Aux amoureux de l'Afghanistan.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Quel égoïsme

Aller en bas 
AuteurMessage
Yama
Membre Extra
Yama

Masculin Nombre de messages : 534
Age : 36
Localisation : Kharâbât
Date d'inscription : 09/10/2012

Quel égoïsme Empty
MessageSujet: Quel égoïsme   Quel égoïsme Icon_minitimeMer 29 Mai - 11:43

Quel égoïsme

Il y a deux sortes d'égoïsme. Il y a cet égoïsme commun qui se traduit par l'expansion du moi qui écrase ou veut écraser tout ce qu'il rencontre sur son chemin. Cet égoïsme admet pleinement l'altérité, mais place le moi au-dessus de l'autre toujours, les intérêts individuels au-dessus des autres intérêts, l'ambition personnelle au-dessus de toute autre considération. Le moi enfle, s'étend, écrase, broie, jouit, s'étend encore, brise, piétine, détruit, jouit encore et s'étend avant d'éclater. C'est l'égoïsme vulgaire, trop répandu et source de mille poisons qui détruisent les autres d'abord avant de faire éclater celui qui le cultive.

Mais il y a un autre égoïsme aussi et celui-ci est au contraire l'indice d'une grande âme. Là, le moi est nettement présent aussi, puisque qu'il faut se tourner vers le moi, l'observer, l'étudier, le surveiller sans relâche, il s'étend aussi mais son expansion est purement inclusive. A mesure que le moi étend ses limites, au lieu d'écraser ce qu'il rencontre, il l'embrasse et le reconnaît comme sien, ou plutôt comme lui. Ici, l'altérité est présente aussi, du moins dans un premier temps, mais cette altérité perd en force à mesure que le moi s'étend et embrasse son environnement, et plus l'on avance, moins l'"autre" existe en tant qu'un "autre". Un jour, la conscience même de l'altérité disparaît et tout devient le moi ou le moi devient tout.

Cet égoïsme est aussi intéressé, bien entendu, mais dans la mesure où il est inclusif, son intérêt se confond naturellement aux intérêts de son environnement; le moi continue d’œuvrer pour lui-même, mais ce "lui-même" devient de plus en plus collectif et les traces de l'individualité exclusive s'estompent de plus en plus avant de disparaître. Il ne demeure qu'un moi qui continue son travail intéressé pour lui-même, puisque l'autre n'est plus.

Dans "aime ton prochain comme toi-même", il y a cet égoïsme-ci. Aime ton prochain comme toi-même, parce que ton prochain c'est toi, ou parce qu'il n'y a que toi en réalité et tu n'aides, tu ne sers, tu n'aimes que toi-même à travers le service et l'amour pour les autres.

Il y a un égoïsme qui s'ouvre et terrasse, il y a un égoïsme qui s'étend et embrasse; l'un répand les ténèbres moroses et l'autre la fragrance de la rose; l'un sanctifie la création, l'autre est cause d'abominations... Lequel choisir ? Voilà une complexe question !
Revenir en haut Aller en bas
 
Quel égoïsme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» récolement ou inventaire : quel matériel ?
» A partir de quel âge deux soeurs peuvent-elles cododoter
» A quel âge peut-on introduire les crudités ?
» jus d'orange, à quel âge?
» plaque pro... quel poste comptable?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Divers :: Religion-
Sauter vers: