'elles ramollissent. C'est un travail fastidieux, surtout en ce qui concerne les noix, mais le résultat en vaut la peine. Jeter l'eau.
Mélanger les deux préparations ainsi que le jus dans lequel ont trempé les abricots et les raisins. Ajouter les cerises.
Servir avec un peu de jus dans des coupes individuelles. Si on garde ce plat un ou deux jours au réfrigérateur, le jus sera plus sucré.


Sabzi Challow
épinards au riz
pour 4 personnes

C'est un mélange d'épinards et de riz, accompagné généralement de viande, sous la forme de qorma, cuit à part. Si on fait ce plat avec du riz rond, il devient sabzi bata.

1 kg d'épinards
200 g de poireaux
8 cl d'huile
1 cuillère à café d'aneth
1/2 à 1 cuillère à café de fenouil grec
sel, poivre noir

Laver les épinards soigneusement et les hacher grossièrement. Bien égoutter. Couper les poireaux en petits morceaux et bien les laver. Faire frire les poireaux jusqu'à qu'ils ramollissent et deviennent presque bruns. Ajouter les épinards et continuer la cuisson et remuant constamment jusqu'à que les épinards réduisent de volume. Baisser alors le feu, couvrir et faire mijoter jusqu'à cuisson complète. L'huile remonte à la surface. Ajouter alors les épices, saler, poivrer. Couvrir et continuer à faire cuire jusqu'à ce que l'eau soit évaporée et que les épinards soit doux et crémeux.

Servir avec du challow.


Challow

500 bg de riz long
1, 5 l d'eau
une pincée de sel
6 cl d'huile
1 à 2 cuillères à café d'épices

Laver le riz plusieurs fois jusqu'à ce que l'eau soit claire. Puis le faire tremper à l'eau fraîche pendant au moins une demi- heure, si possible plus. Faire bouillir 1, 5 l d'eau salée et y verser le riz égoutté. Le faire cuire pendant 2 à 3 minutes, puis verser dans une grande passoire. Mettre le riz dans une cocotte qui ferme bien. Mélanger 12 cl d'eau, 6 cl d'huile, les épices et le sel, et verser sur le riz. Couvrir hermétiquement et finir la cuisson au four préchauffé à 150°, ou bien sur feu doux pendant 30 à 45 minutes.

Samanak est un autre plat traditionnel préparé pour le Nouvel An. Environ 15 à 20 jours avant cette date, on plante dans des pots à fleurs, le blé avec lequel on fera ce pudding sucré, dont la préparation est assez compliquée.


Jelabi

Les jelabis se mangent habituellement en dessert au Nouvel An après un plat de poisson. Dans les bazars l'hiver, on voit toujours des étalages de poisson à côté de montagnes de jelabi. Les jelabi se font pour les fiancés et la coutume veut que la famille du marié en fasse parvenir avec du poisson à la famille de la mariée pour le Nouvel An.

1 cuillère à soupe rase de levure en poudre
25 cl d'eau tiède
1 cuillère à soupe rase de yogourt
200 g de farine
huile de friture
Pour le sirop
200 g de sucre
20 cl d'eau
une pincée de safran
quelques gouttes d'eau de rose

Mélanger la levure à 4 cuillères à soupe d'eau tiède. Ajouter le yogourt et laisser au four à température très basse pendant 15 minutes.
Faire une pâte épaisse en battant la farine et l'eau tiède restante. Ajouter le mélange au yogourt. Couvrir d'un torchon épais et propre et laisser lever dans un endroit chaud pendant une heure ou deux. Dissoudre le sucre dans 25 cl d'eau, ajouter le safran et l'eau de rose. faire bouillir à feu vif, jusqu'à ce que le sirop épaississent (5 à 6 minutes). Garder au chaud au-dessus d'une casserole d'eau chaude.
Faire chauffer l'huile de friture. Mettre la pâte dans une douille à bout fin et presser directement dans la friture bouillante une spirale de trois cercles, puis deux lignes transversales.

L'opération doit être menée très rapidement et demande de la pratique. Faire dorer, ôter avec des pincettes ou une écumoire et plonger dans le sirop chaud,en enrobant les deux côtés. Laisser refroidir sur le plat de service. Répéter l'opération jusqu'à l'utilisation complète de la pâte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeVen 5 Mar - 14:30

slm,

Je sens deja l odeur de printemps qui va arriver ainsi qu une nouvelle annee qui va commencer

Bahaaar amaaaaaad ( plutot myayad)

https://www.youtube.com/watch?v=q7E7Gm9U3fM
Revenir en haut Aller en bas
Golestan
Membre Extra
Golestan

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeSam 6 Mar - 20:12

Salam
Har rouz tan nawrouz, nawrouz tan pirouz
Revenir en haut Aller en bas
zarlachte
Membre Extra
zarlachte

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 110
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMar 9 Mar - 12:13

Golestan a écrit:
Salam
Har rouz tan nawrouz, nawrouz tan pirouz

salam

t es en avance cette année

qui est de strasbourg??le nouvel an là bas vaut le déplacement..
Revenir en haut Aller en bas
Golestan
Membre Extra
Golestan

Nombre de messages : 13647
Localisation : Herat Afghanistan
Date d'inscription : 10/12/2004

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMar 9 Mar - 12:18

zarlachte a écrit:


salam

t es en avance cette année

qui est de strasbourg??le nouvel an là bas vaut le déplacement..
Salam et rebienvenue à toi Razz
Ils vont organisé quelque chose sur Strasbourg?
Je ne sais pas si sur Paris comme dans le passé l'ambassade organisera quelque chose pour fêter la naw rouz.
Revenir en haut Aller en bas
zarlachte
Membre Extra
zarlachte

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 110
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMar 9 Mar - 16:15

Golestan a écrit:
zarlachte a écrit:


salam

t es en avance cette année

qui est de strasbourg??le nouvel an là bas vaut le déplacement..
Salam et rebienvenue à toi Razz
Ils vont organisé quelque chose sur Strasbourg?
Je ne sais pas si sur Paris comme dans le passé l'ambassade organisera quelque chose pour fêter la naw rouz.


salam
oui comme chaque année , ils se réunissent jusqu à 400 personnes ..
nous on a droit à 30 ou 40 personnes plus xxxxxxxxx autres personnes..bref on s ennuie..

cette année on monte à strasbourg inshallah

l ambassade..je ne sais pas pour le moment , aucun écho
Revenir en haut Aller en bas
AZ
Membre Extra
AZ

Masculin Nombre de messages : 3851
Age : 37
Localisation : Délocalisé
Date d'inscription : 09/07/2008

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMar 9 Mar - 19:18

Salam,
zarlachte a écrit:
Golestan a écrit:
Salam
Har rouz tan nawrouz, nawrouz tan pirouz

salam

t es en avance cette année

qui est de strasbourg??le nouvel an là bas vaut le déplacement..
Tu parles de nouvel an chrétien ou de nawroz ? Parce que nouvel an chrétien j'y étais, c'est bof bof...mais quand même mieux que ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
zarlachte
Membre Extra
zarlachte

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 110
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMer 10 Mar - 2:05

AZ a écrit:
Salam,
zarlachte a écrit:
Golestan a écrit:
Salam
Har rouz tan nawrouz, nawrouz tan pirouz

salam

t es en avance cette année

qui est de strasbourg??le nouvel an là bas vaut le déplacement..
Tu parles de nouvel an chrétien ou de nawroz ? Parce que nouvel an chrétien j'y étais, c'est bof bof...mais quand même mieux que ailleurs...

afghan..on est à 2 semaines du nowroz , strasbourg est bien servi côté afghan
Revenir en haut Aller en bas
AZ
Membre Extra
AZ

Masculin Nombre de messages : 3851
Age : 37
Localisation : Délocalisé
Date d'inscription : 09/07/2008

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeMer 10 Mar - 18:49

Salam,
zarlachte a écrit:
AZ a écrit:
Salam,
zarlachte a écrit:
Golestan a écrit:
Salam
Har rouz tan nawrouz, nawrouz tan pirouz

salam

t es en avance cette année

qui est de strasbourg??le nouvel an là bas vaut le déplacement..
Tu parles de nouvel an chrétien ou de nawroz ? Parce que nouvel an chrétien j'y étais, c'est bof bof...mais quand même mieux que ailleurs...

afghan..on est à 2 semaines du nowroz , strasbourg est bien servi côté afghan
Et il y a vraiment beaucoup d'afghans ? Et c'est organisé où et quand ? Je dis ça parce qu'il se pourrait que je sois pas loin de Strasbourg d'ici une semaine, et je resterai pour quelque temps, donc je pourrais peut-être me déplacer.
Revenir en haut Aller en bas
zarlachte
Membre Extra
zarlachte

Féminin Nombre de messages : 3829
Age : 110
Localisation : france
Date d'inscription : 23/05/2006

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeJeu 11 Mar - 17:10

AZ a écrit:
Salam,
zarlachte a écrit:
AZ a écrit:
Salam,
zarlachte a écrit:
Golestan a écrit:
Salam
Har rouz tan nawrouz, nawrouz tan pirouz

salam

t es en avance cette année

qui est de strasbourg??le nouvel an là bas vaut le déplacement..
Tu parles de nouvel an chrétien ou de nawroz ? Parce que nouvel an chrétien j'y étais, c'est bof bof...mais quand même mieux que ailleurs...

afghan..on est à 2 semaines du nowroz , strasbourg est bien servi côté afghan
Et il y a vraiment beaucoup d'afghans ? Et c'est organisé où et quand ? Je dis ça parce qu'il se pourrait que je sois pas loin de Strasbourg d'ici une semaine, et je resterai pour quelque temps, donc je pourrais peut-être me déplacer.

ben oui , il y a beaucoup d afghans là bas ..on atteindrait les 1500 afghans là bas , comparé à la pauvre trentaine des autres villes , ça fait du bien..
l année dernière , il a fallu prendre 3 salles pour fêter le nouvel an et chacune faisaient combles..
je ne sais pas pour cette année, dès que j en sais plus , je te le dirai ..

j en profite pour dire que c est le nouvel an PERSE et pas iranien comme on peut les voir sur les affiches ..et personne pour le souligner..
Revenir en haut Aller en bas
AZ
Membre Extra
AZ

Masculin Nombre de messages : 3851
Age : 37
Localisation : Délocalisé
Date d'inscription : 09/07/2008

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeJeu 11 Mar - 18:50

Salam,
zarlachte a écrit:
AZ a écrit:
Salam,
zarlachte a écrit:
AZ a écrit:
Salam,
zarlachte a écrit:
Golestan a écrit:
Salam
Har rouz tan nawrouz, nawrouz tan pirouz

salam

t es en avance cette année

qui est de strasbourg??le nouvel an là bas vaut le déplacement..
Tu parles de nouvel an chrétien ou de nawroz ? Parce que nouvel an chrétien j'y étais, c'est bof bof...mais quand même mieux que ailleurs...

afghan..on est à 2 semaines du nowroz , strasbourg est bien servi côté afghan
Et il y a vraiment beaucoup d'afghans ? Et c'est organisé où et quand ? Je dis ça parce qu'il se pourrait que je sois pas loin de Strasbourg d'ici une semaine, et je resterai pour quelque temps, donc je pourrais peut-être me déplacer.

ben oui , il y a beaucoup d afghans là bas ..on atteindrait les 1500 afghans là bas , comparé à la pauvre trentaine des autres villes , ça fait du bien..
l année dernière , il a fallu prendre 3 salles pour fêter le nouvel an et chacune faisaient combles..
je ne sais pas pour cette année, dès que j en sais plus , je te le dirai ..

j en profite pour dire que c est le nouvel an PERSE et pas iranien comme on peut les voir sur les affiches ..et personne pour le souligner..
OK ça marche, si je suis dans le coin, je viendrais sûrement.

PS: 3 salles ? et comment les gens on fait pour choisir une des 3 salles ? Selon les affinités, ethnies, familles, parties politiques, les anciens/nouveaux afghans, etc ? lol!
Revenir en haut Aller en bas
Afg4ever
Membre Extra
Afg4ever

Masculin Nombre de messages : 5090
Age : 34
Localisation : KABOUL
Date d'inscription : 27/04/2009

NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitimeDim 14 Mar - 17:39

comme d'habitude Association Culturelle des Afghans de Strasbourg à la Robertsau organisent la fête du nouvel an afghan !

un chanteur dont j'ai oublier le nom, il est pas très connu mais il chante bien vient de Londres spécialement pour nous !

5 à 10 € l'entrée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Empty
MessageSujet: Re: NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN   NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
NAWROZ : NOUVEL AN PERSAN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Général-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser